News Résumé

Euphoriques, les Pacers mettent fin à la belle série des Sixers

C’est peu dire que les Pacers voyagent bien en ce mois de mars ! Après Milwaukee, Washington, et Boston il y a deux jours (97-99), les hommes de Nate McMilan s’imposent cette nuit à Philadelphie (98-101). Un succès d’une valeur inestimable puisqu’il permet à Indiana d’engranger une 6e victoire en 7 matchs, de conserver la 3e place et de remporter le tie-breaker sur Philly, qui n’avait plus perdu à domicile depuis onze matchs, en cas d’égalité au classement en fin de saison.

Face à un Joël Embiid déchaîné (29 pts à 11/22, 12 rbds), un peu trop même (8 bps), les Pacers ont pu compter sur une raquette des plus déterminées. L’ancien de la maison, Thaddeus Young, s’est fendu de 19 points et 10 rebonds tandis que le pivot Myles Turner a lui aussi rendu une copie propre avec 25 points et 6 rebonds. Les 21 balles perdues par les locaux ont fait le reste et Philly a fini par rendre les armes, ce malgré le 7e triple double de Ben Simmons cette saison (10 pts, 10 rbds, 13 pds). Malheureusement pour Indiana, ce 40e succès de la saison restera marqué par la blessure à la cheville gauche de Domantas Sabonis, victime d’une des nombreuses chutes du pivot camerounais.

L’entame rêvée

Gagner à Philadelphie n’est pas un mince exploit de nos jours. En 2018, seul Boston y était parvenu. Indiana est venu s’ajouter à cette short-list cette nuit en réalisant un match sérieux et abouti, remporté dans une adversité digne d’un match de playoffs.

Joël Embiid commence son show avec un dunk massif suivi d’une finition plus en douceur. Sous son impulsion, Philly passe un 8-0 mais Indiana ne tarde pas à répondre, collant un retentissant 17-0 alimenté par les 3-points de Cory Joseph, Myles Turner et conclu par deux lancers de Darren Collison (14-23). JJ Redick et Marco Belinelli doivent s’employer pour stopper l’hémorragie, mais derrière, Sabonis et Trevor Booker, passé par Philly en cours d’exercice, profitent des 7 pertes de balles des Sixers pour rester devant (22-33 à l’issue du premier acte).

Ben Simmons met les choses au clair

Philadelphie continue de subir alors que Covington débute le 2e quart par un énième ballon perdu et que Lance Stephenson entre dans la danse (30-41). Jusqu’à ce « choc psychologique » provoqué par Ben Simmons qui réveille son équipe après une faute autoritaire sur Lance Stephenson, projeté au sol.

Une action virile mais correcte qui a le mérite de relancer Philly et Simmons le premier puisqu’il délivre un premier service pour un panier à mi-distance de Dario Saric dans la foulée avant de servir brillamment Belinelli pour un 3-points en transition et à nouveau Saric, également à 3-points afin d’enchaîner un 9-2 (39-44). Covington, également de loin puis Simmons ramènent même les Sixers à 44-46 avant de lâcher du lest avant la pause. Heureusement, Redick veille au grain et claque deux paniers de plus derrière l’arc pour ramener les siens à 53-57 à la pause.

Joel Embiid pour le meilleur et pour le pire

On croit que le plus dur est fait pour Philly, mais il ne fait que débuter pour la troupe de Brett Brown. Dans une bataille de plus en plus indécise, Covington parvient à sortir son épingle du jeu de loin (64-66). Les Pacers, alors en plein passage à vide à 3 points (13 tentatives manquées de suite), s’en remettent à Thaddeus Young, auteur de 11 points en 3e quart pour garder la tête hors de l’eau. Alors que Saric égalise à 71-71, l’ancien intérieur des Sixers aligne un panier suivi d’un 2+1 avant de laisser Joseph porter la marque à 71-80.

C’est à ce moment que Philly aurait eu besoin d’un brin de lucidité supplémentaire. Principal artisan du retour des Sixers, Joël Embiid montre les défauts de ses qualités avec un engagement sans faille qui lui fait dégommer Cory Joseph en contre-attaque et concéder une faute offensive. Puis sur une énième chute, le Camerounais retombe de tout son poids sur la cheville gauche de Sabonis. Le Lituanien ne s’en relèvera pas. Une bonne nouvelle pour Embiid qui s’y retrouve au scoring face au vétéran Al Jefferson et ramène les siens à 77-80. Avant de retomber dans ses travers, de récolter une faute technique pour une poussette sur Stephenson, puis de finir encore au sol sur la dernière possession du 3e quart, suite à un duel au rebond avec Booker (79-83).

Le dernier mot pour Victor Oladipo

Embiid score dès la reprise (10 pts de suite) et revoilà Philly à -2. Mais le Camerounais s’oublie encore un poil, ratant grossièrement un 3-points en tête de raquette avant de perdre à nouveau le ballon sur l’action suivante et de sortir. Indiana profite à peine de toutes ces péripéties et il faut attendre le retour de Turner, auteur d’un dunk sur remise en jeu et d’un panier avec la faute, et les deux paniers coup sur coup de Collison pour voir les Pacers se détacher de plus belle (85-92).

Indiana laisse passer de nombreuses occasions d’enfoncer le clou, mais finit par trouver son salut par Oladipo. L’ex joueur du Thunder se joue de Covington afin de scorer un 3-points ultra-important (89-97). Les dunks à répétition d’Embiid, aussi puissants soient-ils, n’y changeront rien, même si les Sixers maintiendront le suspense jusqu’au bout À 7.6 secondes de la fin, Oladipo est notamment sanctionné d’une faute offensive sur Simmons pour s’être débarrassé d’une prise à deux de façon trop virulente. À 98-101, Philly a une occasion inespérée d’égaliser, mais le 3-points d’Embiid ne trouvera que le cercle et l’entre deux qui suivra entre Saric et Oladipo ne donnera rien.

Dans leur quête d’excellence, les Pacers (3e à l’Est) vont à présent se confronter aux Raptors, demain à domicile, tandis que les Sixers (6e) tenteront de profiter de leur voyage à New York pour refaire le plein de confiance face aux Knicks demain puis aux Nets vendredi.

76ers / 98 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Saric 33 4/11 2/6 8/10 1 2 3 3 1 0 5 0 18 10
R. Covington 38 4/9 2/7 0/1 1 9 10 2 5 0 1 3 10 18
J. Embiid 33 11/22 0/5 7/8 2 10 12 4 4 0 8 3 29 28
B. Simmons 30 4/10 0/0 2/2 1 12 13 10 3 0 2 0 10 25
J. Redick 29 6/10 4/5 0/0 0 2 2 1 1 0 0 0 16 15
E. Ilyasova 20 2/3 1/2 0/0 0 1 1 1 3 2 2 0 5 6
A. Johnson 10 0/0 0/0 0/0 1 1 2 1 3 0 1 0 0 2
T.J. McConnell 21 2/3 0/0 0/0 0 3 3 1 2 0 0 0 4 7
M. Belinelli 26 2/7 1/5 1/1 1 1 2 1 3 1 2 1 6 4
Total 35/75 10/30 18/22 7 41 48 24 25 3 21 7 98
Pacers / 101 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
T. Young 31 7/11 0/1 5/5 5 5 10 2 1 2 1 0 19 28
B. Bogdanovic 26 1/11 0/5 0/1 0 5 5 3 2 0 1 0 2 -2
M. Turner 30 9/12 2/4 5/6 2 4 6 0 5 1 2 0 25 26
C. Joseph 33 5/8 1/2 2/2 1 4 5 5 1 3 1 0 13 22
V. Oladipo 33 4/21 1/4 2/3 0 4 4 3 4 2 1 1 11 2
T. Booker 17 2/5 0/2 1/1 3 3 6 0 1 0 1 0 5 7
D. Sabonis 11 1/4 1/1 0/0 0 0 0 1 3 2 0 0 3 3
A. Jefferson 6 0/3 0/0 0/0 0 0 0 0 2 1 0 1 0 -1
D. Collison 21 3/8 0/2 4/5 0 3 3 2 2 1 0 0 10 10
G. Robinson III 12 1/2 0/1 0/0 2 0 2 1 0 1 0 0 2 5
L. Stephenson 18 5/10 0/2 1/2 1 3 4 3 2 0 2 0 11 10
Total 38/95 5/24 20/25 14 31 45 20 23 13 9 2 101
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *