Tokyo
2020
Tokyo
2020
SLO94
GER70
ESP81
USA95
ITA75
FRA84
AUS97
ARG59
USA
AUS
FRA
SLO
SF 23
SF 24
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

FAQ : Qu’est-ce qu’un triple-double ?

Autrefois rarissime, le triple-double est devenu monnaie courante dans la NBA actuelle. Mais que signifie vraiment ce terme apparu dans les années 80 ?

L’anglicisme « triple-double » est véritablement apparu dans les années 1980 grâce à Harvey Pollack et Bruce Jolesch, respectivement statisticien pour les Sixers et attaché de presse pour les Lakers. Il est composé des termes « triple » pour trois et « double » pour deux chiffres.

Par définition, un triple-double est donc réussi lorsqu’un joueur compile au moins 10 unités dans trois catégories statistiques différentes (points, rebonds, passes, interceptions ou contres). Le plus courant étant le format points, rebonds, passes.

Records et spécialistes

Plusieurs joueurs se sont imposés comme des références en la matière. Le recordman s’appelle Oscar Robertson (181) tandis que Russell Westbrook (146 à l’heure où nous écrivons ces lignes) et Magic Johnson (138) complètent le podium en saison régulière. Jason Kidd, LeBron James, Wilt Chamberlain, Larry Bird ou encore Nikola Jokic sont également à mentionner lorsque l’on évoque les spécialistes du genre.

Évolution du jeu oblige, le nombre de 10-10-10 a explosé en NBA depuis dix ans, passant de 30 en 2008-09 à un total record de 127 durant l’exercice 2018-19. Sur une seule saison, le recordman de la catégorie se nomme Westbrook, avec 42 triple-doubles enregistrés en 2016-17.

Quant à Draymond Green, il est le seul joueur de l’histoire à avoir réalisé un triple-double sans les points, compilant 11 rebonds, 10 passes et 10 interceptions en décembre 2017.

Le triple-double et ses dérivés

Attention tout de même à ne pas omettre une réalité : les interceptions et les contres n’étaient pas comptabilisés avant la saison 1973-74. Ce qui signifie que certains monstres des années 1960 comme Chamberlain mais aussi Bill Russell, Nate Thurmond ou Kareem Abdul-Jabbar possèdent bien plus de triple-doubles qu’on ne le pense.

Peut-être même que des quadruple-double (10 unités dans quatre catégories statistiques) voire des quintuple-double (10 unités dans cinq catégories statistiques) ont été réalisés dans les années 60 mais impossible à vérifier !

Enfin, par extension au triple-double, il est possible de réussir un double-triple-double. Il s’agit de compiler au moins 20 unités dans trois catégories statistiques différentes, chose qui n’a été faite qu’à deux reprises depuis la naissance de la NBA, par les fameux Wilt Chamberlain (1968) et Russell Westbrook (2019).

Quant au quadruple-double, seuls quatre joueurs y sont parvenus officiellement : Nate Thurmond (1974), Alvin Robertson (1986), Hakeem Olajuwon (1990) et David Robinson (1994).

D'autres questions à découvrir...