Pariez en ligne avec Unibet
  • SAN1.25UTA3.8Pariez
  • MEM2.52OKL1.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pas de « syndrome Shawn Kemp » pour la reprise ?

Après quatre mois de pause, les franchises NBA pouvaient s’attendre à retrouver des joueurs hors de forme. Mais globalement, tout le monde semble avoir été sérieux…

Alors qu’on pouvait s’attendre à retrouver quelques joueurs avec pas mal de kilos en trop à l’approche de la reprise, les staff médicaux des franchises sont agréablement surpris par la forme des basketteurs qui ont rejoint la « bulle ».

C’est ce qu’expliquait Nick Nurse la semaine dernière, lui qui a notamment retrouvé un Marc Gasol très aminci.

« Les joueurs ont l’air dans une forme absolument fantastique, je veux dire absolument. Ça se voit à l’œil nu, ils ont l’air en pleine forme, » expliquait-il. « Je suis venu ici avec l’esprit ouvert. Je ne savais pas si nous allions être dans le bon état d’esprit ou pas. Mais je suis agréablement surpris par l’état d’esprit et par la condition physique. On a là un groupe de joueurs qui savent prendre soin d’eux ».

Et l’Espagnol n’est pas le seul puisque James Harden ou Nikola Jokic ont aussi perdu pas mal de poids durant les quatre mois d’arrêt de la campagne. Pas de « syndrome Shawn Kemp » à prévoir, donc ?

Sans doute qu’il y aura quelques joueurs hors de forme mais, globalement, les dirigeants et les entraîneurs assurent que les joueurs « ont clairement travaillé dur pour se préparer au mieux » et ne sont « clairement pas restés assis sur leur canapé pendant tout ce temps ». Il faut dire que contrairement aux lockouts, il n’y avait pas grand-chose à faire pendant cette pause, les joueurs étant bloqués chez eux, tout le pays étant plus ou moins à l’arrêt.

« Vous êtes dans le monde des Bisounours si vous pensez que ces gars n’ont pas joué de pickup games… »

En contact quotidien avec leur club, via visioconférence, les basketteurs ont donc travaillé. Le problème, c’est que ce cardio leur a permis de rester en forme, mais qu’il faut désormais retrouver la « forme de match ».

« Imaginez ne pas jouer à cinq-contre-cinq, ne pas recevoir de coups, ne pas être percuté en l’air et lors de l’atterrissage – tous ces petits détails qui sont si importants pour votre cerveau, votre système nerveux central » explique Fabrice Gautier, le kiné/ostéo bien connu des Bleus. Ce que confirme Kemba Walker : « Vous pouvez courir autant que vous voulez, mais la forme physique pour jouer au basket est très différente. »

Un match de basket est ainsi globalement fait d’accélérations et décélérations, de changements de rythme, de changements de direction imprévus et c’est cela que les joueurs vont devoir « réapprendre » lors du « mini training camp » qui va démarrer ce week-end, lorsqu’ils pourront enfin rejouer à cinq-contre-cinq.

Même si T.O. Souryal, préparateur physique des Mavericks, assure que beaucoup de joueurs se sont entraînés en secret. « Vous êtes dans le monde des Bisounours si vous pensez que ces gars n’ont pas joué de pickup games… »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés