Pariez en ligne avec Unibet
  • MIN4.8MIL1.19Pariez
  • CHA1.58CLE2.41Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

FAQ : Pourquoi Michael Jordan a-t-il joué avec le numéro 12 ?

Le temps d’un soir, le 14 février 1990, l’arrière des Bulls n’a pas évolué avec son mythique numéro 23, mais avec un maillot floqué du 12, sans son nom.

C’était un soir de Saint-Valentin, en 1990. Les Bulls, en déplacement à Orlando, voient leur vestiaire visité par un voleur quelques heures avant le coup d’envoi : le célèbre numéro 23 a disparu.

L’auteur des faits ne sait pas encore qu’à cause de lui, une nouvelle page de l’histoire de Michael Jordan allait s’écrire. Après la disparition du maillot, tout le staff part à sa recherche. Les employés de l’Orlando Arena sont interrogés et même fouillés, mais impossible de remettre la main dessus.

Michael Jordan voulait emprunter une réplique d’un fan

Aussi étonnant que ça puisse paraître, l’intendance de la franchise n’a pas prévu de maillot de rechange. En quête de solution, Michael Jordan et son équipe vont essayer d’emprunter une réplique du numéro #23 à un jeune spectateur présent dans la salle. Mais trop petit, le maillot ne peut pas faire l’affaire. « His Airness » va devoir se contraindre à porter le numéro 12, qu’un préparateur physique avait dans son sac. Un maillot d’entraînement sans son nom au dos ! Un changement qui a eu le don d’irriter l’intéressé.

« Ce n’est jamais arrivé auparavant », avait réagi Michael Jordan à l’époque. « C’est assez énervant quand vous êtes habitués à certaines choses et que tout est chamboulé, au dernier moment. »

Avec le numéro 12 sur le dos et visiblement agacé, « MJ » va tout de même passer la bagatelle de 49 points au Magic ce soir-là. Ce qui n’empêchera pas la défaite des Bulls, 135-129 après prolongation.

Énervé, il ne va signer aucun autographe à Orlando

En ce soir de Saint-Valentin, ce n’était donc pas l’amour fou entre Michael Jordan et la ville d’Orlando, et après la rencontre, le futur quintuple MVP refusera même de signer le moindre autographe aux fans.

Rappelons que le #12 et le #23 ne seront pas les seuls numéros portés par « Son Altesse » puisque lors de son premier comeback, il avait troqué son habituel numéro pour prendre le #45. Numéro qu’il abandonnera quelques semaines plus tard lors de la demi-finale de conférence perdue en 1995… Justement face à Orlando !

Ce n’est que trente ans après que le Magic se décidera enfin à dévoiler les dessous de ce vol, par l’intermédiaire de Rodney Powell, l’intendant de la franchise. Un acte manqué puisque le voleur était reparti sans son butin.

« Ce matin-là, après leur shootaround, leur vestiaire a été préparé avec les maillots, les shorts, les survêtements de chaque joueur, tout est disposé » raconte-t-il. « La porte du vestiaire était verrouillée, puis nous avions ajouté un cadenas sur une serrure supplémentaire. Une seule personne avait la clé. Quelques jours plus tard, le Magic a découvert par la sécurité qu’un de ses employés avait mis en place un stratagème pour obtenir le maillot. Il était entré par un autre vestiaire, puis avait grimpé dans les faux plafonds. Il avait ensuite déplacé une dalle du plafond, saisi le maillot, et l’avait remonté dans le plafond. J’imagine qu’il avait prévu de revenir le chercher. »

 

D'autres questions à découvrir...