Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.63CHI2.3Pariez
  • DET1.59HOU2.37Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Free agency 2020 : le Top 10 des joueurs encore disponibles

Le « mercato » est déjà quasi terminé en NBA, et voici les meilleurs joueurs encore sans contrat.

En 48 heures, près de 80% des free agents ont trouvé preneurs, et près de 90% des effectifs sont bouclés ! Les trente franchises ont mis les bouchées doubles pour recruter, mais il reste quelques bonnes affaires à effectuer. Voici le Top 10 des joueurs encore disponibles.

1 – Anthony Davis (27 ans – non protégé – Los Angeles Lakers)

Statistiques en 2019-20 : 26.1 points, 9.3 rebonds, 3.2 passes, 1.5 interception et 2.3 contres.

Un an après son arrivée chez les Lakers, Anthony Davis a d’ores et déjà atteint son objectif premier : remporter une bague. Aux côtés de LeBron James, le joueur de 27 ans s’éclate à Los Angeles, n’a plus besoin de se démultiplier chaque soir pour gagner des matchs et renforce sans cesse son statut de superstar de la ligue.

Dans la forme de sa vie, il a décliné sa « player option » (28.8 millions de dollars) afin de mieux re-signer chez les « Purple & Gold », pour plusieurs saisons, avec un plus gros salaire à la clé. Sans surprise, les deux camps n’auront aucun mal à trouver un accord pour que leur idylle victorieuse perdure.

Reste simplement à déterminer quelle sera la forme exacte du contrat (au maximum) d’Anthony Davis : une prolongation sur deux ans de type « 1+1 », une prolongation sur trois ans de type « 2+1 » ou une prolongation sur quatre ans de type « 3+1 ».

2 – Brandon Ingram (23 ans – protégé – New Orleans Pelicans)

Statistiques en 2019-20 : 23.8 points, 6.1 rebonds, 4.2 passes et 1.0 interception

Meilleur ailier disponible lors de cette « free agency », Brandon Ingram ne croulera pas sous les offres puisqu’il continuera, sans surprise, sa carrière chez les Pelicans. Ceux-ci lui ont effectivement proposé une « qualifying offer » afin de garder la main sur le dossier du joueur de 23 ans. Et ses performances réalisées tout au long de la saison 2019-20 devraient logiquement lui permettre de décrocher un contrat maximum dans les jours à venir.

Il faut dire que le deuxième choix de la Draft 2016, auréolé du trophée de Meilleure progression de l’année, a parfaitement su s’acclimater à l’air de la Nouvelle-Orléans grâce, notamment, à sa panoplie offensive complète. Devenu All-Star pour la toute première fois, l’ancien espoir des Lakers s’est rapidement imposé comme le principal leader d’attaque de sa nouvelle franchise, en l’absence du phénomène Zion Williamson. Avec un tel duo, les dirigeants de NOLA peuvent ainsi tourner sans regrets les pages Anthony Davis et Jrue Holiday et ils peuvent, surtout, entrevoir sereinement l’avenir.

3 – Bogdan Bogdanovic (28 ans – protégé – Sacramento Kings)

Statistiques en 2019-20 : 15.1 points, 3.4 rebonds, 3.4 passes et 1.0 interception

Le transfert avorté entre Milwaukee et Sacramento a changé la donne pour Bogdan Bogdanovic, qui a paraphé dimanche une « offer sheet » de 72 millions sur quatre ans avec les Hawks. Comme il est free agent protégé, les Kings ont la possibilité de s’aligner sur l’offre pour le conserver. S’ils ne le font pas, ils perdraient le Serbe sans aucune contrepartie.

À 28 ans, l’arrière serbe pourrait donc ouvrir prochainement un nouveau chapitre de sa carrière, que ce soit à Sacramento ou Atlanta. Le tout en doublant son salaire.

4 – Markieff Morris (31 ans – non protégé – LA Lakers)

Statistiques en 2019-20 : 9.7 points, 3.8 rebonds, 1.3 passe et 0.5 interception

Contrairement à Marcus, Markieff Morris ne touchera pas le pactole cet été, mais il reste un ailier-fort expérimenté et complet, et il peut désormais se vanter d’être champion NBA. L’arrivée de Montrezl Harrell aux Lakers le condamne à partir, et il pourrait rebondir à Toronto pour combler, en partie, le départ de Serge Ibaka. C’est sans doute la meilleure option pour lui puisque ça lui permettrait de jouer à nouveau dans une équipe du haut de tableau.

5 – Hassan Whiteside (31 ans – non protégé – Portland Trail Blazers)

Statistiques en 2019-20 : 15.5 points, 13.5 rebonds et 2.9 contres

Tout aussi talentueux que frustrant, Hassan Whiteside est un joueur énigmatique, semble-t-il incapable de gagner en maturité. Lorsqu’il est concentré, il fait pourtant partie des intérieurs les plus dominants de NBA, compilant des statistiques monstres sans donner l’impression de forcer. Mais lorsqu’il fait preuve de cette attitude désinvolte qui le caractérise tant, l’ancien pivot du Heat devient un boulet pour son équipe. C’est d’ailleurs pour cette raison que Miami a préféré miser (à raison) sur Bam Adebayo… et c’est pour cette raison qu’il n’a toujours pas de contrat.

Malgré tout, le pivot de 31 ans demeure l’un des meilleurs rebondeurs de la ligue, en plus d’en être le meilleur contreur. Mais ça ne suffit pas à convaincre puisque seuls les Kings semblent intéressés par sa venue. Et ce n’est même pas dit que ce soit pour un bon salaire…

6 – Dario Saric (26 ans – protégé – Phoenix Suns)

Statistiques en 2019-20 : 10.7 points, 6.2 rebonds et 1.9 passe

Mine de rien, la stabilité n’est pas le fort de Dario Saric. En deux ans, il est effectivement passé par les Sixers, les Wolves et enfin les Suns, avec lesquels il s’est imposé en tant que titulaire.

« Free agent » protégé cette année via une « qualifying offer » de cinq millions de dollars, le 12e choix de la Draft 2014 pourrait rester dans l’Arizona prochainement, puisque ses dirigeants ont juste recruté Jae Crowder pour remplacer Kelly Oubre Jr, et il n’y a pas d’ailier-fort pur.

Le joueur de 26 ans apparaît donc comme une éventualité crédible pour accompagner Chris Paul, Devin Booker et DeAndre Ayton dans le dispositif de Monty Williams, la saison prochaine.

7 – Reggie Jackson (30 ans – non protégé – Los Angeles Clippers)

Statistiques en 2019-20 : 11.9 points, 3.0 rebonds et 4.1 passes

Son arrivée en cours de saison n’a pas fait franchir un cap aux Clippers comme espéré. Irrégulier au possible, Reggie Jackson n’a jamais véritablement su trouver sa place au sein de sa nouvelle équipe, après son « buyout » négocié avec les Pistons. Pour autant, il n’en reste pas moins l’un des meneurs libres les plus intéressants de cette « free agency ».

En pleine force de l’âge, l’ancien joueur du Thunder peut toujours rendre de fiers services à une franchise prétendante au titre. Il lui faudra cependant accepter ce rôle de joker en sortie de banc, qu’il sera vraisemblablement amené à occuper afin de pouvoir poursuivre sa carrière en NBA.

8 – Shabazz Napier (29 ans – non protégé – Washington Wizards)

Statistiques en 2019-20 : 10.3 points, 2.8 rebonds, 4.7 passes et 1.2 interception

Les saisons moroses des Wolves et des Wizards ont au moins eu le mérite de permettre à Shabazz Napier de réaliser le meilleur exercice de sa carrière. Meneur de poche (1m83) avant tout réputé pour ses qualités d’attaquant, le 24e choix de la Draft 2013 a pu s’éclater pleinement dans le basket 100% offensif pratiqué par les hommes de Scott Brooks.

Désormais, l’ancien petit protégé de LeBron James à Miami va sans doute chercher à signer le plus gros chèque possible, sauf qu’il devra sans doute se contenter d’un énième petit contrat. En espérant, si possible, bénéficier d’un temps de jeu similaire à celui qu’il obtient depuis 2017 (21 minutes de moyenne).

9 – Dion Waiters (28 ans – non protégé – Los Angeles Lakers)

Statistiques en 2019-20 : 11.1 points, 2.4 rebonds et 2.0 passes

Contrairement à certains de ses coéquipiers, Dion Waiters n’a malheureusement pas pu se relancer chez les Lakers, malgré des débuts prometteurs. Il en aura au moins profité pour décrocher le premier titre de sa carrière, en ayant un rôle insignifiant (ou presque) en raison de sa blessure à l’aine contractée lors de la demi-finale de conférence face aux Rockets.

À 28 ans, le 4e choix de la Draft 2012 s’apprête ainsi à tester le marché en étant principalement en quête de temps de jeu, afin de donner un second souffle à sa carrière. Il faut dire qu’il n’aura pas à trop se préoccuper de l’aspect financier car les Grizzlies, qui l’avaient coupé en février dernier, lui devront encore près de 13 millions de dollars l’an prochain. Complet et capable de gros cartons, l’arrière sait donc ce sur quoi il lui faut se focaliser lors de cette intersaison.

10 – Glenn Robinson III (26 ans – non protégé – Philadelphia 76ers)

Statistiques en 2019-20 : 11.7 points, 4.4 rebonds et 1.5 passe.

À 26 ans, Glenn Robinson III vient tout juste de réussir la meilleure saison de sa carrière, à titre individuel tout du moins. Présent dans un premier temps chez les Warriors, où il a pu regagner de la confiance et évoluer sans complexe en raison des absences de Stephen Curry et Klay Thompson, l’ailier a ensuite été transféré chez les Sixers, où il a pu rejoindre (contre son gré) une équipe aux aspirations plus élevées.

Pour l’instant, toujours pas d’offrir, ni de piste sérieuse, mais il devrait trouver une place dans un effectif car les shooteurs sont toujours très prisés.

MENTIONS

Meneurs : Isaiah ThomasJeremy Lin, Emmanuel Mudiay, J.J Barea, Yogi Ferrell, Matthew Dellavedova…

Arrières : Jamal Crawford, J.R. Smith, Langston Galloway, Tyler Johnson, Marco Belinelli, Brandon Knight, Courtney Lee, Jordan McRae, Treveon Graham, Troy Daniels, David Nwaba, Shaquille Harrison, Garrison Matthews, Gary Payton II…

Ailiers : Rondae Hollis-Jefferson, Michael Kidd-Gilchrist, Evan Turner, Thabo Sefolosha, DeMarre Carroll, Solomon Hill, Wilson Chandler, Jared Dudley, Nicolas Batum …

Ailiers-forts : Noah Vonleh, Anthony Tolliver, Luc Mbah a Moute, Taj Gibson, Bruno Caboclo, Jordan Bell, Kostas Antetokounmpo…

Pivots : DeMarcus Cousins, Alex Len, Ian Mahinmi, Kosta Koufos, John Henson, Thon Maker, Tyson Chandler, Joakim Noah, Kyle O’Quinn, Cheick Diallo, Tyler Zeller…

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires
A lire aussi