NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bronny James va rencontrer les Suns et les… Lakers

NBA – À l’approche de la Draft, Rich Paul prévient également que Bronny James ne se contentera pas d’un « two-way contract » à son arrivée dans la ligue.

Bronny James

L’une des grandes questions entourant la Draft 2024 (26-27 juin) concerne la future destination de Bronny James, l’un des gros noms de la cuvée alors qu’il n’est pourtant pas attendu très, très haut selon les dernières prévisions.

Mais comme il est le fils de LeBron James, il profite d’un important tapage médiatique qui lui permet de faire remonter sa cote et The Athletic indique aujourd’hui que le joueur de 19 ans a reçu une dizaine d’invitations à des « workouts ». Sauf qu’il ne rencontrera que quelques franchises, à l’image des Suns et des Lakers. On ignore ce que donnera l’invitation du Jazz.

Pour rappel, Phoenix disposera du 22e choix lors de la prochaine Draft et Los Angeles dispose de son côté des 17e et 55e choix. Difficile, cependant, d’imaginer les Suns drafter Bronny James si haut, d’autant qu’ils ont besoin d’un élément capable d’apporter immédiatement, au regard de leur marge de manoeuvre financière limitée. En revanche, il est tout à fait possible que les Lakers se retrouvent à sélectionner l’ancien pensionnaire de USC non pas au premier, mais au second tour.

D’autant que cela permettrait à LeBron James –dont l’avenir reste flou– de réaliser l’un de ses plus grands rêves, à savoir de faire équipe avec son fils.

« Il suffit d’une équipe » et…

À noter, toutefois, que la franchise qui laissera sa chance à Bronny James devra lui proposer un type de contrat bien spécifique, puisque Rich Paul ne veut déjà pas d’un « two-way contract »…

« Oui, c’est absolument vrai. Les équipes le savent. Je ne vais pas [signer] ça » a ainsi répondu le plus célèbre des agents, dans les colonnes du Bleacher Report.

La preuve que le camp de Bronny James croit beaucoup au potentiel de ce dernier.

« Certaines équipes pensent qu’il sera sélectionné entre la 20e et la 40e place, d’autres pensent qu’il le sera entre la 30e et la 50e place, puis il y en a qui pensent qu’il ne sera même pas drafté… » détaille ensuite Rich Paul, concernant l’avenir de son client à la Draft. « Mais il suffit d’une équipe et c’est quelque chose que je fais tous les ans. Ce n’est pas centré sur Bronny, il est l’un de nos clients et je dois essayer d’aider à trouver le bon endroit et la bonne affaire pour tous mes joueurs. Voilà comment je vois les choses. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités