Matchs
hier
Matchs
hier
HOU100
UTH93
GSW121
LAC129

Les articles sur "Philadelphie sixers"

Joel Embiid doit mieux gérer ses fautes flagrantes

Le pivot des Sixers a eu la main lourde dans ce premier tour contre Brooklyn, en multipliant les fautes flagrantes. Il doit se calmer car il se rapproche d’une suspension.

Avec déjà deux fautes flagrantes en trois matchs (il n’a pas joué le Game 3), Joel Embiid doit désormais faire attention car s’il en prend encore deux, il sera automatiquement suspendu pour une rencontre. Lire la suite »

Boban Marjanovic, un casse-tête pour les Nets

Les Sixers ont fait contre mauvaise fortune bon cœur : au repos forcé, Joel Embiid est toujours incertain pour le prochain match à cause d’une tendinite au genou gauche, mais Boban Marjanovic représente plus qu’une solution de rechange en attendant son retour.

Brett Brown porte toujours des costumes sur mesure, ce qui ne l’a pas empêché de sortir Boban Marjanovic de sa manche lorsque Joel Embiid a finalement du déclarer forfait lors du Game 3. Avec Greg Monroe, le pivot serbe de 2m22 tient la distance face à Brooklyn et pose problème aux hommes de Kenny Atkinson d’un point de vue plus général.

Comme l’a rappelé JJ Redick, il force les Nets qui oseraient s’aventurer dans la raquette à y réfléchir à deux fois, et pousse la plupart d’entre eux à modifier leur trajectoire de shoot pour éviter le contre, ce qui fait baisser le pourcentage d’adresse. Lire la suite »

Ben Simmons utilise la pression et les critiques

Joel Embiid absent, Ben Simmons a été le parfait capitaine de soirée pour la première de la série au Barclays Center, répondant aux sifflets du public et aux invectives de Jared Dudley par une grosse prestation de plus, trois jours après son triple double dans le Game 2.

Comme l’a rappelé Brett Brown après la victoire à Brooklyn, « on a tendance à oublier qu’il n’a que 22 ans ». Ben Simmons s’est pourtant comporté en leader cette nuit dans la victoire de Philadelphie sur le parquet des Nets, rendant 31 points à 11/13 aux tirs, 4 rebonds, 9 passes, 3 contres et 2 interceptions qui ont pesé de tout leur poids en l’absence de Joel Embiid. Lire la suite »

Gêné par son genou, Joel Embiid assure faire confiance au « Process »

Joel Embiid n’a pas disputé le Game 3 contre les Nets et n’est pas certain de tenir sa place pour le suivant. Il est logiquement frustré mais ses coéquipiers ont récupéré l’avantage du terrain.

Cela fait plusieurs semaines que Joel Embiid est touché au genou gauche. Sa tendinite le force à manquer des rencontres (14 sur les 24 dernières en saison régulière) et l’empêche d’être au meilleur de sa forme en playoffs. Lire la suite »

La saine colère de Brett Brown

Le coach des Sixers a poussé une gueulante à la pause du Game 2 contre les Nets. Une colère bénéfique puisque Philadelphie a réagi en réalisant un quart-temps record. Mais il souligne que ce n’est pas une méthode de coaching pérenne.

Le rebond des Sixers dans le Game 2 face à Brooklyn, et surtout le record de points en un quart-temps, ont mis en lumière la colère de Brett Brown. Le coach n’avait en effet pas mâché ses mots dans le vestiaire pour réveiller ses troupes.

Le message est bien passé puisque la réaction fut parfaite, avec 51 points dans le troisième quart-temps. Mais l’entraîneur rappelle qu’on ne peut pas coacher continuellement en gueulant. Lire la suite »

Brett Brown : une grosse colère pour un record !

Le coach des Sixers a élevé la voix à la mi-temps et au retour des vestiaires, les Sixers ont collé 51 points aux Nets en douze minutes. Un record de playoffs égalé.

Les raisons de la colère de Brett Brown étaient nombreuses à la pause. Les Sixers se devaient réagir après la défaite du premier match et ils venaient de gâcher une avance de 10 points juste avant la mi-temps.

Quand ils rejoignent les vestiaires, les Sixers ne mènent que d’un point (65-64) et les doutes du premier match refont surface. Le coach s’est donc assuré que son message passe le mieux possible. Lire la suite »

Sixers – Nets : une opposition de reconstruction

Ce premier tour de playoffs entre Brooklyn et Philadelphie est aussi un affrontement de systèmes et de reconstructions. Les Sixers ont choisi le « Process » et la Draft pour revenir au premier plan. Par la force des choses, les Nets ont suivi un chemin basé sur une culture collective.

Philadelphie et Brooklyn ont choisi des routes différentes pour finalement se retrouver en playoffs. La voie extrême pour les Sixers : détruire pour reconstruire avec la Draft et un mot d’ordre rentré dans le vocabulaire commun : « Trust The Process ». Lire la suite »

Lindsey Harding, 7e assistante-coach en NBA

La direction des Sixers avait fait appel à l’ancienne meneuse formée à Duke pour du scouting. Depuis lundi, elle occupe désormais le poste d’assistante en charge de la formation des joueurs.

Lindsey Harding écrit une nouvelle page de l’histoire des Sixers en devenant la première femme assistante-coach de la franchise. Formée à Duke (2002-2007), la meneuse de jeu a réalisé une belle carrière en WNBA et au sein de grands clubs européens (Galatasaray, Koursk, Yakin Dogu…). Elle a souvent été aux portes de Team USA avant d’être naturalisée biélorusse en 2015. Sa connaissance du jeu avait convaincu Elton Brand, GM des Sixers, de l’engager en tant que scout cet été. Lire la suite »

Philadelphie – Milwaukee : Giannis Antetokounmpo remporte le choc des titans !

Le deuxième triple-double en carrière de Joël Embiid (34 points, 13 rebonds, 13 passes décisives) n’a pas suffi à Philly pour renverser les Bucks de Giannis Antetokounmpo (122-128). Habitué à cartonner face aux Sixers, le « Greek Freak » a encore affolé les compteurs avec 45 points, 13 rebonds, 6 passes et 5 contres dont deux grosses bâches sur Embiid.

Le début de rencontre est marqué par la bonne entame des Bucks, sous les yeux d’Allen Iverson installé au premier rang du Wells Fargo Center. Khris Middleton sanctionne par deux fois à 3 points et Giannis Antetokounmpo y va même de son panier derrière l’arc, ouvert en tête de raquette, pour offrir 8 longueurs d’avance aux siens. Sur l’action, Eric Bledsoe et Joel Embiid se chamaillent au rebond. Pour avoir poussé le pivot camerounais dans le dos et lui avoir renvoyé le ballon au niveau du torse, l’arrière de Milwaukee est renvoyé au vestiaire pour une double technique ! Lire la suite »

Le MVP de la nuit : la réponse de Trae Young à Ben Simmons

Le meneur des Sixers avait affiché sa préférence pour Luka Doncic pour lui succéder comme rookie de l’année. Le feu follet d’Atlanta lui a fait payer cette sortie sur le parquet en atomisant Philadelphie avec une nouvelle prestation de très haut-niveau.

Les Hawks s’offrent encore un gros à la maison en cette fin de saison. Et alors qu’il avait déjà dégoûté les troupes de Brett Brown il y a dix jours avec son panier décisif pour arracher la victoire, Trae Young a remis le couvert en livrant un nouveau match plein : 33 points, 7 rebonds et 12 passes décisives ! Lire la suite »