NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
IND40
OKC31
PHI29
CLE24
MIA6
DET0
CHI
NYK2:00
UTH
BRO3:00
DEN
ATL3:00
PHO
LAL3:00
SAC
POR4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA1.21DET4.4Pariez
  • CHI1.38NEW3.1Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La santé de Joel Embiid, clé de la survie des Sixers

De nouveau diminué physiquement, le pivot a connu sa pire soirée depuis le début de la série, avec notamment 8 pertes de balles dans ce Game 5…

Déployer ses bras et mimer le mouvement d’un avion avec ces ailes imaginaires. C’était la célébration de Joel Embiid lors du Game 3 face aux Raptors après un gros dunk. Et telle a été la célébration du public chambreur de Toronto dans ce Game 5, Drake en tête, quand il a rejoint son banc. Abattu et largement battu par les Raptors.

Le pivot des Sixers l’a pourtant garanti au célèbre ambassadeur de Toronto, qui s’est encore agité au bord du terrain : « Oui », Philadelphie va bien revenir dimanche prochain dans la Scotiabank Arena. Ce serait synonyme de Game 7 donc, alors que les deux équipes se retrouvent dès jeudi, pour la sixième manche.

Cloué au lit depuis deux jours

Pour repasser la frontière, Philadelphie devra compter sur un Joel Embiid bien meilleur… et surtout en bien meilleure santé. « Je sais que je dois faire du meilleur boulot pour nous permettre de gagner », concède logiquement le géant. Ce dernier avait pourtant correctement démarré sa rencontre avec plusieurs attaques de cercle convaincantes. Mais minute après minute, Marc Gasol a repris la main sur lui en défense.

Et comme depuis le début de la série, une aide arrivait en second rideau lorsque Joel Embiid tentait de faire sa loi au poste. Il a ainsi terminé, sans peser, avec une toute petite sortie à 13 points (5/10), 6 rebonds et 1 passe en 31 minutes. Soit tout simplement moitié moins que ses standards de saison régulière.

Mais la statistique sans doute la plus dure à avaler, ce sont ses 8 pertes de balles. « Ces ballons perdus ne lui ressemblent pas », lâchait son coach Brett Brown en référence à des transmissions de balle très hasardeuses. Avec certaines passes, pourtant sans pression particulière, qui ont terminé en tribune à cause d’une incompréhension avec un coéquipier…

« Des critiques extrêmement injustes »

L’enjeu principal, c’est bien sûr la santé du pivot. Avant la rencontre, il a de nouveau fait l’objet de plusieurs interrogations. Brett Brown, malgré tout satisfait de son abattage défensif, assurait après la rencontre que son joueur était resté cloué au lit ces deux derniers jours. « Je ne peux pas contrôler ma condition physique », regrettait l’intéressé, « mais je peux contrôler mes efforts. Je dois en faire plus. Je dois revenir à l’énergie du Game 3 et prendre du plaisir. »

« Je félicite Toronto qui rend la vie dure à Joel au poste. Il a peut-être perdu un ou deux ballons sur des passes en transition, un autre sur une faute offensive mais je parie que quatre autres sont survenues au poste. »

Malgré ce déchet, Brett Brown a tenu à saluer les efforts fournis par son joueur diminué.

« Il fait tout ce qu’il peut pour représenter cette franchise. Il essaie de sortir du lit malgré une forte fièvre. Je pense que certaines critiques à son égard sont extrêmement injustes, je ne les comprends pas. Mais la situation n’est pas idéale. Je souhaitais qu’il soit là à l’entraînement ou aux sessions vidéo mais il était malade. »

Jusqu’à quand ? C’est la question centrale. À quel visage de Joel Embiid auront droit les Sixers jeudi, dans 48 heures ? Celui du pivot dominateur que l’on connait, aperçu dans le Game 3 ? Ou celui de cette nuit ?

Propos recueillis à Toronto.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés