Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS23:00
WAS
MIA0:00
ATL
PHI0:30
CHI
UTH1:00
MEM
MIN1:00
GSW
DAL1:30
POR
DET3:00
SAC
PHO3:00

Gordon Hayward

Gordon Hayward Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2010-11 UTH 72 17 48.5 47.3 71.1 0.6 1.4 1.9 1.1 1.5 0.4 1.0 0.3 5.4
2011-12 UTH 66 31 45.6 34.6 83.2 0.9 2.6 3.5 3.1 1.6 0.8 1.7 0.6 11.9
2012-13 UTH 72 29 43.5 41.5 82.7 0.7 2.4 3.1 3.0 1.7 0.8 1.7 0.5 14.1
2013-14 UTH 77 36 41.3 30.4 81.6 0.8 4.3 5.1 5.2 2.0 1.4 2.8 0.5 16.2
2014-15 UTH 76 34 44.5 36.4 81.2 0.7 4.2 4.9 4.1 1.7 1.4 2.7 0.4 19.3
2015-16 UTH 80 36 43.3 34.9 82.4 0.8 4.2 5.0 3.7 2.3 1.2 2.5 0.3 19.7
2016-17 UTH 73 35 47.1 39.8 84.4 0.7 4.7 5.4 3.5 1.6 1.0 1.9 0.3 21.9
2017-18 BOS 1 5 50.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.0 1.0 0.0 0.0 0.0 2.0
2018-19 BOS 64 25 44.8 33.5 82.5 0.8 3.5 4.3 3.4 1.4 0.9 1.5 0.3 10.8
Total   581 31 44.4 36.4 82.1 0.7 3.4 4.2 3.4 1.8 1.0 2.0 0.4 15.1

Les actualités sur Gordon Hayward

Gordon Hayward soulagé par son tir décisif

Après ses 30 points face aux Warriors, Gordon Hayward a réussi le panier de la gagne face aux Kings. De quoi rattraper sa faute décisive sur Buddy Hield juste avant…

Après son match à 30 points de la veille face aux Warriors, Gordon Hayward n’a inscrit que 12 points face aux Kings, mais il a quand même réussi le panier de la victoire. De quoi sauter au plafond ? Pas exactement, à entendre l’intéressé… Lire la suite »

Gordon Hayward en pleine saison irrégulière

À l’instar de son équipe, sa saison est faite de hauts et de bas. Cette nuit à Oakland, Gordon Hayward a signé l’une de ses meilleures sorties avec les Celtics.

« C’était simplement une bonne soirée au niveau du tir pour moi. » Gordon Hayward ne veut pas trop en faire avec sa performance sur le parquet des Warriors. Les Celtics et lui ont pourtant frappé très fort cette nuit, sur la tête du champion en titre. Une rencontre dont l’ailier vert a fini meilleur marqueur avec ses 30 points (12/16) et 7 rebonds. Lire la suite »

Dites 33 ! Boston soigne son mal en écrabouillant les Warriors

Défaits cinq fois lors de leurs six derniers matchs, les Celtics se présentaient à l’Oracle Arena en crise, ils en repartent soulagés ! Dominateurs dès les premières secondes de jeu, ils ont marché sur Golden State dans le sillage d’un collectif huilé (38 passes décisives) et d’un Gordon Hayward (30 points, 7 rebonds, 4 passes, 3 interceptions) retrouvé pour infliger à Steve Kerr sa pire défaite depuis son arrivée à Oakland (128-95).

Alors que Kyrie Irving (19 points, 11 passes), Jayson Tatum (17 points) et Jaylen Brown (18 points) ont été performants en soutien de l’ancien du Jazz, seul Stephen Curry (23 points) a échappé à une soirée cauchemardesque côté Warriors. Sans Klay Thompson, Kevon Looney et Shaun Livingston, personne n’a secondé le double MVP. Kevin Durant et DeMarcus Cousins ont terminé la partie à 9 sur 28 aux tirs.

Les Celtics sautent à la gorge des Warriors

Le début de rencontre nous donne tout de suite une indication du plan de jeu des Celtics, à savoir attaquer DeMarcus Cousins sur pick & roll pour le forcer à changer sur un arrière ou un ailier. Sept des onze premiers points de Boston viennent face au pivot alors que, de l’autre côté, les Warriors ratent leurs quatre premiers tirs et perdent deux ballons (11-0). Steve Kerr arrête alors le match, fait rentrer Damion Lee à la place d’Alfonzo McKinnie, titulaire en l’absence de Klay Thompson, et son équipe répond par un 12-2 en deux minutes (13-12) !

Boston profite alors de deux nouvelles pertes de balle des champions en titre pour enchainer trois 3-points signés Hayward, Smart, et Irving puis lancer une autre série, un 13-4, pour reprendre dix longueurs d’avance (26-16). Quinn Cook et Kevin Durant pensent aider leur équipe à finir le quart temps avec le vent en poupe mais un marché et un lay-up raté du MVP des dernières Finals permettent aux Celtics de conserver leur avantage (32-24).

Stephen Curry impuissant

À l’instar des premières minutes, Boston redouble d’effort pour cibler Cousins et le résultat est similaire. Tatum, Hayward et Brown font mouche de loin et leur avance atteint les 18 unités (45-27).

Comme en premier quart temps, c’est Stephen Curry qui débloque la situation pour Golden State mais le meneur, déjà auteur de 13 points, est bien trop esseulé. Privé de l’autre « Splash Brother » mais aussi de Kevon Looney et de Shaun Livingston, Steve Kerr ouvre son banc en faisant même entrer le rookie Jacob Evans pour la première fois depuis le 15 janvier ! Les coéquipiers de Curry ne sont pourtant qu’à 7 sur 20 aux tirs alors que les Celtics approchent les 70% de réussite sur 16 passes décisives (51-34).

Conscient de leur avantage sur les ailes, Gordon Hayward, Jason Tatum et Jaylen Brown se régalent et rentrent aux vestiaires avec 42 points, et seulement quatre tirs ratés, alors que Kyrie Irving et Marcus Smart brillent en se mettant à leur service. Côté Warriors, c’est la soupe à la grimace. À l’image d’un Kevin Durant à 2 sur 9 aux tirs et qui compte 4 des 12 ballons perdus de son équipe, ils produisent leur pire mi-temps de la saison et quittent le terrain avec… 25 points dans les valises (73-48) !

Gordon Hayward enfonce le clou

Les premières minutes de la deuxième mi-temps ne présagent aucune amélioration pour Golden State. Une mésentente entre McKinnie et Cousins laisse Tatum seul sous le cercle alors que Draymond Green envoie une passe à destination de Kevin Durant sur la tranche. Tatum continue lui son festival et son 2+1 garde l’écart inchangé (84-59).

L’ailier marque aussi les esprits de l’autre côté en scotchant Kevin Durant à deux mains contre la planche mais les Dubs parviennent toutefois à se rapprocher en haussant le rythme. Derrière 12 points en contre-attaque dans ce quart temps, ils réduisent l’écart à -17 (91-74). Ce bon passage n’est cependant qu’un mirage. Une interception de Gordon Hayward sur une passe de poussin de Kevin Durant lance deux minutes de perfection pour Boston. Leur altruisme offre sept points à Hayward, Kyrie Irving provoque un passage en force sur Curry, et les Celtics terminent la période sur un 12-0 pour prendre 29 points d’avance (105-76) !

Après une échauffourée entre un Cousins frustré et trois Celtics, Steve Kerr agite le drapeau blanc. Brad Stevens vide lui aussi son banc et les dernières minutes se transforment en un show des coiffeurs de Boston. Guerschon Yabusele met alors un point d’honneur à la démonstration de son équipe en convertissant un tir de loin et un alley-oop pour le pus grand plaisir de ses coéquipiers.

Warriors / 95 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 25 2/3 1/2 0/0 2 4 6 5 4 1 2 1 5 15
K. Durant 31 5/16 0/5 8/10 0 2 2 2 2 1 5 0 18 5
A. McKinnie 17 3/5 0/2 1/1 2 1 3 1 2 1 1 0 7 9
D. Cousins 25 4/12 0/5 2/3 0 9 9 4 5 0 4 0 10 10
S. Curry 31 8/16 4/10 3/3 0 3 3 4 3 1 4 0 23 19
J. Bell 23 3/7 0/0 1/2 2 3 5 3 0 0 2 0 7 8
J. Jerebko 14 1/4 0/2 2/2 0 4 4 2 2 1 1 1 4 8
Q. Cook 17 3/10 3/4 0/0 1 2 3 1 1 0 0 0 9 6
D. Lee 27 2/8 0/4 0/0 0 4 4 0 2 0 1 0 4 1
J. Evans 17 3/3 0/0 0/0 2 1 3 2 2 0 1 0 6 10
A. Iguodala 13 0/1 0/1 2/2 0 3 3 2 1 0 0 0 2 6
Total 34/85 8/35 19/23 9 36 45 26 24 5 21 2 95
Celtics / 128 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
M. Morris 17 4/8 2/5 0/0 0 1 1 1 4 0 2 0 10 6
J. Tatum 27 6/13 1/3 4/4 0 5 5 1 2 3 1 2 17 20
A. Horford 22 2/3 1/1 0/0 0 4 4 4 3 1 0 0 5 13
K. Irving 30 7/15 2/5 3/4 1 4 5 11 3 2 3 0 19 25
M. Smart 25 4/9 1/5 0/0 0 2 2 4 1 2 0 0 9 12
S. Ojeleye 6 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0
G. Yabusele 4 2/3 1/1 2/2 2 0 2 0 0 0 1 0 7 7
D. Theis 12 0/2 0/1 2/2 3 1 4 4 1 0 1 2 2 9
G. Hayward 28 12/16 4/6 2/2 1 6 7 4 1 2 0 0 30 39
A. Baynes 14 0/1 0/1 0/0 0 5 5 3 2 0 0 0 0 7
T. Rozier 23 3/7 0/2 3/3 0 5 5 5 3 1 1 1 9 16
B. Wanamaker 5 1/3 0/0 0/0 1 1 2 0 1 0 0 0 2 2
J. Brown 27 8/16 2/4 0/0 1 3 4 1 3 0 1 0 18 14
Total 49/96 14/34 16/17 9 37 46 38 24 12 11 5 128

Un pas en avant de plus pour Gordon Hayward

Facteur X de la victoire des Celtics à Philly, l’ancien joueur du Jazz a compilé 26 points à 6/7 à 3-points, un record en carrière égalé.

« Gordon a fait un super match, il progresse », a lâché Marcus Smart après la rencontre remportée sur le fil à Philadelphie. À chaque bon match de Gordon Hayward, c’est le même espoir qui renaît, celui de voir l’ancien « go-to-guy » d’Utah retrouver son meilleur niveau après sa terrible blessure, survenue en octobre 2017, et la longue convalescence qui a suivi.

La rencontre d’hier n’a pas dérogé à la règle. Pour la troisième fois seulement de la saison, l’arrière-ailier a dépassé les 20 points et pour la troisième fois, Boston l’a emporté. Lire la suite »

Le retour réussi de Gordon Hayward à Cleveland

L’arrière/ailier des Celtics n’avait plus foulé le parquet de la Quicken Loans Arena depuis sa terrible blessure qui l’avait éloigné des parquets pendant un an.

C’était il y a un an et demi, le 17 octobre 2017 précisément, mais le souvenir reste intact dans l’esprit de Gordon Hayward.

Pour l’Opening night de la saison 2017-2018, à l’occasion du tout premier match sous ses nouvelles couleurs, l’ex-joueur du Jazz ne sera resté que cinq minutes sur le terrain. Sur une tentative de alley-oop contestée par LeBron James, la recrue des C’s retombe mal et se fracture la cheville, une blessure qui lui a coûté une longue convalescence d’un an. Lire la suite »