Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
WAS1:00
ATL
NOR1:30
BRO
SAS1:30
TOR
DET1:30
CHI
GSW2:00
MEM
NYK2:00
MIL
MIA2:00
OKC
LAL2:00
SAC
UTH4:00
LAC
DEN4:30
News

Devin Booker revient à Boston pour la première fois depuis ses 70 points

Il y a presque neuf mois, Devin Booker rejoignait dans l’histoire de la NBA des légendes telles que Wilt Chamberlain, Kobe Bryant, David Thompson, Elgin Baylor et David Robinson, soit le cercle restreint des joueurs ayant marqué au moins 70 points. Le 24 mars 2017, à Boston, il avait ainsi marqué 70 points dans une performance contestée sur le forme – le match plié, les Suns voulaient absolument faire briller Devin Booker – mais qui reste tout de même énorme sur le fond.

« C’est la partie la plus folle de cette soirée pour moi », explique l’arrière des Suns. « Je fais ce sport pour être une légende, être l’un des meilleurs et c’est une bonne façon de commencer. »

51 points en seconde mi-temps !

70 points donc, à 21/40 au shoot, 4/11 à 3-pts et 24/26 aux lancers-francs. Comme cela reste frais, Devin Booker ne peut oublier cette soirée. En Chine, on le surnomme même « Monsieur 70 points ».

« D’une certaine façon, on me le rappelle quotidiennement. Comme c’est arrivé à Boston, contre les Celtics, une des franchises historiques de la ligue, ça ajoute un peu à tout ça. »

La seconde mi-temps fut mémorable avec 51 points ! Dans le détail : 23 points dans le troisième quart, 28 dans le dernier.

« Quand il est arrivé à 50 points, je me disais qu’il allait monter à 60 », se souvient Tyler Ulis. « À 60 points, il pouvait aller chercher les 70. C’est une expérience qui change une vie pour moi. »

Il aurait pu sortir très rapidement…

Et le pire, c’est que Devin Booker, déjà touché à la cheville depuis quelques jours, avait aggravé sa blessure en début de rencontre. Il était alors proche de rejoindre le banc définitivement – Boston étant largement au-dessus. Les 70 points n’auraient donc jamais eu lieu.

« On en a discuté deux ou trois fois », se souvient Jay Triano, quand il évoque ses échanges avec Earl Watson. « Mais on se disait qu’on allait lui donner un shoot de plus, encore quelques tirs primés. Il en a réussi, mais l’écart n’a pas diminué. Ensuite, les fans ont commencé à le soutenir. On s’est alors dit que si les fans voulaient vraiment le voir, il fallait alors le laisser faire. »

Les paniers se sont accumulés, les fans ont adoré le spectacle et Devin Booker est entré dans l’histoire.

« Ils ont commencé à m’encourager et ça m’a surpris car je sais à quel point les fans de Boston peuvent être des enragés. J’ai dit après le match que j’avais du respect pour eux. Ils étaient derrière leur équipe mais voulaient assister à un moment d’histoire et c’est ce qu’ils ont eu. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *