Les articles sur "spurs"

Minnesota craque face aux Spurs

Après leur victoire à Dallas, les Spurs enchaînent à Minnesota. Au terme d’un match très disputé, les Texans s’imposent 116-113 malgré l’absence de DeMar DeRozan pour cause de douleur à la cheville. Un brin maladroit (8/20 au tir), LaMarcus Aldridge termine avec la meilleure marque du match, 25 points agrémentés de 9 rebonds, soutenu par Rudy Gay (22 pts à 9/14), Derrick White (15 pts à 6/8) et 30 points cumulés par le duo Belinelli-Bertans en sortie de banc. Contraint de sortir pour six fautes à un moment crucial de la rencontre, Karl-Anthony Towns (23 pts en 21 min) était, lui, particulièrement frustré. Lire la suite »

Les Spurs remontent un déficit de 19 points pour s’imposer à Dallas !

Les Mavs vont longtemps s’en vouloir : en tête pendant la majeure partie du match, ils ont fait l’erreur de suivre le rythme de San Antonio et ils en ont perdu toute lucidité. Les yeux se tourneront peut-être vers Luka Doncic (25 pts, 8 rbds, 8 pds) mais le Slovène a surtout porté son équipe et lui a permis de conserver espoir en fin de rencontre, aidé par DeAndre Jordan et Dorian Finney-Smith. En revanche, Harrison Barnes (4/18 aux tirs) a bien galéré…

Vainqueur 105-101, San Antonio a réussi à compenser les problèmes de faute de LaMarcus Aldridge de manière collective avec 14 pts chacun pour Patty Mills, Rudy Gay et DeMar DeRozan pour épauler Marco Belinelli (17 pts). Lire la suite »

Les images de l’hommage des Spurs et du public de San Antonio à Tony Parker

Attendu par tous les fans des Spurs, le retour de Tony Parker se devait d’être célébré par la franchise texane et celle-ci a comme prévu fait les choses en grand pour celui qu’elle a choisi en 28e position lors de la Draft 2001. Lire la suite »

Pour le grand retour de Tony Parker, les Hornets s’imposent à San Antonio !

Malgré les 28 points et 10 rebonds de LaMarcus Aldridge et les coups de chaud de Derrick White (18 pts, 7 pds) et Patty Mills (14 pts), San Antonio rend les armes à domicile face à Charlotte ! Vainqueurs 108-93, les Hornets peuvent se féliciter d’un superbe match défensif, d’une capacité de réaction et d’une rigueur dans les moments chauds exemplaires.

Avec 33 points à 7/13 à 3-pts, Kemba Walker a écoeuré les hôtes de la rencontre, bien épaulé par Jeremy Lamb (19 pts, 7 rbds) et Marvin Williams (11 pts). Discret et un brin maladroit, peut-être sous le coup de l’émotion (8 pts à 4/12, 3 rbds, 4 pds), Tony Parker s’est distingué par son contrôle du tempo et, évidemment, une superbe lecture du jeu adverse, qu’il connaît sur le bout des doigts. Quant à Nicolas Batum, sa défense en fin de match fut primordiale. Lire la suite »

Tony Parker : « Il y a beaucoup d’émotions et de nostalgie depuis mon arrivée »

À quelques heures de la rencontre entre les Spurs et les Hornets, Tony Parker a passé de longues minutes avec les vieilles connaissances de la presse texane. Heureux de ces retrouvailles, le meneur français a même fait part de son émoi. Lire la suite »

Tony Parker, une source d’inspiration à San Antonio

C’est ce soir que Tony Parker retrouvera le AT&T Center, pour la première fois depuis son départ à Charlotte l’été dernier.

Un retour qui sera forcément teinté d’émotion pour celui qui incarna la franchise pendant 17 saisons, auréolées de quatre trophées Larry O’Brien, quatre sélections dans une All-NBA Team, six All-Star Game, un trophée de MVP des finales, 862 victoires en saison régulière et 134 en playoffs. Un monument des Spurs et, tout simplement, de la NBA. Lire la suite »

Blessé au poignet, Rudy Gay prend son mal en patience

Absent lors des trois dernières rencontres des Spurs en raison d’une entorse au poignet gauche, Rudy Gay est frustré : il n’a pour le moment aucune idée de la date de son retour en jeu.

L’ailier a pourtant essayé puisque, blessé depuis le 29 décembre face aux Clippers, il était revenu en jeu à deux reprises, face aux Raptors puis aux Grizzlies, avant de s’incliner face à la douleur : « Je suis revenu et j’ai réalisé que j’étais dans une situation où je ne pouvais pas faire grand chose », explique-t-il au San Antonio Express-News. Lire la suite »

Spurs – Thunder : 5 records, 301 points inscrits, 2 prolongations, et une victoire de folie pour San Antonio !

Après 58 minutes d’un mano a mano irrespirable, les Spurs sont finalement venus à bout d’OKC (154-147), derrière les 56 points de LaMarcus Aldridge, nouveau record personnel ! San Antonio avait pourtant commencé la rencontre comme dans un rêve, par un parfait 14 sur 14 à 3-points. Le Thunder, pire équipe NBA à 3-points, a toutefois réussi à rester en embuscade grâce à une belle adresse de loin et sept tirs primés pour Terrance Ferguson, son record personnel. Russell Westbrook a lui aussi établi un record, avec 24 passes décisives, sa meilleure marque sur un match, pour enregistrer son 13e triple double de la saison (24 points, 13 rebonds). Et enfin, Jerami Grant, omniprésent des deux côtés du terrain, a battu son record de points sur match (25 points, 12 rebonds). Au final, c’est l’apport de Derrick White (23 points, 8 passes, 5 rebonds) qui a fait pencher la balance du côté des Texans. Lire la suite »

Les Grizzlies se réveillent pour stopper la belle série des Spurs

En chute libre depuis plus d’un mois, Memphis retrouve goût à la victoire face aux Spurs, en s’imposant 96-86 à domicile. Les coéquipiers de Marc Gasol (26 points et 14 rebonds) ont retrouvé des vertus défensives pour limiter le duo Aldridge-DeRozan à un 8 sur 27 aux tirs, et ainsi mettre fin à la série de cinq victoires de rang de San Antonio. En attaque, Memphis a compensé sa maladresse par de la justesse et la volonté de jouer collectif. Lire la suite »

Le collectif des Spurs en démonstration à Detroit

C’est une certitude, Greg Popovich a trouvé comment faire jouer ses Spurs « nouvelle génération ». Mis à mal par le talent de Blake Griffin dans un premier temps, San Antonio n’a pas paniqué et a su imprimer son rythme à cette rencontre pour s’imposer 119-107 et remporter une cinquième victoire de suite.

Même si DeMar DeRozan (26 points, 9 passes décisives et 7 rebonds) et LaMarcus Aldridge (25 points et 6 rebonds) ont activé le mode patron, c’est bien le collectif des Spurs qui a fait la différence. Tout l’inverse des Pistons qui ont seulement pu compter sur un énorme Blake Griffin (34 points et 8 passes décisives). En vain, ce dernier, esseulé a terminé la rencontre sur les rotules et Detroit manque l’occasion de revenir dans le Top 8 de sa conférence. Lire la suite »