News Résumé

Hawks – Warriors : Andre Iguodala, le facteur X

Les Golden State Warriors continuent leur vie sans « KD ». Après un match en demi-teinte au Madison Square Garden, ils enchaînent sur le parquet des Atlanta Hawks avec une partition beaucoup plus convaincante (119-111). Si Stephen Curry (29 points et 9 passes), en mode métronome et encore assassin, a été plus inspiré que Klay Thompson (13 points), le banc, Andre Iguodala en tête (24), a apporté un écot monstre : 55 points ! Tout ce petit monde a enfilé 20 paniers à trois points (sur 44), une adresse fatale pour les locaux. Chez ces derniers, Dennis Schroder (23 points) a été le plus en vue avec un premier quart-temps hallucinant avant… de rester scotché sur le banc quasiment toute la seconde période pour une embrouille avec Dwight Howard ! Les efforts de Paul Millsap (20 & 10) et les autres seront insuffisants.

Les 12 premières minutes de ce match appartiennent pourtant à Atlanta et à son meneur aux cheveux tâchés : Dennis Schroder. L’Allemand prend feu derrière l’arc. Après un double block de Millsap, il score une première fois. Puis une seconde, en sortie d’écran devant la défense parfois trop molle de Curry. Et une autre fois encore, en transition. 19 points dans ce seul quart-temps ! En fait, on peut l’écrire, Schroder se déguise en Steph’ Curry. D’autant que ce dernier, comme Thompson, est à la peine sur ces premières minutes. GS doit s’en remettre aux points d’Iguodala et Barnes pour rester dans le match. Car Schroder entraîne avec lui toute son équipe, hyper adroite et lancée dans une orgie offensive (40-32).

Golden State s’en remet à son banc

Tandis que le fantôme de Thompson reçoit sa troisième faute tôt dans le deuxième quart-temps, Schroder poursuit son effort offensif avec un drive terminé sur la tête de David West. Ce même West, grâce à ses tirs dans le périmètre, maintient les Warriors dans le coup. La seconde unit, déjà auteur d’une trentaine de points, s’occupe de tout. Hormis de bloquer au rebond le ramasse-miettes Dwight Howard (8 points et 19 rebonds). Atlanta obtient de nombreuses chances, quand Ersan lyasova (15 points) n’est pas occupé à aligner les shoots arc-en-ciel. Les Hawks font la course en tête à la pause (66-61).

Les Warriors, on le sait, adorent le troisième quart-temps. Nouvelle illustration est faite dans la Philips Arena. Avec Curry à la baguette, jusqu’ici discret, GS se transforme en rouleau-compresseur. Thompson rentre enfin dans son match, McCaw toujours dans le bon tempo aligne, l’homme à tout faire Green (12 points, 8 rebonds, 6 passes et 4 interceptions) envoie aussi. Le double MVP en titre, en train de mettre la main sur le rythme du match, ne se prive pas pour sanctionner derrière l’arc (70-75). San Francisco prend la défense d’Atlanta donne. Mais la qualité de la circulation de balle est telle que les Hawks (aban)donnent beaucoup ! Curry encore lâche Bazemore dans les écrans et réussit deux autres tir primés (74-83).

Schroder puni ?

C’est ici qu’on se demande : mais où est passé Schroder ? Sans faire de bruit et sans qu’on comprenne bien pourquoi, le meilleur Hawk jusqu’ici, a été relégué sur le banc après trois minutes de jeu dans la seconde période. Et ne reviendra pas sur le parquet ! Pas de problème de faute, ni blessure apparente… Une sanction ? À quoi joue Mike Budenholzer ? D’autant que son remplaçant Malcolm Delaney est loin de briller, si bien qu’Atlanta jouera un moment sans meneur ! Avant sa sortie, on a vu Schroder et Howard échanger quelques mots à propos d’une défense. Cette discussion, au milieu d’une remise en jeu, leur coûtera… un trois points de Curry. Sans son étincelle offensive, Atlanta s’en remet à Tim Hardaway Jr., très actif ce soir (19 points, 5 passes et 4 rebonds). Et sur un tir alléluia de Taurean Prince, les locaux s’accrochent (90-94).

Le finish de Stephen Curry

Mais les Warriors ne sont pas la meilleure équipe de la ligue pour rien. Avec leur jeu de passes retrouvé, où la balle circule de l’intérieur vers l’extérieur, ils trouvent les shoots ouverts. Sous les yeux d’un Schroder qu’on imagine dépité, au moins frustré, Curry rentre un gros tir dans le tout petit corner (99-111) à quatre minutes du terme, puis un autre shoot de dingue derrière. En fixant une nouvelle fois toute la défense adverse, le meneur, qui a varié son jeu, libère et trouve Iguodala seul dans le coin.

Golden State en termine avec ce road trip sur la côte est. Bilan : trois victoires, avec deux défaites de suite au milieu, quelques doutes dans le jeu bien vite effacés. Et la perte de Durant bien sûr. Réception de Boston mercredi. Pour Atlanta, qui perd là son troisième match de rang, il faudrait éviter de se rater le même soir face aux Nets.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *