Matchs
hier
Matchs
hier
LAL103
CHI94
News

Olivier Hanlan, du Mans au Texas ?

Drafté au second tour par le Jazz (en 42e choix) en 2015, Olivier Hanlan (1m93, 24 ans) est toujours à la poursuite d’une place dans un effectif NBA. Echangé à San Antonio dans le deal qui a envoyé Boris Diaw dans l’Utah, il était donc avec les Spurs à la ligue d’été de Las Vegas. 

« Je me sens toujours chanceux de pouvoir jouer au basket, et j’en profite. Je pourrais me plaindre mais j’ai beaucoup appris ces deux dernières années. Jouer en Lituanie dans une grosse équipe, aller en France, et maintenant avoir une belle opportunité en ligue d’été avec un temps de jeu décent, je ne peux pas me plaindre. Je suis encore jeune. Je progresse encore. Il faut continuer à bosser. »

Passé par le Zalgiris Kaunas en 2015-16, Olivier Hanlan évoluait l’an passé au Mans. Il tournait à 10 points, 3 rebonds et 2 passes avec le MSB en Pro A. Et le natif du Québec s’est parfaitement adapté au jeu des Spurs, la plus européenne des franchises NBA… même en ligue d’été !

« J’ai toujours joué ce style, trouver le joueur ouvert et jouer collectivement », avance-t-il dans le Boston Globe. « Le jeu des Spurs est très similaire au jeu européen. On a beaucoup de joueurs européens dans l’équipe et une quinzaine d’entraîneurs européens avec nous aussi. La transition s’est passée en douceur. Le coach me fait jouer en meneur et me permet de montrer ce que je peux apporter. »

En Europe depuis deux saisons, Olivier Hanlan ne désespère pas de trouver sa place en NBA. Le meneur passé par Boston College ne regrette pas son choix de carrière vers le Vieux Continent.

« Je ne suis pas du tout déçu. A posteriori, je pense avoir fait le bon choix. Je progresse beaucoup et être professionnel est bien différent d’être à l’université. Le jeu est très différent si tu joues en NBA et en Europe. À la fac, tu joues contre des gamins mais maintenant, je joue contre des hommes et j’apprends beaucoup. C’est difficile mais on voit si tu veux continuer ou abandonner. »

Avec les contrats « two way », Oliver Hanlan pourrait avoir une chance de rester sur le continent américain. Mais est-ce bien ce qu’il souhaite après avoir connu l’Europe ?

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *