Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA113
MIN106
WAS108
DEN113
ATL117
UTH114
PHO31
DET27
SAC23
DAL25
GSW
IND3:30

Les articles sur "miami heat"

Dwyane Wade explique la « March Madness » version Heat

Depuis maintenant dix ans, le Heat a pris l’habitude de réussir de très bons mois de mars. Pour Dwyane Wade, l’explication se trouve dans la culture de la franchise.

Outre San Antonio ou encore Houston, Miami est sans doute l’équipe en forme du moment en NBA et, historiquement, ce n’est pas une surprise. Goran Dragic le souligne : « Mars, c’est notre mois. À chaque fois qu’on joue bien, c’est toujours ce mois-là. »

Sous Erik Spoelstra, le Heat affiche ainsi un bilan de 111 victoires et 59 défaites en mars, soit 65% de victoires. Il y a donc une vraie différence avec les autres mois de la saison (58%). Mais comment l’expliquer ? Lire la suite »

Dwyane Wade et Goran Dragic font leur loi à OKC

Auteurs de 25 et 26 points, les deux remplaçants du Heat ont brillé dans cette victoire autoritaire sur le parquet du Thunder (116-107), privé de Russell Westbrook, suspendu.

Cinq victoires et trois défaites. Tel est le bilan cette saison du Thunder lorsqu’il joue sans sa superstar Russell Westbrook. Les hommes de l’Oklahoma entendent surfer sur cette bonne dynamique pour faire oublier leur meneur, suspendu pour ce match à cause de ses trop nombreuses fautes techniques. Cela en prend plutôt le chemin avec un Dennis Schroder, logiquement propulsé titulaire, particulièrement inspiré à la création en début de match. Lire la suite »

Dwyane Wade et Goran Dragic, maîtres du « money time » face aux Hornets

En plein sprint final pour les playoffs version « Last Dance », Dwyane Wade a scoré 12 de ses 17 points dans le dernier quart-temps afin d’assurer un précieux succès face à Charlotte (93-75).

Sur la lancée de leur victoire à Washington, les Hornets avaient l’occasion de revenir à hauteur de Miami en cas de victoire à l’American Airlines Arena. Mais dans un match de type playoffs au scénario fou, c’est bien le Heat du duo Dragic-Wade (22 des 32 points de Miami dans le dernier quart-temps)qui a eu le dernier mot. Lire la suite »

Dwyane Wade avait envisagé la retraite à l’époque « Three Amigos »

Gêné par ses deux genoux, Dwyane Wade souffrait tellement lors de la dernière saison de son trio avec LeBron James et Chris Bosh, à Miami, qu’il avait envisagé la retraite.

Alors qu’il est actuellement dans sa « dernière danse », avant de prendre sa retraite à la fin de la saison, Dwyane Wade aurait pu arrêter sa carrière bien plus tôt. « Flash » explique ainsi que ses problèmes aux deux genoux l’handicapaient tellement, en particulier lors de la saison 2013-2014, qu’il a alors considéré prendre sa retraite. Lire la suite »

Le Heat encaisse mal les coups

Malgré une avance de 20 points à la pause, le Heat n’a pas résisté au retour fracassant des Bucks. Fragiles, les Floridiens n’ont pas trouvé les ressources mentales pour inverser la tendance.

D’après les statistiques d’ESPN, aucune équipe n’avait perdu un match de 15 points après avoir mené de 20 points à la pause. Voilà qui pose la dimension de la défaite du Heat face aux Bucks. Après une première mi-temps maîtrisée et portée par une adresse solide (51% au shoot et 50% à 3-pts), Miami s’est écroulé en seconde période. Comment l’expliquer ? Lire la suite »

Les Pistons étouffés par la pression du Heat

En claquant un 21-0 en troisième quart-temps, Miami a imposé une pression que Detroit n’a jamais réussi à contester.

Quand la seconde mi-temps commence, le Heat mène de cinq points. L’écart monte rapidement à huit unités après le panier plus la faute de Kelly Olynyk. Les Pistons doivent rapidement retrouver du souffle et entrer dans leur seconde mi-temps.

Seulement, quand Blake Griffin tente une passe vers Wayne Ellington, Josh Richardson provoque un ballon perdu et suit la balle qui glisse. Il se bat et récupère la possession après une faute sifflée sur Wayne Ellington. Lire la suite »

La pire des soirées pour les Pistons : une grosse fessée et un blessé

Deux jours après avoir pris 27 points à Brooklyn, les Pistons s’inclinent de 34 unités à Miami (108-74) et concluent cette soirée cauchemar avec une blessure de leur meneur de jeu.

Plus agressif des deux côtés du terrain, le Heat prend le départ idéal : un 8-0 en 2 minutes. Detroit s’obstine à tirer de loin pour lancer la machine, mais si ça lui permet de réduire l’écart, ça ne suffit pas pour soutenir le rythme effréné des locaux. Complètement muselés par leur défense de l’autre côté, les Pistons sont rappelés par Dwane Casey, sans succès : prises à deux, contres ou interceptions, les Floridiens réalisent une prestation défensive de haute volée (30-18). Lire la suite »

Dwyane Wade et le plaisir de transmettre le flambeau

La légende du Heat ne débute plus les matchs depuis son retour en Floride et voit progressivement le trio Winslow-Richardson-Adebayo gagner en responsabilités.

Même si Miami en a pris une belle à la maison face aux Raptors dimanche, l’entrée de Dwyane Wade sur le parquet en fin de premier quart-temps a coïncidé avec l’un des rares temps forts du Heat. Même à 37 ans, « Flash » est toujours capable de porter son équipe sur de courtes séquences. Contre Toronto, il a ainsi marqué son premier passage par un joli 4/4 au tir ponctué d’un dunk digne de ses belles années. Lire la suite »

Le Heat sprinte dans la dernière ligne droite

Miami, avec son effectif au complet, propose son meilleur basket au meilleur moment de la saison. Mais le Magic et les Hornets s’accrochent.

Avec cinq victoires en six matchs, dont la dernière face aux Cavaliers, Miami est actuellement sur sa meilleure série depuis fin décembre 2018. Alors qu’il reste moins de vingt matchs à disputer, c’est le moment idoine pour briller et gagner des matchs. « Je pense qu’on joue encore plus ensemble », estime Justise Winslow. « La balle circule bien et les adversaires sont obligés de faire des choix. » Lire la suite »

En sixième homme, Hassan Whiteside fait un gros chantier

Le pivot du Heat est, pour la seconde fois de suite, sorti du banc face à Charlotte. En seulement vingt minutes, il a fait un énorme chantier et montré son meilleur visage.

Après avoir passé trois matches loin des parquets pour soigner des soucis à la hanche, Hassan Whiteside a repris la compétition sur le banc. Une situation qu’il accepte sans rechigner, surtout pour ce match à Charlotte. Lire la suite »