Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
IND15
CLE21
WAS
TOR2:00
MIL
BOS3:30
News

Le MVP de la nuit : Dwyane Wade, l’homme des grands rendez-vous

Miami avait grandement besoin d’une victoire en attendant le retour de Joel Embiid pour Philadelphie. C’est chose faite, et le Heat peut remercier un certain Dwyane Wade. Le vétéran n’a rien perdu de sa superbe. Peut-être n’intervient-elle plus que par « Flash », mais l’arrière All-Star a fait étalage de toutes sa classe et de son sang froid dans les moments qui comptent.

Déjà en fin de saison, Dwyane Wade s’était montré décisif à plusieurs reprises depuis son retour en Floride. Les Sixers en savent quelque chose, déjà battus d’un point derrière 27 unités du vétéran le 27 février dernier. Les joueurs de Pennsylvanie n’avaient visiblement pas encore retenu la leçon. Le triple champion NBA est de la trempe des plus grands, de ceux qui se subliment quand la pression se fait des plus intenses. Alors pour ce Game 2, Dwyane Wade a fait oublier ses cannes de 36 ans pour redevenir le fringant serial killer qu’il a été toute sa carrière ou presque. En témoigne sa première mi-temps de rêve, 21 points à 8/9 en à peine plus de 12 minutes de jeu.

« J’aimerais savoir ce qui me fait être comme cela dans les grands moments, comme ça, je m’assurerai que ce soit toujours actif », en souriait l’intéressé en conférence. « C’est juste dans mon ADN. J’aime ce genre de scène, je joue pour ces moments-là. C’est clairement dans mes gènes. Je ne serai pas toujours capable de faire ça mais de pouvoir apporter à l’équipe quand elle en a besoin, cela fait du bien. On m’a fait revenir ici pour des matches pareils. »

7/7 à la pause et une place dans les annales de la NBA

Son show de la première mi-temps, un 7/7 au tir pour débuter la rencontre, nous a ramenés quelques saisons en arrière, quand Dwyane Wade sanctionnait les défenses de son fadeaway létal et de ses pénétrations agressives.

Sa fin de match a elle rappelé qu’il pouvait prendre le match à son compte de bien des manières, en défense, à la création et sur les paniers qui tuent à l’image de ce nouveau tir en retombant sur la truffe de Ben Simmons dans la dernière minute. « J’ai vu des moments du champion qu’il est », se réjouit son coach Erik Spoelstra. « C’est ce qui définit Dwyane Wade. »

Revanchard après un Game 1 terminé en rouste, le futur Hall of Famer avait à cœur de tirer tout le Heat dans le bon sens. « Nous avons joué le premier match comment si c’était la saison régulière, ce soir c’était un match de playoffs » explique-t-il. Dwyane Wade s’est ainsi nourri de l’ambiance dingue du Wells Fargo Center et de la présence du comédien Kevin Hart au premier rang pour se galvaniser. « Oui, vous pouvez remercier Kevin Hart pour ça », s’amusait Flash avant de continuer.

« C’est génial quand on est à l’extérieur et que des gens comme Kevin Hart parlent au bord du terrain. J’ai entendu beaucoup de choses ce soir et tout ça n’est qu’une motivation. Être capable de faire taire toute une foule est un sentiment génial, incroyable. J’espère que mon fils pourra ressentir ça un jour. »

Avant de penser à sa progéniture, Dwyane Wade s’était assuré sa place dans l’histoire. En plus d’abattre les Sixers, il est devenu la nuit dernière le 10e meilleur marqueur de l’histoire des playoffs, délogeant une autre légende, Larry Bird.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *