NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CLE
MIL1:00
IND
CHA1:00
ORL
LAC1:00
ATL
SAC1:30
MIA
NYK1:30
BRO
DEN2:00
CHI
TOR2:00
SAS
MEM2:30
UTH
PHO4:00
POR
DAL4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.49MIL1.54Pariez
  • IND2.02CHA1.8Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Tyler Herro, l’insaisissable

NBA – Deuxième meilleur scoreur du Heat qui figure dans le Top 3 de la conférence Est, Tyler Herro réussit sa meilleure saison en carrière. Après un été studieux à recalibrer son jeu.

Véritable révélation dans la « bulle » d’Orlando pour sa première saison, dans une équipe du Heat qui avait filé jusqu’en finale NBA, Tyler Herro était rentré dans le rang la saison passée. Alors que Miami soufflait le chaud et le froid, le sniper passé par Kentucky avait lui le viseur déréglé. Avec 15 points, 5 rebonds et 3 passes de moyenne tout de même. Mais, à 44% aux tirs dont 36% à 3-points, Tyler Herro était « dégoûté » de son niveau de jeu.

Peut-être un peu enivré par les louanges qui lui sont tombées dessus dès sa première année, Tyler Herro entretenait des rêves de grandeur pas forcément réalistes qui, quand ils se sont écroulés au fur et à mesure de la saison, l’ont encore plus plombé mentalement. Du coup, lors de la dernière intersaison, Drew Hanlen, son coach personnel, lui a remis la tête à l’endroit. Tout simplement en redonnant la bonne perspective.

Remettre les choses en perspective

« Ma première question a été : est-ce que toi, à 10 ans, serait fier de toi maintenant ? », révèle Drew Hanlen. « Il a commencé à sourire et je lui ai dit : ‘Mec, toi à 10 ans serait un fan absolu de Tyler Herro, avec le maillot et tout’. »

Regonflé à bloc par cette remise au point, Tyler Herro a fait fi de son exercice passé, de ses frustrations et des résultats décevants du Heat, éliminé sèchement (4-0) par les Bucks dès le premier tour. Quant aux critiques : « De l’huile sur le feu », sourit le sixième homme de Miami.

« Beaucoup de gens se demandent ce qu’on a fait [cet été] ? Quels ajustements on a fait ? Eh bien, en fait, il a simplement dit : ‘Va te faire voir’ à la saison passée et il a continué à avancer avec les idées claires », révèle son préparateur, Drew Hanlen. « Je pense que beaucoup de joueurs n’ont pas cette dureté mentale. »

Avec enfin une vraie intersaison pour bosser, le shooteur s’est astreint à un programme draconien à base de trois entraînements par jour avec pour objectif de jouer plus vite, plus intelligemment et plus efficacement.

Des heures de travail plus tard, et plus de 4 kilos de muscle ajoutés, Tyler Herro a récolté les fruits de son dur labeur avec près de 22 points de moyenne, deuxième meilleur scoreur du Heat derrière Jimmy Butler, mais devant l’autre All-Star local, Bam Adebayo.

« Il a fait ses plus gros progrès cet été, quand personne ne regardait », ajoute Erik Spoelstra. « On parle de quelqu’un qui est en train de devenir un des joueurs les plus accomplis techniquement dans la Ligue. Cette ligue devient une ligue technique, et si vous faites partie des joueurs les plus doués sur ce plan, vous serez très efficace et efficient. »

Un perfectionniste

Dans la course au trophée de meilleur sixième homme de la Ligue, ou même celui de meilleure progression s’il tient ce rythme au scoring, Tyler Herro n’est descendu qu’une fois sous la barre des 10 points cette saison (6 points à 3/11 dans une défaite face à Boston).

S’inspirant des meilleurs dans le domaine, en étudiant chacun des paniers réussis par Bradley Beal, Damian Lillard, Trae Young ou encore les « Splash Brothers » de la Baie, Stephen Curry et Klay Thompson, Tyler Herro s’est imprégné des mouvements, des réactions et des habitudes de jeu de ces prédécesseurs glorieux.

Perfectionniste jusqu’au bout des ongles, il répétait justement ces nouveaux mouvements incorporés à son arsenal jusqu’à l’épuisement. Parfois 1 500 fois de suite pour être sûr de les maîtriser à la perfection.

« Certains jours, on faisait le même exercice pendant une heure et demie, deux heures d’affilée, et on ne bougeait pas parce qu’il n’avait pas encore perfectionné le mouvement d’une manière qu’il estimait acceptable. C’était toujours : encore une autre, encore une autre, encore une autre. C’est quelque chose qui m’a marqué. »

Véritable bête de travail, Tyler Herro a bien intégré la mentalité du Heat. Et, pour devenir plus explosif encore, il s’est adonné à des exercices de réactivité spécifiquement pour travailler ses épaules, ses mollets et ses hanches. Ce travail de rapidité venant complémenter son travail en musculation…

« Je me sens plus costaud, c’est sûr. Mais je ne me sens pas plus lent pour autant. Je pense être plus rapide. On voulait garder ma vitesse et ma rapidité tout en ajoutant du muscle pour que je sois toujours capable de bien bouger en étant plus fort. »

Un été chargé

Souvent « bumpé » et déséquilibré dans ses finitions près du cercle, Tyler Herro voulait y remédier durant l’été. Son programme était chargé car, entre ses entraînements avec la « Select Team » en amont des Jeux olympiques, son propre programme mais aussi son travail avec le coach du physique chez le Heat, Eric Foran, plus un nutritionniste, il n’est définitivement pas resté les deux pieds dans le même sabot durant l’intersaison.

Le garçon s’est vraiment donné toutes les chances de réussir, ingurgitant pour le coup cinq repas par jour pour se renforcer, surprenant même l’assistant du Heat, Chris Quinn, en soulevant une haltère à 45 kilos en quelques mois seulement.

« Il portait ses petits maillots de corps un peu plus souvent vers la fin de l’été », se marre Chris Quinn avant de reprendre plus sérieusement. « J’adore juste qu’il ait ce type d’ambitions. Je ne vois pas pourquoi il ne devrait pas penser ça. Son assurance vient de son travail. Il fait vraiment le boulot derrière, il croit en lui et il a déjà beaucoup donné en tant que jeune joueur, surtout en venant dans notre franchise qui va en Finales sa première année. On lui demande de faire des choses au quotidien pour qu’il progresse aussi bien individuellement qu’en tant que joueur d’équipe. »

Préparateur de nombreuses stars de la Ligue, Drew Hanlen enchaînait cet été Bradley Beal à 10h, et Tyler Herro à midi. Le jeune arrière du Heat venait souvent en observateur attentif un peu avant sa séance pour suivre la routine du All-Star des Wizards. Une pratique encouragée par le coach.

« Pour moi, c’était vraiment sympa à voir simplement parce qu’il a mis son ego de côté. Beaucoup de joueurs n’auraient pas l’humilité de se ramener et de regarder un de leurs pairs s’entraîner. Mais il s’est dit : ce gars-là est une version plus finie de ce que je veux devenir, donc je ferais aussi bien de m’inspirer de lui. »

Dans des statistiques records en carrière dans toutes les catégories majeures, Tyler Herro a donc été studieux. Il a même commencé très fort avec un record NBA, pour un remplaçant, à 157 points sur ses sept premiers matchs de la saison, éclipsant au passage Jason Terry (en 2007) et Michael Brooks (1980-81), précédents détenteurs à 156 unités. Dans le même registre, il a également dépassé Goran Dragic dans l’histoire du Heat au nombre de matchs à 20 points ou plus en sortie de banc…

Scoreur explosif, Tyler Herro est en train de devenir une des plus fines lames de la Ligue. Insaisissable offensivement avec son dribble et ses mouvements imprévisibles, résultat de ses analyses vidéos mêlées à son propre instinct, il a bel et bien repris le fil de son ascension fulgurante. En tout cas, il y travaille d’arrache-pied.

Tyler Herro Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 MIA 55 27 42.8 38.9 87.0 0.3 3.8 4.1 2.2 1.4 0.6 1.6 0.2 13.5
2020-21 MIA 54 30 43.9 36.0 80.3 0.5 4.5 5.0 3.4 1.3 0.7 1.9 0.3 15.1
2021-22 MIA 38 33 43.0 38.8 87.6 0.7 4.2 4.9 4.0 1.4 0.6 2.8 0.2 20.7
Total   147 30 43.2 37.9 84.9 0.5 4.2 4.6 3.1 1.4 0.6 2.0 0.2 16.0

Tags →
A lire aussi