News

LA Lakers : Ivica Zubac, 19 ans, 11 matchs NBA, et déjà un double double !

ivica-zubacDrafté en 32e choix, au deuxième tour de la dernière draft, Ivica Zubac faisait l’ascenseur entre la NBA et la D-League depuis le début de la saison.

Mais pour son onzième match en carrière avec les Lakers, le rookie croate de 19 ans a impressionné tout le monde avec 11 points, 13 rebonds et 3 contres face aux Nuggets pour un premier double double en carrière.

Il remonte les bretelles de Swaggy

Durant le même match, il s’est même permis d’aller souffler deux mots à Nick Young qui a raté un tir en fin de match, et qui passait globalement une sale soirée (4/11 à trois points).

« J’étais sérieux, il doit mettre ce tir. C’était une super passe », raconte-t-il sur le site des Lakers.

Une anecdote confirmée par Nick Young.

« Le plus amusant avec Zubac, c’est qu’il est venu me voir pour me dire, comme s’il était un vétéran : tu ferais mieux de rentrer tes tirs, sinon je ne te ferai plus de passe. J’ai dit, oh, okay ! » se marre Swaggy P. « [Après nos entraînements de cet été], je suis rentré chez moi et j’ai dit à mes copains que ce gars-là allait être très bon. Qu’il allait être spécial. »

En connaisseur, Luke Walton a apprécié la performance de son jeune pivot.

« Ce que j’ai préféré dans sa prestation, c’est qu’il n’a rien fait de fou. Il a joué simple. Il a posé de bons écrans, il a fait la passe, il a été fort sur l’attaque du cercle. Et puis défensivement, il a causé beaucoup de problèmes au contre. Il a été très vertical. »

À 2m16 et 109kg, Ivica Zubac a de quoi en imposer dans les raquettes NBA. Face à Nikola Jokic, il a été dominateur, bâchant et dunkant assez violemment sur l’international serbe.

Talent naturel, et précoce

Celui qui est passé successivement par le Cibona Zagreb puis Mega Leks (comme Nikola Jokic justement mais aussi Boban Marjanovic ou Timothe Luwawu-Cabarrot) a déjà terrorisé plus d’un intérieur en Europe. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne fasse de même en NBA.

On ne s’y attendait peut-être pas si tôt. Dès ses tous premiers pas en ligue d’été en fait !

« Il nous avait vraiment scotchés à la ligue d’été, honnêtement », reprend Luke Walton. « Il y avait eu quelques soucis de contrat et il ne pouvait pas s’entraîner avant la ligue d’été. On pensait qu’il arriverait hors de forme. Mais dès le premier match, il faisait les bons choix et il était toujours bien placé. »

Parfaitement lancé dans le grand bain, Ivica Zubac a prouvé en D-League, sur 13 matchs à 16 points et 10 rebonds de moyenne, qu’il avait sa place dans l’effectif des Lakers. Pour se démarquer, il peut compter sur sa qualité de passe qui, associée à une belle vision du jeu, est un atout intéressant dans le jeu de Los Angeles.

« Je pense que c’est naturel pour moi. J’ai toujours bien senti le jeu, pour la passe, sur le placement pour marquer ou aux rebonds, ou pour contrer aussi. »

Talent naturel, et précoce, Ivica Zubac l’est sans conteste. Vice-champion du monde des moins de 19 ans en 2015 en Grèce, il a déjà goûté aux joutes internationales et laisse entrevoir de belles promesses.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *