Damian Jones

Damian Jones Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 GOS 10 9 50.0 0.0 30.0 0.9 1.4 2.3 0.0 1.5 0.1 0.6 0.5 1.9
2017-18 GOS 15 6 50.0 0.0 60.0 0.3 0.6 0.9 0.1 0.9 0.1 0.3 0.2 1.7
Total   25 7 50.0 0.0 40.0 0.6 0.9 1.5 0.1 1.2 0.1 0.4 0.3 1.8

Les actualités sur Damian Jones

Steve Kerr croit encore en Damian Jones

Bien qu’utilisé majoritairement du côté de Sant Cruz avec l’équipe de G-League depuis sa Draft en juin 2016, les Warriors ont choisi de prolonger Damian Jones jusqu’en 2019. Preuve de la confiance accordée au jeune joueur, enfin surtout dans son potentiel puisqu’il n’a encore rien prouvé avec Golden State : il n’a pas joué une seule minute en NBA cette saison ! Ce qui n’empêche pas Steve Kerr d’être « content de son développement », et ce malgré tout le pain qui lui reste sur la planche.  Lire la suite »

Le Top 5 de la nuit : Damian Jones écrabouille tout sur une claquette atomique

Les Warriors ont récupéré Jordan Bell lors de la dernière draft pour compenser leur manque de dissuasion sous le cercle… Mais Damian Jones aura également son mot à dire ! Ce dernier a fini sa ligue d’été sur un double double et il nous a gratifié de la claquette de la soirée, en très haute altitude et avec autorité. Lire la suite »

Damian Jones, le nouveau Festus Ezeli ?

Victime d’une déchirure d’un muscle pectoral juste avant la Draft, Damian Jones n’est pas encore remis et s’il doit rencontrer un médecin dans la semaine, il ne sera pas disponible pour le training camp, ni la présaison. Lire la suite »

Draft 2016 : Damian Jones sur le billard

Annoncé en fin de premier tour de la prochaine draft, Damian Jones ne sera pas en mesure de montrer ses capacités aux franchises lors des derniers workouts puisqu’il vient de se faire opérer d’une déchirure à un muscle pectoral. D’après The Vertical, l’intérieur ne sera ainsi de retour qu’à la fin du training camp NBA, au mieux. Lire la suite »

Vanderbilt : Damian Jones arrache la prolongation sur un dunk

77-75 pour Arkansas. 2.2 secondes à jouer avec remise en jeu ligne de fond. La situation est critique pour l’équipe de Vanderbilt qui n’a plus qu’à espérer un miracle « à la Christian Laettner ». Lire la suite »