Summer
league
Summer
league
CHI
MIL22:30
NYK
CHA23:00
BOS
MIA0:30
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Expulsé, Rick Carlisle ne peut cette fois pas cacher sa colère

NBA – Le coach des Pacers, déjà sceptique sur l’arbitrage dans le Game 1, a explosé dans cette deuxième manche. Expulsé, il a estimé que son équipe est défavorisée face à New York.

Rick CarlisleMême s’il était frustré après la défaite dans le Game 1, face à plusieurs décisions litigieuses tombées du côté de New York, Rick Carlisle avait gardé son calme. Là, dans ce Game 2, il n’a pas réussi à se contenir.

Le coach des Pacers a totalement explosé dans les dernières secondes de la partie, après une action d’Isaiah Hartenstein à 80 secondes du terme. Le pivot des Knicks dribble pour remonter la balle, et les arbitres lui sifflent une reprise de dribble.

Sauf que le joueur de New York n’a pas commis cette infraction. Résultat : les officiels reviennent sur leur décision initiale et la balle est rendue aux Knicks. Les Pacers sont alors à six points, et récupérer la possession aurait donc offert une dernière chance.

« Quelqu’un a dit qu’il n’avait pas fait de reprise de dribble, mais on dirait plutôt que Tom Thibodeau a dit quelque chose et que les arbitres ont alors changé d’avis », sous-entend le coach d’Indiana. « Ça ressemblait à ça. Je peux seulement dire ce que j’ai vu. »

« Les équipes des petits marchés méritent l’égalité des chances »

C’est à ce moment-là que Rick Carlisle a explosé, n’hésitant pas à exprimer sa colère à quelques centimètres des arbitres. L’entraîneur va récolter deux fautes techniques, synonyme d’expulsion. Et comme on l’a vu, en conférence de presse, la tension n’était pas redescendue.

« Ce n’est pas grand-chose par rapport à tout le reste », poursuit Rick Carlisle, qui pointe l’arbitrage. « Les équipes des petits marchés méritent d’avoir les mêmes chances. Elles méritent une chance équitable, quel que soit l’endroit où elles jouent. »

Le technicien fait aussi référence à une action en troisième quart-temps où Josh Hart pousse volontairement dans le dos Tyrese Haliburton, et le déstabilise, sans qu’aucun coup de sifflet ne vienne sanctionner ce geste. Et aussi aux 29 actions du Game 1 – d’après les calculs de Rick Carlisle – qui ont été en faveur des Knicks.

Les Pacers n’ont pas communiqué officiellement à la NBA ce rapport avec les différentes erreurs, mais ils le feront pour ce Game 2, avec notamment l’exemple de cette action entre Josh Hart et Tyrese Haliburton.

« Je dis toujours à mes joueurs qu’il ne faut pas s’en prendre aux arbitres. Mais on mérite une véritable chance. Il n’y a pas d’équilibre et c’est décevant », se désole l’ancien coach des Mavericks.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →