News Previews

[Rookies] Marquese Chriss, un potentiel arrivé au basket sur le tard

NCAA Basketball: Washington at UtahAlors que le début de saison approche, Basket USA met un coup de projecteur sur les rookies qui vont arriver en NBA.

D’où viennent-ils ? Quelles sont leurs principales forces ? Leurs grosses faiblesses ? Comment leurs coachs peuvent-ils les utiliser dès la saison prochaine ? Après Ben Simmons, Brandon Ingram, Jaylen Brown, Dragan Bender, Kris Dunn, Buddy Hield et Jamal Murray, on se tourne aujourd’hui vers l’intrigant Marquese Chriss.

Marquese Chriss : un projet à long terme dans l’Arizona

marquese-chriss-washingtonAprès avoir choisi Dragan Bender avec son 4e choix, Phoenix a misé sur un autre ailier fort avec le 8e choix : Marquese Chriss. Mais alors que le Croate est dans une académie de basket depuis ses 12 ans et qu’il affronte des professionnels depuis deux saisons, son nouveau coéquipier est de son côté arrivé à la balle orange sur le tard. Et par défaut…

Dans son enfance, l’intérieur de 2m08 rêvait en effet d’intégrer la NFL, tout en faisant également du baseball. Prometteur dans les équipes de jeunes de football américain, Marquese Chriss s’est néanmoins cassé la clavicule pendant un match, lorsqu’il était en quatrième. Sa mère lui interdisant alors de pratiquer son sport préféré, il s’est rabattu sur le basket.

« Ça me manque, mais je pense que ça ne m’irait plus », explique-t-il, évoquant sa taille. « Le basket me va mieux. C’est ce que je dois faire ».

Cette vocation tardive pour le basket compliqua forcément les choses. Lors de sa première année au lycée, Marquese Chriss intégra l’équipe de basket in extremis. Sans expérience du jeu, il n’était pas une priorité de son coach. Grâce à son énergie et son envie, il se fraya toutefois une place dans l’effectif. D’abord remplaçant, il progressa suffisamment vite pour intégrer le cinq majeur et devenir un élément essentiel de son équipe.

Malgré ses débuts tardifs dans le basket, ses stats en terminale (21.9 points, 11.6 rebonds et 3.1 contres) furent d’ailleurs assez convaincantes pour lui ouvrir les portes de bonnes universités, sans pour autant que Rivals (56e place) et ESPN (60e) ne le classent parmi les meilleurs recrues de l’année en NCAA.

Mais la force de Marquese Chriss, c’est sa progression accélérée et son potentiel. À Washington, il s’est ainsi affirmé comme l’un des freshman les plus efficaces de sa promotion. Avec sa taille, son sens du contre, ses qualités athlétiques et un bon petit shoot en périphérie (35% à 3-pts), il a rapidement commencé à intriguer les franchises NBA. D’une place au début du deuxième tour, il est ensuite devenu un possible lottery pick avant de faire encore grimper sa cote lors des workouts pré-draft. Alors que le grand jour approchait, on parlait désormais de lui comme d’un choix possible dans le Top 3 !

Finalement choisi en 8e position, Marquese Chriss est un potentiel à long terme qui, s’il se développe pleinement, peut devenir un intérieur capable de protéger le cercle tout en écartant le jeu de l’autre côté du terrain.

Ça, c’est le scénario idéal pour l’intérieur de 19 ans. De l’autre côté, il reste un joueur qui a débuté le basket très tard et dont il ne semble pas passionné. S’il a rassuré tout le monde lors des entretiens avec les équipes, son attitude lors de sa saison NCAA fut parfois inquiétante. Avec des fondamentaux en chantier et un sens de la passe très faible, Marquese Chriss semblait aussi ne pas beaucoup se soucier de l’aspect défensif, notamment au niveau du rebond.

Bougé, mal placé et oubliant les « écrans retard », il faisait trop confiance à ses qualités athlétiques et se faisait souvent surprendre. Manquant également de bases défensives, il fut également ciblé par les coachs adverses, avec succès.

L’avis de Ryan Blake, scout pour NBA TV

« Marquese Chriss est l’exemple parfait du joueur qui s’est développé sur le tard. Il est très brut et très jeune. Il peut étirer le terrain et protéger le terrain mais dans son cas, c’est vraiment une histoire de potentiel ».

« C’est un joueur avec une grosse détente, qui est très bon au rebond, même s’il peut s’améliorer. Il peut un peu tirer à l’extérieur donc il va jouer comme un intérieur fuyant et il est bon au contre, en plus d’être très athlétique. Mais encore une fois, c’est un joueur très brut, notamment offensivement, et il va avoir besoin de beaucoup de temps ».

Quelques informations complémentaires sur Marquese Chriss

– Vers la fin de son année à Washington, Marquese Chriss s’est découvert une passion pour la pâtisserie.

« Récemment, nous avons commencé à cuisiner des cookies », expliquait-il ainsi.

Sur Snapchat, un de ses coéquipiers lui a en fait envoyé une photo d’un « pizookie » (une sorte de pizza/cookie) qu’il venait d’acheter dans un restaurant, titillant la curiosité de l’intérieur…

« Je me suis dit : ‘Ok, il faut qu’on en fasse’. On est allé au magasin pour acheter les plats à tarte. Ensuite, on y place la pâte à cookies à l’intérieur et ça gonfle juste comme une énorme cookie. Après, on y met juste de la glace et on peut le manger ».

– Marquese Chriss a signé chez Nike mais le rookie assure qu’il porte surtout… des Crocs. D’ailleurs, la marque lui en a offert une paire customisée avec son propre logo. La classe.

Les rookies déjà présentés

Ben Simmons
Brandon Ingram
Jaylen Brown
Dragan Bender
Kris Dunn
Buddy Hield
Jamal Murray

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *