Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.66CHA2.28Pariez
  • BOS1.76WAS2.12Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les « role players » des Spurs ont parfaitement assuré l’intérim

Malgré trois joueurs cadres laissés au repos, les Spurs n’ont fait qu’une bouchée des Suns. Drew Eubanks et les « role players » de San Antonio ont fait le métier…

Fidèles à leur philosophie de toujours, de faire tourner leur effectif peu importe le calendrier, les Spurs avaient décidé hier soir de faire souffler certains cadres. Exit donc DeMar DeRozan et Jakob Poeltl, les deux titulaires habituels. Même chose pour le vétéran Patty Mills, laissé au repos…

« Il n’y a pas de formule magique », souligne Gregg Popovich. « C’est subjectif. Mais au fur et à mesure de la saison, on regarde le calendrier et les minutes jouées, ce genre de choses. On a tous besoin de faire une coupure de temps en temps. On a fait ça avec Dejounte par le passé et ces gars-là [DeRozan, Poeltl et Mills] en avaient besoin [hier] soir. Ils avaient heurté un mur d’une certaine manière et on espère qu’ils seront plus frais pour la suite. »

Avec un cinq inhabituel, dont Drew Eubanks et Luka Samanic, les Spurs ont eu du mal à démarrer mais ils ont rapidement trouvé leur vitesse de croisière pour s’imposer de manière nette et sans bavure face à Phoenix, pourtant sur dix victoires de rang à domicile. Drew Eubanks a pour le coup célébré sa titularisation avec un joli double-double à 13 points et 13 rebonds, parfait à 6/6 aux tirs.

« Il n’y a aucun joueur dans cette équipe qui se soucie de ses stats ou de son jeu. On est simplement concentré sur la gagne. Et mon boulot est d’apporter de l’énergie », affirme l’intérieur. « J’ai vraiment essayé de m’imposer aux rebonds, de jouer physique. Le ballon m’a un peu aidé. Mes coéquipiers m’ont bien trouvé aussi. »

« Le ballon est tombé dedans, ce qui n’était pas le cas dernièrement »

Face à DeAndre Ayton, à qui il quelques centimètres, Drew Eubanks a fait parler son énergie et sa détermination, à l’image de son équipe soudée et altruiste. Face aux Suns, cinquième meilleure défense de la Ligue, San Antonio a fait bouger le ballon et a trouvé une multitude d’options, avec pas moins de six joueurs à la dizaine de points marqués.

« On a bien joué collectivement », confirme Rudy Gay, auteur de 19 points en sortie de banc. « Le ballon est tombé dedans, ce qui n’était pas le cas dernièrement. On a bien bougé le ballon, on a bien joué, on a bien défendu. »

Pourtant pas reconnus pour leurs prouesses au-delà de l’arc cette saison, à 36% de moyenne, les Spurs avaient réglé la mire, terminant à un très bon 12/29 pour 41%. Au centre de cette belle démonstration, le rookie Devin Vassell s’est mis en lumière avec un nouveau record en carrière établi à 18 points, à 7/9 aux tirs dont 4/6 à 3-points.

« Il a bien joué, c’est un bon shooteur, il est long, il comprend comment jouer », a commenté Gregg Popovich. « Défensivement, il commence à savoir comment gérer l’aspect physique du jeu. Il est très à l’écoute, il est globalement très plaisant, simplement un super gars. »

Très propre et pas perturbé par la défense adverse, Devin Vassell a joué sans jeu sans se presser, et ce, sans avoir disputé la moindre minute sur les deux dernières rencontres des Spurs. Il a trouvé ses positions habituelles et a tout simplement délivré une partition exemplaire. « Collectivement, on a essayé de les presser. Mes coéquipiers m’ont trouvé dans des positions ouvertes et ils m’ont donné énormément de confiance » conclut-il.

A lire aussi