Matchs
NBA hier
Matchs
hier
BRO111
MIL115
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHO1.6LA 2.42Pariez
  • PHI1.33ATL3.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Previews 2020/21] Le Thunder pense déjà à demain

Surprise de la saison passée, l’équipe d’Oklahoma City a explosé cet automne en perdant cinq de ses six meilleurs marqueurs. Le groupe, dirigé par un nouveau coach, est baroque, mais les nombreux choix de Draft permettent de rêver à un avenir brillant.

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA. Après Cleveland, Detroit et New York, on part à l’Ouest avec Oklahoma City.

L’incertitude régnait déjà au Thunder la saison passée. La vie sans Russell Westbrook s’annonçait difficile, avec un Chris Paul en fin de parcours et qui pouvait bouger à tout momenet. Mais le meneur a réalisé une de ses meilleures saisons des dernières années et porté son équipe de manière remarquable. Les joueurs de Billy Donovan étaient difficiles à manœuvrer et quand le « money time » pointait le bout de son nez, ils devenaient même redoutables. Le Thunder a d’ailleurs poussé les Rockets à un Game 7 au premier tour des playoffs, avant de finalement s’incliner.

Mais le flou était encore intense à l’issue de cette saison 2019-2020 si spéciale. Les dirigeants allaient-ils capitaliser sur cette réussite ou continuer la reconstruction post-Westbrook ? Ce brouillard explique le départ de Billy Donovan, qui a refusé une prolongation durant l’été. C’est alors le début de l’explosion du groupe, avec les transferts et départs de cinq des six meilleurs marqueurs de la saison passée !

TOUT UN COLLECTIF À RECONSTRUIRE

Ce fut la trouvaille de Billy Donovan et ce sera le défi de Mark Daigneault, le nouvel entraîneur. La saison dernière, le premier a su faire coexister Chris Paul, Shai Gilgeous-Alexander et Dennis Schroder autour de Danilo Gallinari alors que sur le papier, ce n’était pas gagné. Mark Daigneault, lui, sera privé de tels talents offensifs (sauf SGA bien sûr, qui est encore là) mais il aura également un groupe étrange à sa disposition. Les principales armes du Thunder, outre l’ancien des Clippers, se nomment Al Horford, Trevor Ariza et George Hill. Ces trois-là ont respectivement 34, 35 et 34 ans et ne seront pas forcément titulaires, ni présents très longtemps…

Le groupe est baroque, entre vétérans et jeunes joueurs encore très perfectibles (Ty Jerome, Justin Jackson, Frank Jackson) et avec un training camp organisé dans des conditions de pandémie, le travail de Mark Daigneault pour construire un collectif efficace et définir une identité est encore plus ardu. Al Horford et George Hill sont des joueurs intelligents et expérimentés qui aideront forcément à créer une animation, mais l’ensemble paraît trop faible et déséquilibré pour exister sur la longueur cette année.

LE DÉBUT D’UN « PROCESS »

La reconstruction envisagée après le départ de Russell Westbrook va donc démarrer cette saison. Le Thunder a accumulé les contrats courts pour s’offrir de la flexibilité et possède la masse salariale la moins importante de la ligue. L’arme la plus décisive pour la franchise se trouve dans les mains du GM Sam Presti : les choix de Draft. Avec les différents échanges des deux dernières intersaisons, le Thunder a désormais (potentiellement pour certains) 16 premiers tours de Draft sur les six prochaines années, jusqu’en 2026 donc ! La force du Thunder, c’est son avenir.

De bonnes finances, des joueurs jeunes, un nouveau coach et de nombreuses cartes à jouer pendant la Draft (ou qui peuvent servir de monnaie d’échange), la franchise part quasiment avec une copie blanche. Elle peut travailler sur le long terme et cette première année peut servir de laboratoire pour Mark Daigneault. Ainsi que pour le Français Theo Maledon, qui aura sûrement sa chance à la mène tant la hiérarchie est instable derrière Hill.

Mais comme pour toute reconstruction, ou « Process » selon l’expression consacrée, il y aura sans doute plus de bas que de hauts durant cette saison. Le Thunder est là pour travailler et cette copie blanche va surtout servir de brouillon. Les ratures seront nombreuses et le virage le plus important sera surtout celui de l’intersaison 2021.

LES MOUVEMENTS DE L’ÉTÉ

Arrivées : Theo Maledon, Aleksej Pokusevsk, Al Horford (Sixers), Ty Jerome (Suns), Trevor Ariza (Blazers), Darius Miller (Pelicans), George Hill (Bucks), Justin Jackson (Mavs), T.J. Leaf (Pacers), Frank Jackson (Pelicans)

Départs : Chris Paul et Abdel Nader (Suns), Danilo Gallinari (Hawks), Steven Adams (Pelicans), Terrance Ferguson (Sixers), Nerlens Noel (Knicks), Dennis Schroder (Lakers)

LE JOUEUR À SUIVRE : Shai Gilgeous-Alexander

Il est le seul survivant des récents départs en cascade et va connaître son troisième coach en trois saisons. Shai Gilgeous-Alexander était déjà notre « joueur à suivre » au Thunder la saison passée. Il n’avait pas déçu avec 19 points par match. Sauf que cette saison, pas de Chris Paul pour l’épauler. « SGA » (22 ans) est désormais le seul leader et c’est bien lui qui portera le poids de l’attaque pour les troupes de Mark Daigneault.

Faux lent avec sa technique et ses changements de rythme, l’ancienne pépite des Clippers est encore en progression, la série contre Houston en fut la preuve. Cette saison, avec les clés du camion dans les mains, doit lui servir de rampe de lancement. Son entente avec Al Horford sur pick-and-roll peut s’avérer intéressante et même s’il ne pourra tout seul faire des miracles chaque soir, il ne doit pas arrêter de progresser pour autant.

En clair, c’est le moment pour Shai Gilgeous-Alexander de montrer qu’il a les épaules pour prétendre au All-Star Game, ou en tout cas pour assumer des responsabilités et devenir un des meilleurs joueurs du monde à son poste, ainsi que le visage du Thunder pour les années à venir. En attendant les prochaines Drafts…

MOYENNE D’AGE : 25,2 ans
MASSE SALARIALE : 87.7 millions (30e sur 30)

HYPE PREVIEW

CONFÉRENCE EST
15 – Cavaliers 14 – Detroit 13 – 12 – 11 –
10 – 9 – 8 – 7 – 6 –
5 – 4 – 3 – 2 – 1 –
CONFÉRENCE OUEST
15 – Thunder 14 – 13 – 12 – 11 –
10 – 9 – 8 – 7 – 6 –
5 – 4 – 3 – 2 – 1 –

A lire aussi