Les articles sur "nets"

Les Nets perdent Ed Davis

Le coach de Brooklyn a annoncé que son intérieur ne serait pas en mesure de jouer le Game 4.

C’est sur un lay up lors du Game 1 qu’Ed Davis s’est blessé à la cheville, et clairement l’intérieur des Nets n’a pas récupéré. Il était pourtant revenu en jeu à Philadelphie, mais il n’est plus le même, et Kenny Atkinson a annoncé que son meilleur rebondeur manquerait le Game 4 programmé samedi soir. Lire la suite »

Ben Simmons a fait taire les Nets

Grâce au duo Tobias Harris (29 points, 16 rebonds) – Ben Simmons (31 points et 9 passes), les Sixers s’imposent avec la manière à Brooklyn (131-115). Sans Joel Embiid, Philadelphie reprend l’avantage du terrain.

Avec Greg Monroe dans le cinq majeur en lieu et place d’un Joel Embiid forfait à cause d’un genou qui grince toujours, les Sixers subissent un premier run qui fait rapidement monter la température au Barclays Center (9-4).

Jarrett Allen est intenable dans la peinture, mais Ben Simmons a du répondant face aux huées des fans locaux. Le meneur australien se livre à un intense duel face à D’Angelo Russell, qui se sent en confiance à longue distance. Mais les visiteurs mettent le bleu de chauffe en défense, et sur un dunk facile de Boban Marjanovic, ils passent devant (20-19). Lire la suite »

Les Sixers ont complètement éteint Joe Harris

Auteur de 4 petits points, le sniper des Nets a été muselé par Philadelphie dans le Game 2.

Menés seulement d’un point à la pause, les Nets ont explosé en vol dans le troisième quart-temps du Game 2 la nuit dernière, encaissant un 51-23 fatal en 12 minutes. Brooklyn ne pouvait que constater les dégâts. Lire la suite »

Fâchés, les Sixers explosent la défense de Brooklyn

Avec un Joel Embiid qui retrouve des sensations (23 points, 10 rebonds) et un Ben Simmons en triple double (18 points, 12 passes et 10 rebonds), les Sixers se défont facilement de Nets qui se sont complètement écroulés en seconde mi-temps (145-123).

La rencontre démarre sur un rythme assez lent, avec deux équipes qui veulent prendre la température avant de définitivement lâcher les chevaux. D’Angelo Russell prend ses premiers shoots, et J.J. Redick, très moyen lors du premier match, lui répond du tac-au-tac pour donner un premier avantage aux siens (12-8). Lire la suite »

Ed Davis, le Monsieur Rebond de Brooklyn

Meilleur rebondeur de la NBA parmi les remplaçants, Ed Davis a fait très mal aux Sixers avec 12 pts et 16 rbds en 25 minutes, et une grosse défense sur Joel Embiid.

Avec ses cinq participations en playoffs, Ed Davis passe pour un papy chez les Nets. L’ancien Laker n’a pourtant que 29 ans, et samedi soir, on a pu constater combien il était essentiel en sortie de banc.

Jarrett Allen en difficulté dès le début de match face à Joel Embiid, Ed Davis a pris la suite, et il a fait très mal aux Sixers avec ses 12 pts et 16 rbds et un superbe +/- de +28 en 25 minutes. Difficile de faire plus efficace, et tout Brooklyn a tremblé dans le dernier quart-temps lorsqu’il a rejoint quelques minutes le vestiaire après s’être tordu la cheville. Lire la suite »

Nets et sans bavure !

Premier match des playoffs et première grosse surprise avec la victoire méritée des Nets à Philadelphie (111-102). Maladroits à 3-points (3 sur 25), les Sixers n’ont apporté aucun soutien à un Jimmy Butler exemplaire.

Joel Embiid est bien là pour cette première rencontre de la série et il prend les choses en main dès les séquences initiales. Agressif sur Jarrett Allen dans la peinture, le Camerounais inscrit 7 points rapides pour donner un premier avantage aux siens (10-5). Mais le pivot adverse se ressaisit et met une bâche énorme à Tobias Harris, qui monte au dunk en contre-attaque sur une interception de Ben Simmons. Lire la suite »

Preview Playoffs 2019 : Philadelphie (3) – Brooklyn (6)

Même si on attendait un peu mieux de la part de Philadelphie, les coéquipiers de Joel Embiid ont le potentiel pour atteindre la finale de conférence, et ça passe d’abord par une bonne série face aux épatants Nets.

Quatre ans que tout le Barclays Center attend de retrouver les playoffs. Après quatre saisons compliquées, les Nets ont réussi l’exploit d’accrocher une place dans le Top 8, à la surprise générale. Les jeunes joueurs de Kenny Atkinson ont su faire le dos rond quand ça allait mal puis produire du beau jeu quand tout allait mieux pour ramener Brooklyn sur le devant de la scène. Portés par un super D’Angelo Russell, les Nets sont l’équipe à la mode du côté New York. Lire la suite »

Interview Jarrett Allen : « Le coach transmet sa passion »

Avant de se coltiner Joel Embiid au premier tour des playoffs, le jeune intérieur des Nets a répondu aux questions de Basket USA.

Auteur d’une très solide saison régulière (11 points et 8.4 rebonds par match), le pivot Jarrett Allen est l’une des grandes satisfactions de l’équipe dirigée par Kenny Atkinson. Avant le début de la campagne playoffs ce week-end, l’ancien de Texas nous parle de la saison des Nets et de l’avenir. Lire la suite »

Manu Ginobili félicite les… Nets

Après avoir souligné l’incroyable série de qualification aux playoffs des Spurs, l’Argentin a eu un mot pour Brooklyn où il a quelques amis…

C’est sur Twitter que Manu Ginobili s’est exprimé sur la fin de la saison régulière. Récemment honoré par les Spurs avec le retrait de son maillot, l’Argentin a bien sûr rendu hommage aux deux nouveaux pensionnaires de sa maison de retraite. « Immense respect pour Dirk et D-Wade. Des compétiteurs incroyables. Des icônes du basket. Ils ont rendu la NBA meilleure par leur talent et leur charisme. J’ai eu de la chance de jouer à la même époque. » Lire la suite »

Sous les yeux du « Banana Boat », Dwyane Wade termine sa carrière sur un triple double !

Pour son dernier match en carrière, et sous les yeux de LeBron James, Chris Paul et Carmelo Anthony, Dwyane Wade n’a pas déçu dans la défaite des siens à Brooklyn (113-94). En terminant sur un triple double (25 points, 11 rebonds, 10 passes), le futur Hall of Famer boucle la boucle sur une superbe performance individuelle.

Erik Spoelstra rend hommage à sa manière à ses deux vétérans, Dwyane Wade et Udonis Haslem, en les propulsant dans le cinq majeur. Le numéro 3 floridien a tous les ballons en attaque, mais les locaux ne veulent pas laisser filer le match et font tout pour rester sixième de la conférence (13-12). Même si le duo Wade-Haslem sort la machine à remonter le temps sur quelques séquences, les hommes de Kenny Atkinson sont concentrés, et Rodions Kurucs se régale en attaque poste bas. Lire la suite »