Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIA108
PHI128
NOR75
POR55
SAS41
GSW45
News Résumé

Les Celtics renversent les Sixers avec autorité

Le public de l’O2 londonienne a d’abord cru au « Process » promis avant la rencontre par Joel Embiid. Les Sixers, portés par J.J. Redick (22 points) et Ben Simmons (16 points), ont rapidement compté 22 points d’avance avant de complètement exploser devant la montée en puissance de la défense des Celtics. Lent à démarrer comme son équipe, Kyrie Irving (20 pts, 6 rbds et 7 pds) a été parfaitement soutenu par ses lieutenants, Jaylen Brown (21 pts), Jayson Tatum (16 pts), sans oublier Marcus Morris (19 pts). C’est leur 7e victoire de suite.

L’applaudimètre confirme ce qui ne faisait pas trop de doute : Joel Embiid et Kyrie Irving sont bien les deux hommes les plus attendus du public londonien. Il faudra pourtant patienter quelques minutes pour que l’un ou l’autre ne brille vraiment.

Le premier joue plutôt au facilitateur tandis que le second, même s’il reçoit les « MVP » des supporters locaux, ne trouve pas son tir. Le wagon de tête Irving en difficulté, c’est tout le train Celtics qui peine à démarrer. Tout l’inverse des Sixers qui font preuve de patience en attaque. Ben Simmons rentre particulièrement bien dans son match, multipliant les spins et les fixations dos au cercle. Mais le plus en vue est le shooteur le plus « pur » sur le parquet : J.J. Redick. Il fait beaucoup de mal à la défense verte sur ses tirs lointains en transition.

Philly part à 200 à l’heure…

Heureusement pour Brad Stevens, Marcus Morris est adroit à mi-distance et Al Horford, maladroit, donne les bons ballons. Boston ne compte que cinq points de retard après 12 minutes, mais l’écart grimpe subitement. Embiid est trop puissant pour Theis dessous et Saric, Covington, Redick plantent de loin. Même Simmons y va de son turnaround compliqué (49-27).

Brad Stevens décide d’adapter un peu sa défense en demandant les prises à deux sur le pivot des Sixers. La stratégie fonctionne bien pour les Celtics qui comptaient déjà 50 points dans les dents, avec six minutes à jouer avant la pause. Mieux en défense, les Celtics voient également le réveil progressif d’Irving en attaque. Le meneur retrouve son adresse et fait des merveilles à la passe en transition. À la pause, Philly n’a plus que 9 points d’avance (57-48).

… puis cale complètement

Le momentum semble avoir changé de camp. Cela se confirme dès la première possession de la seconde période. Tatum se retrouve étrangement seul au monde en transition, à 3-points. Brett Brown est contraint de prendre un temps-mort après 39 secondes de jeu. Le souci pour Philadelphie est que ce shoot gonfle la confiance du rookie. « Mr. Propre » devient totalement injouable à mi-distance. Et comme Irving rentre deux tirs à 3-points de suite, Boston… repasse devant (68-69) dans une salle plutôt acquise aux hommes en vert. Le contraste avec la première période est saisissant : Philadelphie fait du surplace. Simmons n’est plus dans le coup, Embiid n’a plus de ballons, les tirs sont moins bons…

Les Sixers doivent réagir, sous peine de prendre 20 points à leur tour (85-79). Car le pourcentage d’adresse lointain ne cesse de remonter côté Celtics. Même s’il rate quelques finitions près du cercle, Jaylen Brown fait aussi un gros match et se bagarre pour obtenir les secondes chances. Le banc des Celtics prend également le dessus sur son homologue. Smart et Rozier sont les pestes habituelles en défense et Morris est impeccable d’adresse lui aussi. Toujours pas de réaction Sixers alors que Brett Brown prend temps-mort sur temps-mort (85-102).

L’embrouille entre Simmons et Morris (faute technique), qui envoie bouler le rookie après être tombé à terre sur un écran, ne casse pas le rythme des Celtics qui déroulent jusqu’au bout.

Boston a mis du temps pour rentrer dans son match mais a complétement renversé le cours de la partie pour s’imposer finalement avec autorité. Avec 34 victoires et 10 défaites, ils sont plus que jamais n°1 de l’Est. Prochain match mardi, face à la Nouvelle-Orléans. Les Sixers (19 victoires – 20 défaites) rejouent un jour plus tôt face à Toronto.

76ers / 103 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Saric 34 4/11 1/5 5/5 2 2 4 3 4 2 2 0 14 14
R. Covington 30 2/8 1/5 0/0 1 2 3 1 2 0 4 0 5 -1
J. Embiid 31 6/17 1/5 2/3 0 10 10 5 2 2 4 1 15 17
B. Simmons 29 8/12 0/0 0/0 0 2 2 3 2 2 3 2 16 18
J. Redick 30 7/12 5/9 3/3 0 7 7 3 1 0 3 1 22 25
T. Booker 9 1/2 0/0 0/0 0 1 1 0 1 1 0 0 2 3
R. Holmes 16 1/2 0/0 0/0 0 4 4 0 3 1 1 0 2 5
J. Bayless 17 1/2 1/1 0/0 0 1 1 0 3 1 1 0 3 3
T.J. McConnell 26 6/11 0/0 0/0 0 4 4 5 0 3 1 0 12 18
T. Luwawu-Cabarrot 12 0/1 0/0 6/7 0 0 0 0 1 0 0 0 6 4
J. Anderson 2 2/4 2/3 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 6 5
Total 38/82 11/28 16/18 3 34 37 20 19 12 19 4 103
Celtics / 114 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
A. Horford 35 5/10 1/3 2/2 0 8 8 7 1 0 1 1 13 23
J. Tatum 24 7/13 1/3 1/2 1 3 4 2 3 0 1 0 16 14
A. Baynes 15 2/3 0/0 2/2 0 3 3 1 1 1 1 0 6 9
K. Irving 31 7/20 3/10 3/3 1 5 6 7 2 0 5 0 20 15
J. Brown 32 8/15 2/4 3/5 3 1 4 2 2 3 2 0 21 19
G. Yabusele 1 0/1 0/1 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -1
S. Ojeleye 2 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 1 0 0 -1
M. Morris 24 7/13 3/7 2/2 4 4 8 2 0 1 0 0 19 24
D. Theis 19 3/3 0/0 0/1 2 5 7 0 5 2 0 1 6 15
A. Nader 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
M. Smart 23 1/4 1/2 2/2 0 1 1 2 2 3 4 0 5 4
T. Rozier 21 3/7 2/5 0/0 0 4 4 1 0 1 1 0 8 9
S. Larkin 9 0/0 0/0 0/0 0 1 1 0 1 0 2 0 0 -1
Total 43/89 13/35 15/19 11 35 46 24 18 11 18 2 114
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *