Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BOS
ATL1:00
CHA
NYK1:00
BRO
WAS1:30
CLE
MIL1:30
PHI
IND1:30
MEM
MIA2:00
DEN
OKC4:00
POR
TOR4:00
SAC
GSW4:00
News Previews

[Rookies] Taurean Prince, un nouveau « 3&D » chez les Hawks

NCAA Basketball: West Virginia at BaylorAlors que le début de saison approche, Basket USA met un coup de projecteur sur les rookies qui vont arriver en NBA.

D’où viennent-ils ? Quelles sont leurs principales forces ? Leurs grosses faiblesses ? Comment leurs coachs peuvent-ils les utiliser dès la saison prochaine ? Après Ben Simmons, Brandon Ingram, Jaylen Brown, Dragan Bender, Kris Dunn, Buddy Hield, Jamal Murray, Marquese Chriss, Jakob Poeltl, Thon Maker et Domantas Sabonis, place à Taurean Prince.

Taurean Prince : un « role player » déjà utile ?

taurean-prince-baylorAprès quatre années à Baylor, la carrière universitaire de Taurean Prince s’est terminée par une défaite surprise face à Yale, lors de la March Madness. Mais en conférence de presse, l’ailier a surtout marqué les esprits avec une réponse très ironique lorsqu’on lui a demandé comment les joueurs de Yale avaient bien pu prendre plus de rebonds que ceux de Baylor, considérés comme bien plus athlétiques.

Avec ses qualités physiques, sa défense et sa capacité à shooter de loin, le Bear avait de quoi attirer pas mal de franchises, en quête d’un « role player » intéressant. Difficile néanmoins de déterminer avec précision où il allait pouvoir atterrir. Visiblement décevant lors des tests effectués par les équipes avant la Draft, Taurean Prince était même annoncé au-delà de la 20e place. Sauf qu’il a finalement été choisi en 12e position par Utah… avant de faire ses valises quelques jours plus tard pour Atlanta, dans l’échange en triangle avec Jeff Teague et George Hill. Une destination logique pour celui qui rappelle beaucoup DeMarre Carroll ?

« Taurean a beaucoup de qualités auxquelles nous sommes attachées ici et nous sommes ravis d’ajouter son esprit de compétition, sa dureté, sa polyvalence et son envie de progresser », explique le GM d’Atlanta, Wes Wilcox. « Nous aimerions aussi remercier coach Scott Drew et l’université de Baylor pour leur aide lors de notre processus de scouting. Taurean est impatient de débuter et nous attendons avec impatience de commencer son développement avec nos coachs et nos préparateurs ».

Du côté d’Atlanta, on avait donc les yeux sur l’ailier depuis un bout de temps. Il faut dire qu’avec le départ de DeMarre Carroll vers Toronto, et même si Kent Bazemore s’est révélé, l’équipe manquait clairement d’un joueur capable de tenir tête physiquement à des joueurs comme LeBron James ou Paul George. À même de tenir le choc physique face à des intérieurs en NCAA, suffisamment mobile pour changer sur les écrans, Taurean Prince a les qualités pour se glisser en douceur dans le costume du « 3&D » (joueur capable de shooter à 3-pts et de défendre) sur les ailes des Hawks.

Pourquoi sa place à la Draft était-elle donc si indécise, malgré ces qualités ? Parce que beaucoup de monde ne le voit pas être beaucoup plus qu’un « role player » et que s’il a le potentiel pour être un « 3&D », toujours très utile dans la NBA actuelle, il a aussi parfois traversé des trous d’air au shoot qui ont sans doute inquiété pas mal d’équipes.

Avec un dribble faible et des difficultés à se créer son propre tir, Taurean Prince risque ainsi d’être très dépendant du système dans lequel il évolue. Mais ça tombe bien, à Atlanta, c’est le système qui prime sur les individualités.

L’avis de Ryan Blake, scout pour NBA TV

« Les Hawks perdent des joueurs mais ils font du bon boulot pour trouver des gars parfois sous-évalués afin de les remplacer. Je pense que ce qu’ils ont vu en lui, c’est quelqu’un de polyvalent, qui peut marquer à l’extérieur. C’est un bon shooteur, capable de marquer à la distance NBA et de provoquer des lancers francs. Je dis ça parce que les Hawks sont une équipe défensive qui partage bien le ballon. C’est un arrière/ailier de bonne taille, qui défend et qui tire de loin.« .

« On parle toujours de la force pour les joueurs qui arrivent en NBA et il va devoir progresser, comme sur sa condition physique. Je ne dis pas qu’il était hors de forme durant la saison mais il va devoir s’adapter ».

Quelques informations complémentaires sur Taurean Prince

– Après le divorce de ses parents, et parce que sa mère n’avait pas suffisamment d’argent pour l’élever avec sa soeur, Taurean Prince est allé vivre avec son père, qui avait fait de la prison. Mais après le décès de sa grand-mère puis la dispute de son père avec sa petite amie, ils se sont retrouvés à la rue. Le nouveau joueur des Hawks avait 12 ans.

« Mon père était perdu sur ce qu’il fallait faire, comme tout le monde qui viendrait de perdre sa mère. Nous sommes allés vivre chez ma tante mais elle a dû déménager et nous sommes allés chez l’une des copines de mon père. Ils se sont disputés et nous avons dû bouger. Comme nous ne savions pas où aller, nous avons eu recours à l’Armée du Salut ».

Le plus souvent, Taurean Prince et son père partagent donc un dortoir avec une quinzaine d’autres personnes. Parfois, le jeune garçon rentre trop tard et le staff ne laisse pas rentrer le père et le fils, qui doivent dormir dehors.

« Je n’ai jamais rien dit à ma mère, pas une seule fois. Je sais qu’elle aurait essayé de me séparer de mon père et je ne voulais pas le laisser seul. Je ne voulais pas qu’il se retrouve esseulé et je suis resté à ses côtés ».

– Après une nouvelle arrestation de son père, Taurean Prince est allé vivre chez des amis avant de retrouver sa mère. De nouveau dans une situation stable, il a pu reprendre le basket dans sa deuxième année de lycée, où il jouait pivot. En effet, il avait pris plus de 20 centimètres en quelques mois et approchait désormais des deux mètres.

Repéré par un coach AAU, il a été encouragé à continuer de jouer à l’extérieur.

– Pas du tout coté auprès des universités après ses années lycée, Taurean Prince s’était engagé avec LIU avant que le coach qui l’avait recruté ne quitte l’université. Face à cette situation, il a finalement décidé de changer d’avis et de rejoindre Baylor. Pour l’instant, il juge que « c’est la meilleure décision » de sa vie.

– À Baylor, il portait le n°21 pour son ancien coéquipier Isaiah Austin, dont les rêves NBA se sont envolés.

Les rookies déjà présentés

Ben Simmons
Brandon Ingram
Jaylen Brown
Dragan Bender
Kris Dunn
Buddy Hield
Jamal Murray
Marquese Chriss
Jakob Poeltl
Thon Maker
Domantas Sabonis

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *