Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
MIA1:00
IND
DET1:00
ORL
POR1:00
PHI
OKC1:00
WAS
LAC1:00
BOS
UTH1:30
TOR
BRO1:30
MEM
ATL2:00
MIL
CHI2:00
DEN
NOR3:00
HOU
SAS3:30
News

Luke Walton, le Phil spirituel

Joueur cérébral au physique fragile, Luke Walton ressemble en beaucoup de points à Phil Jackson, son ancien coach des Lakers. Même Kobe Bryant, qui a bien connu les deux hommes, avait commenté ce jeu de miroirs dès 2015.

Maintenant que l’ancien Laker est à la tête de l’équipe, les comparaisons fleurissent à nouveau.

« Je pense que Luke a une personnalité semblable à Phil en ce sens qu’il est un coach qui reste imperturbable. Émotionnellement, il n’en fait jamais trop ou jamais pas assez », remarque Rob Pelinka, le GM de la franchise, pour ESPN. « Il a cette présence, beaucoup de confiance, mais il aborde les choses avec calme, ce qui est une qualité. »

On médite chez les Lakers

Luke Walton assume d’ailleurs l’ombre de Phil Jackson sur ses méthodes de coaching.

« Jackson a eu une grosse influence sur moi » insiste le champion 2009 et 2010. « La saison passée, j’ai plusieurs fois refusé de prendre un temps-mort comme il le faisait. Au milieu du match, Phil avait l’habitude de laisser les joueurs en difficulté trouver eux-mêmes une solution. On pouvait alors perdre de 20 points ou se réunir et stopper l’hémorragie. »

Autre élément typiquement « Jacksonien »: la méditation. On ne surnomme pas l’homme aux 11 bagues de champion « Zen Master » pour rien. Luke Walton a en effet, parfois, mis en place des instants de méditation de 15 minutes avant les matches pour permettre aux joueurs de se détendre, mais également de mieux gérer la pression.

Enfin, il utilise aussi des scènes de films pour illustrer ses propos. Là encore, c’est un comportement que Phil Jackson affectionnait, non content de donner déjà des livres bien précis à chacun de ses joueurs.

Fils de son père

Néanmoins, il ne faut pas oublier les saisons avec Steve Kerr, autre élève de Phil Jackson, mais aussi l’éducation de son père, le grand Bill Walton.

« C’est un hippie », tranche Richard Jefferson, un ami de Luke Walton. « Il ne faut pas s’y tromper, c’est le fils de son père. On peut dire ce qu’on veut sur Jackson et Kerr, il a grandi avec son père. Il suffit de regarder son père. Le côté « new wave », cela ne vient pas de Phil Jackson. »

Qu’a-t-il retenu de son père alors ? « Mon père m’a appris, à mon frère et moi, depuis que je suis tout jeune, à toujours remettre en question l’autorité. » Voilà un conseil qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, du côté de ses joueurs…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *