Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Basket USA Mock Draft : Le Top 30 au 25 février

draft-mock-2010

A l’instar de nos prestigieux confrères américains, nous avons décidé cette année de vous proposer notre « mock draft » avec un point mensuel.

La draft est encore dans 5 mois, mais avec les matchs de conférence bien entamés en NCAA, certains joueurs commencent à révéler leur vraie valeur, mais le vrai test sera l’épreuve du feu, la March Madness ! Ce mois-ci vous pouvez suivre l’évolution de la côte des joueurs par rapport à notre dernière mock draft.

Cette « mock draft » essaye de se rapprocher le plus près possible de ce que sera l’ordre définitif en Juin prochain, même si certains joueurs mériteraient peut-être une place plus élevée, ou à l’inverse plus basse.

Tout cela reste subjectif, alors n’hésitez à nous donner votre avis !

1-John Wall, Kentucky, Meneur de jeu

34 min, 16.8 pts,4.1 reb, 6.3 ast, 4 pdb, 1.9 int, 46% tir, 34% 3-pts

John Wall était pré-destiné à être numéro 1 de cette draft avant même de faire ses premier pas en NCAA. On ne voit pas comment il pourrait en être autrement. Le freshman est au niveau espéré, même s’il n’est pas parfait. Il manque d’un shoot réellement fiable, et perd toujours autant la balle. Mais c’est aussi un meneur qui donne l’impression d’avoir 10 ans de plus, il ne se précipite pas, sert ses coéquipiers plutôt que de privilégier la solution personnelle, et surtout, on a vu dernièrement que c’est un défenseur acharné. Même s’il n’affiche pas des stats incroyables (ce n’était pas non plus le cas de Chris Paul pour ne citer que lui), il semble le joueur indiqué pour remettre à flot une franchise en perdition comme New Jersey.

2-Evan Turner, Ohio State, Meneur/Arrière

34 min, 19.5 pts, 9.3 reb, 5.8 ast, 3.8 pdb, 1.9 int, 54% tir, 26% 3-pts

Turner est sans doute le joueur le plus prêt de cette draft à passer en NBA. Ses fondamentaux sont excellents, il peut jouer aux trois positions extérieures. C’est un leader sur le terrain, il prend ses responsabilités en fin, très bon défensivement, très grand pour un meneur (2.04 m) il domine à ce poste en NCAA du fait de sa taille et de son physique, mais une fois en NBA, il ne dominera plus autant face à des joueurs beaucoup plus athlétiques qu’en NCAA. Son principal point faible est son shoot extérieur, il tourne à un tout petit 26%, ce qui est clairement un handicap dans son adaptation à la NBA. On peut comparer sa situation à celle de Terrence Williams à New Jersey cette année. Williams manquait aussi d’un tir à 3-pts en arrivant en NBA. Il a des difficultés à s’adapter à la NBA du fait qu’il ne peut pas shooter de loin, et qu’il n’a pas tout le temps la balle en main. Turner n’aura pas aussi souvent le ballon qu’à Ohio State -selon l’équipe où il ira- que sa transition vers les pro pourrait ne pas être parfaite tout de suite.

3-DeMarcus Cousins, Kentucky, Intérieur

22 min, 16.1 pts, 10.1 reb, 1.0 ast, 1.7 blk, 54.5% tir, +12 places

C’est la grosse côte du moment. Cousins, s’il se canalise et ne se disperse pas à contester les décisions arbitrales, est un monstre! Offensivement, même s’il ne rencontre pas en NCAA le même type d’opposition qu’en NBA, il a dominé tout ses adversaires. Rebondeur d’élite, il possède une large palette de moves dos au panier, un super jeu de jambes, de bonnes mains, et se retourne pour faire face au panier avec une efficacité incroyable. Il est aussi surprenant pour un joueur de sa taille (2.11 m) de voir qu’il sait aussi dribbler et qu’il a un petit shoot à mi-distance. Le problème est qu’il a tendance à un peu en abuser, mais il semble se débarrasser de ces mauvaises habitudes. Une autre de ses faiblesse est son pauvre pourcentage aux lancers-francs, seulement 64%, et le fait qu’il rechigne parfois à revenir défendre et qu’il peut facilement se faire déborder par des joueurs plus rapides que lui. Sur une simulation de 40 minutes, ses stats seraient de 27 points, 17 rebonds, et 3 contres. Ses problèmes de caractères nuiront-ils à sa carrière NBA, ou sera-t-il une star de la ligue? En tout cas, son talent fait qu’il ne restera pas dans la green room très longtemps.

4-Derrick Favors, Georgia Tech, Intérieur

26 min, 11.5 pts, 8.5 reb, 1.0 ast, 1.9 blk, 60% tir, -1

Attendu comme le prochain big man dominant, Favors a montré des aperçus de son incroyable potentiel, mais il est difficile de ne pas être un peu déçu. Avant de le pointer du doigt, il faut analyser la situation de l’équipe dans laquelle il joue. Georgia Tech ne possède presque pas de shooteurs, ni de meneur de jeu capable de le mettre sur orbite, dès lors la raquette est bien remplie, et les Yellow Jackets se reposent essentiellement sur leur défense et sur les rebonds offensifs. De plus, Favors joue aux côtés de Gani Lawal qui est presque exactement le même joueur que lui, avec les mêmes forces, les mêmes faiblesses. Il shoot à 60%, ce qui fait de lui le 11e joueur le plus efficace de la NCAA, mais il ne prend que 7.5 tirs en moyenne, du fait que ses coéquipiers refusent de lui passer la balle, ou qu’ils n’arrivent pas à le placer en position de marquer. C’est pour cette raison que le jeu de la NBA, plus espacé devrait lui bénéficier, en tenant compte aussi du fait qu’il excelle en transition et dans le pick-and-roll. Défensivement, il possède tout les outils pour devenir un intimidateur dans les raquettes. Très athlétique, bon timing, grande vitesse latérale…Favors est encore un diamant brut, et il ne sera surement pas rookie de l’année, mais les doutes concernant le fait qu’il atteigne un jour son potentiel maximum sont peu nombreux.

5-Wesley Johnson, Syracuse, Ailier

34 min, 16 pts, 8.7 reb, 2.3 ast, 1.6 int, 1.8 blk, 51% tir, 40% 3-pts, -1

Johnson excelle dans le jeu en transition, il peut shooter de loin (40% à 3-pts), mais bénéficie des caviars de Brandon Triche à Syracuse. En effet, il a les plus grandes difficultés à créer son propre shoot, c’est son défaut majeur, car sinon Wes Johnson est un joueur très complet, il score, il va au rebond, il défend (presque 2 steals et 2 contres par match). La prochaine étape serait de le voir travailler son jeu dos au panier. Il pourra produire dès son arrivée en NBA du fait de son âge, 22 ans, ce qui devrait lui assurer pas mal de temps de jeu. Cependant, les scouts pourrait lui préferer un Al-Farouq Aminu qui présente les mêmes qualités mais qui est 3 ans plus jeune…

6-Cole Aldrich, Kansas, Pivot

27 min, 11.6 pts, 10.1 reb, 1.0 ast, 3.8 blk, 56% tir, +1

7-Al-Farouq Aminu, Wake Forest, Ailier/Ailier Fort

32 min, 16.8 pts, 11 reb, 1.4 ast, 1.5 int, 1.6 blk, 47% tir, 29% 3-pts, +1

8-Ed Davis, North Carolina, Ailier Fort

27 min, 13 pts, 9.2 reb, 0.9 ast, 2.7 blk, 58% tir, -3

9-Donatas Montiejunas, Benetton Trevise, Ailier Fort

20 min, 9.3 pts, 4.3 reb, 0.5 ast, 1.6 int, 51% tir, 28% 3-pts, +3

10-Patrick Patterson, Kentucky, Airlier Fort

33 min, 14.8 pts, 7.6 reb, 1.0 ast, 1.0 blk, 57% tir

11-Greg Monroe, Georgetown, Intérieur

34 min, 15.7 pts, 9.4 reb, 3.6 ast, 1.7 blk, 52% tir, +6

12-Xavier Henry, Kansas, Arrière

27 min, 13.6 pts, 4.2 reb, 1.7 ast, 1.6 int, 44% tir, 40% 3-pts, -6

13-Stanley Robinson, Uconn, Ailier/Ailier Fort

34 min, 15.6 pts, 7.5 reb, 1.0 ast, 51% tir, 36% 3-pts, +5

14-Jan Vesely, Partizan Belgrade, Ailier Fort

22 min, 7.8 pts, 3.3 reb, 1.1 ast, 55% tir, +11

15-Ekpe Udoh, Baylor, Intérieur

35 min, 13.4 pts, 10.5 reb, 2.7 ast, 4.3 blk, 48% tir, -1

16-Solomon Alabi, Florida State, Pivot

17-Elias Harris, Gonzaga, Ailier-Ailier Fort

18-James Anderson, Oklahoma State, Ailier

19-Willie Warren, Oklahoma, Arrière

20-Larry Sanders, VCU, Intérieur

21-Devin Ebanks, West Virginia, Ailier/Ailier Fort

22-Quincy Pondexter, Washington, Ailier/Ailier Fort

23-Paul George, Fresno State, Ailier

24-Elliot Williams, Memphis, Arrière

25-Sherron Collins, Kansas, Meneur de jeu

26-Gani Lawal, Georgia Tech, Intérieur

27-Kalin Lucas, Michigan State, Meneur de jeu

28-Gordon Hayward, Butler, Ailier

29-Damion James, Texas, Ailier Fort

30-Kyle Singler, Duke, Ailier

A noter que Ed Davis s’est fracturé le poignet, et est out pour toute la saison, sa côte devrait donc baisser s’il décide de se présenter à la draft, ce qui apparaît de moins en moins probable. Avery Bradley n’est pas dans cette mock draft car il devrait rester un an de plus à Texas.

Par Thomas
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés