NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pacers dominent des Kings très décevants

Après avoir battu les Spurs au buzzer, les Pacers enchaînent avec un succès bien plus facile face aux Kings. Malgré les retours de George Hill et Zach Randolph, Sacramento s’incline 101-83, et plus que la défaite, c’est la manière qui inquiète. Côté Pacers, Domantas Sabonis est quasi parfait :(12 pts, 16 rbds, 5 pds en 25 minutes), tandis que Bojan remporte le duel des Bogdanovic face à Bogdan.

Grâce à Darren Collison et Thaddeus Young, les Pacers prennent un départ idéal : 9-0. Les Kings n’y sont absolument pas, et Domantas Sabonis va se promener. Le Lituanien prend tous les rebonds ou presque sous les panneaux, et en attaque, il joue juste. Il envoie Victor Oladipo au dunk, et l’écart se stabilise autour des 10 points (15-4). En face, c’est le néant. Un concours de shoots ratés, et après douze minutes, on retrouve cet écart de 11 points (24-13).

L’entrée de De’Aaron Fox fait du bien aux Kings. Le rookie apporte de la vitesse, mais aussi et surtout de l’adresse. Le souci, c’est qu’il est bien seul, et en face Sabonis continue son festival. L’ancien intérieur du Thunder joue juste. Lorsqu’il voit une ouverture, il va au bout. Et lorsqu’il est bloqué, il trouve toujours le joueur idoine. A 3-points, sur un bon ballon de Sabonis, Oladipo donne 23 points d’avance (46-23). Coéquipiers à OKC, les deux hommes se trouvent les yeux fermés, et sur un nouveau caviar de Sabonis, Oladipo écrase un dunk ligne de fond. A la pause, les Pacers mènent 55-30…

Sabonis-Oladipo, le duo gagnant

Au retour des vestiaires, on prend les mêmes et on recommence… Sabonis continue son chantier avec sa patte gauche, et il est épaulé désormais d’Al Jefferson. En face, Randolph essaie de secouer ses coéquipiers, mais il n’y a rien. Les Kings sont plus adroits, mais ça manque de rythme et d’envie. Indiana, sans forcer, maîtrise son sujet et mène encore de plus de 20 points au début du money time.

Le dernier quart-temps ne change rien, et le duo Joseph-Stephenson en profite pour bosser sa complicité. Le premier fait mal à 3-points, tandis que le second retrouve ses qualités de all-around player. A l’arrivée, les Pacers s’imposent de 18 points, et ils basculent dans le positif (4v-3d). Toujours sans Myles Turner, et c’est à souligner.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *