NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
LAL
MIA3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.52MIA2.7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers humilient les Spurs

Champions de la division Pacific, les Lakers ne se contenteront pas de ce trophée. Ils veulent aussi terminer premiers de la conférence Ouest, pour être dans les meilleures conditions pour remporter le titre dans quelques semaines.
Cela passait dimanche par un choc au sommet face à San Antonio, sous les yeux de Spike Lee qui avait délaissé le Madison Square Garden, pour planter 17 caméras dans le cadre d’un sujet sur Kobe Bryant pour ESPN.

Après une première mi-temps survolée par le talent de Tony Parker (18 pts, 5 rbds et 5 pds à la pause), les Spurs perdent pied au retour des vestiaires.
Ils sont en fait victimes du réveil de Derek Fisher qui enchaînent tirs à 3 pts et passes décisives. De 53-53 à la pause, le score passe à 59-55, puis 61-55, et enfin 66-57 pour des Lakers au collectif impressionnant. Quand une formation recherche l’extra-passe, c’est que tout va bien, et c’est le cas des Lakers.
En face, les Spurs déjouent en attaque. TiPi est pris à deux et ses coéquipiers ne l’aident pas. On retrouve le San Antonio qu’on n’aime pas, au jeu trop stéréotypé et sans mouvements. Le contraste est saisissant avec des Lakers qui récitent leur jeu en triangle.

Très bon sans forcer le moins du monde, Kobe Bryant enfonce le clou à la fin du troisième quart-temps avec un 3 pts à la sirène (79-67).
Au début du money time, les remplaçants entrent en scène, et c’est Ronny Turiaf qui prend le relais. Toujours aussi enthousiaste, le Français marque d’un côté, puis s’en va bâcher Stoudamire de l’autre. Il marque à nouveau, puis provoque un passage en force de TiPi. 95-71 pour les Lakers à 5 minutes de la fin, sur un alley-oop de… Turiaf évidemment. Temps-mort et Kobe Bryant (20 pts) quitte son banc pour sauter sur son protégé.

Le temps-mort ne change rien. Les Spurs continuent de prendre des shoots aussi difficiles que mal préparés. La fin de match est à sens unique avec un Kobe Bryant qui soigne son genou droit sur le banc. Nicholson se lève pour applaudir la sortie d’Odom, tandis que Farmar en remet une couche (98-72).
Dans les tribunes, les enfants de Kobe brandissent des pancartes « Papa, MVP ». Sur le banc des Spurs, Tim Duncan se prend la tête à deux mains.
106-85 au final. L’avenir dira si cette rencontre laissera des traces chez le champion en titre.
Sur ce qu’on a vu dimanche soir, les coéquipiers de Tim Duncan n’apparaissent pas au mieux de leur forme. Sur les cinq derniers matchs, trois fois, ils ont été menés de plus de 20 points ! C’est une preuve tangible de leur fragilité, tandis que leur secteur intérieur (Oberto et Thomas en particulier) n’a jamais semblé aussi faible.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés