News

OKC – Houston : le grand retour de la barbe

Elle faisait partie intégrante du décorum. Que ce soit sur les T-Shirt marqués du slogan ‘fear the beard’ ou au moyen de pastiches en carton voire en poil laineux, la barbe de James Harden s’était fait une place de choix dans le cœur des citizens d’OKC.

Mais ce soir, il portera la chasuble rouge des Rockets. Le maillot couleur sang de la trahison ? Il sera certainement l’ennemi numéro 1 sur le parquet pour le Thunder qui le connaît si bien. Quand il marquera son trois points, la mimique habituel de la main chaude au raz du sol ne fera plus rire grand monde à la Chesapeake Arena.

 

Une longue journée pour les Rockets

Bien difficile de savoir quel sera l’accueil réservé à l’ancien chouchou du public, mais en tout cas, la journée sera longue et chargée d’émotions pour Harden qui, comme toute son équipe, débarquera à Oklahoma City à 15h30 (le match débute à 19h, heure locale) après avoir fait un détour par Minneapolis pour assister à l’enterrement de Saha McHale, la fille de leur coach.

« Pour être honnête, je ne sais pas du tout comment ça va se passer. Ça sera une longue journée. Ça sera sympa de revoir des visages connus, mes anciens coéquipiers, les entraîneurs et ma famille. Mais, je suis à l’extérieur pour ce match. Je suis sur la route pour gagner les matchs et à cet égard, ce ne sera pas différent que de jouer à Memphis ou Atlanta. C’est un match parmi d’autres. »

Russell Westbrook joue lui aussi les durs à cuire en estimant que ces retrouvailles n’auront pas nécessairement un goût particulier.

« Ce match n’a rien de spécial pour moi. Il ne m’est rien arrivé. »

Bas les masques !

Mais pour Scott Brooks, le jeu d’acteur des joueurs ne trompe personne.

« Quand on échange un joueur avec lequel on a été pendant un bon moment, il y a évidemment de l’émotion. Les mecs vont forcément manquer à ceux qui restent. Et puis, on s’attache aux joueurs que l’on coache, c’est normal. Si vous ne ressentez pas d’émotions dans ce métier, il faut en changer. »

Sous la carapace pilaire, si l’on creuse un peu plus le sujet, James Harden reconnaît effectivement que son transfert n’est pas encore complètement digéré. Le barbu présente beau en figurant au pied du podium des meilleurs scoreurs de la ligue avec 25 points par match mais il n’est pas encore sorti de l’ascenseur émotionnel.

« Franchement, je ne m’attendais pas [au transfert]. Particulièrement après les Finales et après avoir passé tout l’été avec [Kevin et Russell] pour les Jeux Olympiques. Tout est arrivé très vite, très vite… Mais tout arrive pour une raison et maintenant je suis dans une situation différente. »

On termine par une jolie boutade signée Brooks, champion avec Houston, puis échangé l’année suivante…

« C’est un match comme les autres. Je veux battre les Rockets. Ils m’ont échangé durant la seconde année de leur back-to-back. Ça m’a pris 5 ans pour me remettre et pardonner Rudy Tomjanovich. ».

Au-delà du bon mot, Brooks rappelle surtout à ses joueurs que l’échange fait partie du business, que l’on soit finaliste déçu ou champion sortant…. Comme les Rockets en 1995 donc.

 

 

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  80 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>