Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Pas effrayé par le Covid-19, Danny Ainge continue de se rendre à son bureau

Le dirigeant assure ne plus avoir été en contact, physiquement, avec un membre de la franchise depuis le début du mois.

Danny Ainge est tout sauf un modèle en termes de confinement. Alors que le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, a récemment appelé la population à rester chez elle, le président des opérations basket des Celtics continue de se rendre à son bureau, au centre d’entraînement de la franchise.

Il précise être le seul à s’y rendre encore. Pour y faire quoi ? « Principalement pour regarder de la vidéo, marcher sur le tapis roulant et faire un peu d’exercice. » Danny Ainge, qui contrairement aux joueurs n’a pas été testé au coronavirus, veut ainsi un garder un pied dans son travail du quotidien tout en assurant son entretien physique.

« Je me sens bien. Je n’ai eu aucun symptôme du tout, tout est bon. Et je n’ai eu aucun contact avec un membre de l’équipe depuis depuis le 1er ou le 2 mars. » Contact physique, il s’entend : « J’échange avec les membres de la franchise, y compris les joueurs, au quotidien. Ils se portent très bien, ils ont leurs entraînements à suivre. »

Le dirigeant précise que les joueurs ont récupéré du matériel (vélo d’appartement, poids, haltères…) pour travailler à domicile. « Donc oui, je crois que chacun suit toutes les règles, en restant en quarantaine et entre eux. »

Tous sauf lui donc…

« Je sais que ça peut paraître effrayant pour certains mais cela ne me fait pas vraiment peur. Je me sens plus concerné par toutes les personnes qui ont perdu leurs moyens de subsistance. […] J’ai eu quelques amis qui ont dû déposer leur bilan ces dernières années et j’ai pu constater par moi-même à quel point c’est dévastateur. »

Et le dirigeant d’évoquer ces « millions de personnes » qui ont perdu leur job à cause de la situation actuelle. « Je pense à tous les gens avec lesquels la NBA est associée, de la télévision aux compagnies aériennes en passant par les restaurants et la salle, » énumère Danny Ainge. « Il y a tellement de gens attachés à notre seule industrie, et il y a tellement de grosses industries plus importantes que la NBA. Cela m’inquiète autant que tous nos concitoyens qui tombent malades, car il semble que la plupart des gens se rétablissent. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés