Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
MIL1:00

Les articles sur "bucks"

Milwaukee et le sens du détail

Pour Mike Budenholzer, les Bucks réalisent de grands playoffs car ses joueurs restent concentrés sur les détails en défense.

On le sait, et les joueurs et les coaches le répètent, plus le niveau de compétition augmente, plus les rencontres se jouent sur des détails. Les Rockets, les Nuggets et les Sixers peuvent en témoigner… À Milwaukee, vainqueur de 10 de ses 11 matchs de playoffs, on insiste justement sur les détails, et plus particulièrement en défense. Lire la suite »

Le MVP de la nuit : le Freak, c’est chic !

Avec 30 points, 17 rebonds, 5 passes et 2 contres en 35 minutes, Giannis Antetokounmpo a encore été royal dans le Game 2.

Comment donner le ton à une rencontre de playoffs ? La réponse avec la première minute du Game 2 avec Giannis Antetokounmpo pour la démonstration. Une première offensive à 45° avec un drive, suivi d’un rebond offensif pour la claquette rageuse. Sur la possession des Raptors, il arrive en second rideau pour bâcher méchamment Marc Gasol. Puis, sur l’attaque suivante, Eric Bledsoe le trouve tout seul sous le cercle pour le gros dunk à deux mains. Lire la suite »

Un problème de riches aux Bucks

Malcolm Brogdon quasiment à 100% de ses moyens, Mike Budenholzer pourrait revoir son cinq de départ, et replacer Nikola Mirotic sur le banc. Ou pas…

Si Pau Gasol sera sur le banc des Bucks pour la fin des playoffs, ce sera en civil et avec une botte de protection après son opération au pied. En revanche, Malcolm Brogdon a effectué un retour probant dans la cinquième manche face aux Celtics, et il postule pour reprendre sa place de titulaire aux côtés d’Eric Bledsoe dans la finale de la conférence Est. Lire la suite »

La grosse tuile pour Pau Gasol !

Contraint de se faire opérer du pied, l’intérieur des Bucks manquera la suite des playoffs, mais aussi sans doute la Coupe du Monde.

Absent depuis plusieurs semaines, Pau Gasol ne reviendra pas pour la finale de la conférence Est. L’intérieur espagnol a finalement décidé de se faire opérer du pied gauche, et selon le staff médical, l’ancien Spur souffrait d’une fracture de stress sur l’os naviculaire. Joel Embiid avait souffert de la même blessure, et il avait été absent pendant plusieurs mois… Lire la suite »

Le MVP de la nuit : Giannis Antetokounmpo explose le mur de Boston

Après un premier match compliqué, la star des Bucks a pris la mesure de la défense de Boston.

Eh oui, n’en déplaise à Kyrie Irving, Giannis Antetokounmpo peut peser sur un match sans shooter une vingtaine de lancers-francs par match. Sur la ligne à dix reprises lundi soir, l’ailier vedette de Milwaukee a surtout fait très mal aux Celtics dans le jeu. Par son agressivité bien sûr, mais aussi sa lecture. Lire la suite »

Trop forts pour ces Celtics, les Bucks foncent vers la finale de conférence

Dépassés par le banc adverse en fin de troisième quart-temps, les Celtics n’ont pas su répondre aux Bucks d’un superbe Giannis Antetokounmpo (39 points, 16 rebonds). Dans cette troisième défaite de suite (113-101), Kyrie Irving s’est encore troué pour ce qui pourrait être son dernier match avec Boston au Garden si les Bucks concluent à domicile demain soir.

Après son 12/40 en deux matchs, Kyrie Irving rate un layup facile sur la première possession du match, mais prend son propre rebond et rentre un fadeaway, puis marque à 3-points sur la deuxième possession. Toujours aussi agressif, Jaylen Brown marque les 4 points suivants pendant que les Bucks commencent le ball-trap à 3-points entre deux paniers de Giannis Antetokounmpo. Lire la suite »

George Hill, le facteur Xpérience des Bucks

L’ancien meneur des Spurs et du Jazz apporte beaucoup aux Bucks en l’absence de Malcolm Brogdon, et il est le facteur X de la série face aux Celtics.

Kyle Korver à Utah, Rodney Hood à Portland et George Hill à Milwaukee. Les anciens Cavaliers ont plutôt réussi depuis leur départ de Cleveland, et aux Bucks, on est bien content de pouvoir compter sur un meneur d’expérience comme George Hill. Habitué des joutes de fin de saison, sa centaine de matchs de playoffs est précieuse, et pas uniquement comme mentor. Face aux Celtics, il tourne à 13.3 points de moyenne à 61% aux tirs, 50% à 3-points, et il n’a pas perdu le moindre ballon ! Lire la suite »

Pour reprendre la main, les Bucks font craquer les Celtics en deux minutes

Giannis Antetokounmpo en mode bulldozer (32 points, 16/22 aux lancers francs), des shooteurs efficaces autour (15/37 à 3-points) : ces Bucks-là n’ont pas été premiers de saison régulière pour rien. Boston s’incline 123-116 au Garden et lâche l’avantage du terrain.

Il faut trois minutes et un 10-2 au Garden pour exploser une première fois dans cette demi-finale de conférence. Et il suffit d’un 8-0 des Bucks en trois minutes pour l’éteindre. Semi Ojeleye est lancé pour freiner Giannis Antetokounmpo : il y parvient mais se fait siffler une faute sévère, avant de récupérer un passage en force sur l’action suivante.

Avec les 8 points du Grec, et les 8 points de Pat Connaughton en 70 secondes, les Bucks s’en sortent très bien mais relâchent la pression en fin de période en laissant les C’s marquer 11 points en deux minutes. Lire la suite »

Le MVP de la nuit : le « Greek Freak » a contourné le mur vert

La star des Bucks a vite effacé sa prestation ratée du Game 1 avec de l’agressivité mais aussi des variantes pour piéger les défenseurs de Boston.

On était impatient de voir la réaction de Giannis Antetokounmpo après l’échec du premier match, et on n’a pas été déçu. Face à lui, toujours deux ou trois joueurs mais le Grec n’a pas foncé dans le tas. Il a simplement contourné le mur… Lire la suite »

À leur tour, les Bucks giflent les Celtics

Giannis Antetokounmpo (29 points) et sa bande ont attendu le troisième quart-temps du Game 2 pour trouver leur rythme et infliger un 39-18 à des Celtics complètement dépassés, à l’image d’un duo Irving-Tatum à 6/28 aux tirs. Victoire facile des Bucks 123-102, qui égalisent avant les deux manches à Boston.

Mike Budenholzer avait fait comprendre qu’il ne changerait pas grand-chose pour ce Game 2. Un beau coup de bluff : Nikola Mirotic est titulaire à la place de Sterling Brown. Incertain à cause de douleur au dos, ce dernier est sur la feuille de match mais ne jouera peut-être pas puisqu’après trois minutes et deux fautes de Nikola Mirotic, ciblé par Jaylen Brown à l’aile, il est remplacé par Pat Connaughton. Lire la suite »