Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Wizards prennent la mentalité des Nets de l’an passé comme modèle

Sous-estimés, les joueurs de Washington vendent chèrement leur peau et affichent une attitude impeccable. Des éléments qui expliquent leurs récentes victoires.

Pire défense de la ligue depuis le début de saison et après un mois de décembre très compliqué, les Wizards ont pris un train de retard dans la course aux playoffs, accusant quatre victoires de retard sur Brooklyn, actuel 8e de l’Est.

Les blessures ont touché le groupe, des rumeurs de transferts émergent et on se dirige doucement mais sûrement vers une seconde saison de rang sans playoffs. Néanmoins, des récentes victoires (toutes sans Bradley Beal) contre Miami, Denver ou encore Boston permettent de mettre en lumière le travail de Scott Brooks. Car les Wizards ont des limites, mais aussi des qualités, louées par les Nuggets.

« Leurs joueurs ont joué avec un niveau bien supérieur au nôtre. Ils étaient concentrés, déterminés, agressifs », avait commenté Michael Malone, le coach de Denver. « Tout le monde dit que c’est la pire équipe de la ligue. Alors que c’est peut-être l’équipe la plus dure. Je les range avec Miami et New York », a de son côté estimé Jamal Murray. Jaylen Brown, enfin, a lui constaté que les Wizards ont « botté les fesses » des Celtics.

Pour le coach des Wizards, c’est un excellent début. L’équipe est faible, mais elle se bat. « C’est un compliment quand un joueur déclare qu’une équipe joue dur. Une équipe talentueuse qui ne se donne pas à fond, c’est la dernière chose qu’on souhaite être. J’en ai connu, j’en ai coaché. Jouer dur, c’est le dénominateur commun de chacun des joueurs. On n’a pas toujours des options offensives, mais en terme d’effort, on trouve toujours des solutions. C’est une excellente chose et on veut construire notre programme sur ça. »

Des joueurs qui ont des choses à prouver

Les prestations de Ian Mahinmi, Ish Smith, l’attitude défensive de Gary Payton II ou les statistiques de Troy Brown Jr. sont parmi les exemples les plus frappants de ce groupe qui se veut être un assemblage de cols bleus.

« On essaie de jouer dur, d’être intelligent », déclare Ish Smith. « On incarne ce que fut le coach Brooks. C’était un battant, il l’a été toute sa carrière. On est plutôt bon en ce moment. »

Outre Scott Brooks, les Wizards s’inspirent des Nets de la saison passée. Les joueurs de Brooklyn, dépourvus de stars, avaient affiché un niveau de jeu remarquable, avec une grosse philosophie collective. Alors que personne ou presque ne croyait en eux, ils avaient rejoint les playoffs. « Je pense que Brooklyn, l’an dernier, a posé les bases », poursuit Ish Smith. « Ces deux dernières saisons, ils ont été excellents sans aucune véritable superstar. Ils jouaient dur et des joueurs sont sortis de nulle part. »

Ce style a, entre autre, ensuite séduit Kyrie Irving et Kevin Durant. Washington peut donc essayer de suivre ce chemin. Malgré les défaites, il ne faut pas lâcher, car sur le long terme, cette mentalité finira par payer. « On a la sensation d’avoir un superbe groupe, ça se voit avec les réactions sur le banc », conclut Troy Brown Jr. « Surtout parce qu’on est assez jeune, donc on a des joueurs qui essaient de se faire un nom dans cette ligue. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *