NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Celtics font (encore) craquer les Pacers et se hissent en Finals

NBA – Deux ans après, les Celtics retrouvent les Finals après leur « sweep » face aux Pacers (105-102), validé à l’issue d’un « money-time » parfaitement maîtrisé.

CelticsLes Celtics visent le « sweep » au Gainbridge Fieldhouse, mais les Pacers –toujours privés de Tyrese Haliburton– entendent bien offrir à leurs fans une dernière soirée festive en 2023/24. À la place, celle-ci leur est malheureusement amère, puisque ce sont les C’s qui repartent encore avec la victoire (105-102) après un « money-time » une nouvelle fois maîtrisé de la tête et des épaules.

Auteurs d’un 15-4 pour terminer ce Game 4, les coéquipiers de Jaylen Brown (29 points, 6 rebonds, 3 interceptions), Jayson Tatum (26 points, 13 rebonds, 8 passes) et Jrue Holiday (17 points, 9 rebonds) ont attendu la dernière minute, et un 3-points de Derrick White (16 points, 5 interceptions, 3 contres), pour achever Andrew Nembhard (24 points, 10 passes, 6 rebonds), Pascal Siakam (19 points, 10 rebonds) et tout Indiana.

Meilleure équipe de la saison régulière, Boston disputera ainsi comme imaginé les Finals 2024 et elles démarreront dans dix jours, le 6 juin prochain donc, contre le vainqueur de la série entre Dallas et Minnesota (3-0 pour les Mavericks actuellement).

Un « sweep » sévère…

Dans le jeu, et sous l’impulsion du duo Jayson Tatum – Jrue Holiday, ce sont d’abord les Celtics qui signent le meilleur départ : 14-6, grâce à une belle adresse extérieure et de la propreté balle en main. Mais les Pacers s’accrochent et, outre quelques rebonds offensifs bienvenus, ils peuvent compter sur la belle activité de TJ McConnell en sortie de banc pour revenir au contact (29-27).

Dans le deuxième quart-temps, le public se met à chauffer à mesure que Pascal Siakam mais surtout Andrew Nembhard montrent la voie à Indiana, qui fait jeu égal avec une équipe de Boston de son côté guidée par Jayson Tatum et Jaylen Brown. La rencontre est serrée, avec un peu plus de déchet de part et d’autre, personne ne se détachant ainsi réellement à la mi-temps (58-57).

Après la pause, cela continue de se rendre coup pour coup entre des Pacers toujours à leur aise collectivement et des Celtics en panne d’adresse mais qui s’en remettent à Jaylen Brown pour tenir le choc (83-80). La tension monte particulièrement quand Myles Turner et ce même Brown se chauffent, après un tampon de Turner sur Derrick White qui n’a pas été apprécié par « JB »…

Dans le dernier acte, Indiana tente le tout pour le tout pour se donner une chance de prolonger la série : Pascal Siakam, Andrew Nembhard et Aaron Nesmith sortent les muscles pour marquer dans la peinture, sans compter leurs efforts. L’écart grimpe autour de la dizaine d’unités, mais Boston ne panique pas et se tourne vers Jaylen Brown, Jayson Tatum et Jrue Holiday pour combler le retard.

Jusqu’à ce que Derrick White, précieux en défense, ne force la décision en attaque, avec un 3-points assassin synonyme de qualification dans l’ultime minute (105-102). GAME OVER !

CE QU’IL FAUT RETENIR

Boston jouera bien pour un 18e titre record. Comme il y a deux ans, les Celtics atteignent les Finals et, ce, pour la 23e fois de leur histoire. Jusqu’à présent, ils ont remporté 17 de leurs 22 finales et, en cas de nouveau trophée, ils reprendraient une longueur d’avance sur les Lakers au sommet de ce classement prestigieux. Une qualification à la saveur particulière et aux allures d’hommage, puisqu’elle survient le jour du décès de Bill Walton, champion avec Boston en 1986.

Indiana a encore pris une leçon. Que c’est cruel pour les Pacers, « sweepés » sans ménagement par les Celtics alors qu’ils auraient très bien pu prendre un, deux voire même trois matchs dans cette série. Le problème, c’est que la différence d’expérience entre les deux équipes s’est constamment ressentie dans les moments-clés et, dans ce Game 4, c’est à partir de l’instant où ils ont mené 98-90 que les hommes de Rick Carlisle se sont effondrés. En témoigne leur 15-4 concédé et leurs 3 minutes 33 sans panier pour clore la rencontre, entre précipitation et manque de réalisme.

Jaylen Brown élu MVP de la série. Avec 29.8 points, 5.0 rebonds, 3.0 passes décisives et 2.0 interceptions de moyenne sur quatre matchs, à 52% au tir (dont 37% à 3-points), Jaylen Brown repart logiquement avec le trophée Larry Bird, qui récompense le meilleur joueur de la finale de conférence Est depuis deux ans. Après Jayson Tatum et Jimmy Butler, « JB » ajoute son nom au palmarès de cette distinction qu’il pourrait accompagner, derrière, d’un titre de MVP des Finals encore plus convoité et éclatant…

Indiana / 102 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
P. Siakam 39 8/18 0/3 3/5 4 6 10 3 0 0 3 0 -9 19 17
A. Nesmith 35 4/11 1/6 5/6 0 6 6 1 1 1 0 0 -8 14 14
M. Turner 27 2/6 2/5 2/2 0 4 4 1 5 0 4 0 -11 8 5
A. Nembhard 39 10/18 3/6 1/1 2 4 6 10 2 1 3 1 -1 24 31
B. Sheppard 21 1/4 1/3 0/0 1 2 3 0 3 1 0 0 -2 3 4
O. Toppin 29 5/9 2/4 0/0 1 6 7 2 2 1 2 0 +5 12 16
D. McDermott 13 1/1 1/1 0/0 0 1 1 3 2 0 0 1 +5 3 8
I. Jackson 12 2/4 0/0 0/0 4 1 5 0 3 0 1 2 +5 4 8
T.J. McConnell 25 7/16 0/1 1/2 1 4 5 4 1 1 1 0 +1 15 14
40/87 10/29 12/16 13 34 47 24 19 5 14 4 102 117
Boston / 105 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Tatum 44 11/26 3/11 1/1 3 10 13 8 5 1 5 0 +6 26 28
A. Horford 40 2/4 1/3 2/2 2 6 8 5 2 1 0 1 +3 7 20
J. Holiday 38 7/13 2/6 1/1 1 8 9 2 3 0 1 0 +2 17 21
D. White 42 7/14 2/9 0/0 1 3 4 4 3 5 0 3 +5 16 25
J. Brown 44 11/22 4/8 3/6 2 4 6 2 3 3 3 1 +6 29 24
X. Tillman 9 0/2 0/0 0/0 2 0 2 0 0 0 1 0 -2 0 -1
S. Hauser 14 1/6 1/5 2/2 0 1 1 1 1 0 1 1 +4 5 2
P. Pritchard 9 1/2 1/2 2/2 1 0 1 0 1 0 0 0 -9 5 5
40/89 14/44 11/14 12 32 44 22 18 10 11 6 105 124

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités