NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
IND1:00
CLE
DET1:00
ORL
SAC1:00
ATL
BRO1:30
MIA
DEN1:30
PHI
LAL1:30
TOR
MIL1:30
MEM0
CHI0
SAS
BOS2:30
NOR
WAS3:00
PHO
OKC3:00
UTH
DAL3:00
GSW
MIN4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.13IND1.79Pariez
  • CLE1.75DET2.18Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

LA Lakers : l’intersaison idéale pour réussir le doublé ?

En quelques jours seulement, et sans trop dépenser, les champions en titre ont enrôlé Dennis Schröder, Wesley Matthews, Montrezl Harrell et Marc Gasol. Des ajustements qui renforcent leur statut de favoris à leur propre succession pour la saison prochaine.

Au sortir d’un exercice 2019-20 qui les a vus décrocher le 17e titre de leur histoire, les Lakers attaquaient cette « free agency » avec seulement six joueurs sous contrat et plusieurs dossiers épineux. Leur automne promettait ainsi d’être animé, d’autant plus que leur masse salariale était déjà élevée et les monnaies d’échange très limitées.

Sans paniquer, les « Purple & Gold » viennent pourtant de réaliser une intersaison idéale, ou presque. Pour remplacer Rajon Rondo, Avery Bradley, Danny Green, Dwight Howard et JaVale McGee, ils sont effectivement allés chercher Dennis Schröder, Wesley Matthews, Montrezl Harrell et Marc Gasol, tout en re-signant le précieux et courtisé Kentavious Caldwell-Pope. Un joli renouvellement pour la défense du trophée Larry O’Brien.

Trouver le bon équilibre

Débarqué en provenance du Thunder, contre Danny Green, Dennis Schröder inscrivait 18.9 points par match la saison dernière et personne ne faisait mieux que lui en sortie de banc. S’il n’est pas un organisateur du même acabit que Rajon Rondo, et que ses limites défensives sont réelles, il peut tout de même soulager LeBron James à la création. Son sens du scoring est ainsi bien plus développé que l’ancien meneur des Celtics et il amènera un nouveau danger bienvenu à 3-points, en « catch-and-shoot » notamment.

Recruté de son côté pour 3.6 millions de dollars sur un an, Wesley Matthews disposera d’un rôle similaire à celui de Danny Green. En attaque, il se contentera d’espacer le jeu, afin d’inscrire les quelques tirs à 3-points dont il bénéficiera (38.1% de réussite derrière l’arc, en carrière). En défense, envoyé en première ligne, l’arrière de 34 ans se devra se charger d’un des meilleurs attaquants adverses. Comme aux Bucks.

Quant à Montrezl Harrell, arraché aux Clippers pour 19 millions de dollars sur deux ans, il formera une nouvelle doublette de feu en sortie de banc, aux côtés désormais de Dennis Schröder. Doté d’une habileté offensive certaine et maitrisant à merveille le « pick-and-roll », le Sixième homme de l’année en titre (18.6 points et 7.1 rebonds en 2019-20) devrait apporter davantage que Dwight Howard dans ce secteur. Au rebond et en défense, ce ne sera cependant pas la même histoire, et c’est pour cette raison qu’il a disparu en playoffs. Mais ses faiblesses dans ce domaine pourraient être comblées par l’ultime recrutement en date…

En effet, signé au minimum salarial, Marc Gasol officiera en tant que « role player » et est essentiellement attendu pour ses qualités défensives. Des qualités qui lui avaient justement valu de glaner le trophée de Défenseur de l’année en 2013, au nez et à la barbe de… LeBron James. À 35 ans, et telle une tour de contrôle, le petit frère de Pau Gasol (passé par les Lakers entre 2008 et 2014) s’occupera donc de jouer les « glue guy » en colmatant les brèches et faisant primer le collectif, grâce notamment à son sens du placement. Treize ans plus tard, le revoilà ainsi chez la franchise qui l’a drafté, avant de l’envoyer chez les Grizzlies contre son grand frère. La boucle est bouclée.

Le duo LeBron James – Anthony Davis bien entouré

Encore une fois, Rob Pelinka a donc réussi à entourer le duo LeBron James – Anthony Davis de vétérans capables de les soulager en saison régulière. Mais il faudra voir si Dennis Schröder et Montrezl Harrell parviennent également à être aussi précieux en playoffs, quand ils seront ciblés tactiquement.

Mais le vice-président des Angelenos (bien aidé par l’influence de LeBron James et Rich Paul en coulisses) est parvenu à garder un effectif à même de jouer les premiers rôles, en soulageant le « King » et en maximisant sa fenêtre de tir pour le titre. D’autant que, comme la saison passée, les contrats sont courts, et Rob Pelinka reste prudent, dans l’attente de cette fameuse troisième vedette qui viendra épauler Anthony Davis, quand LeBron James envisagera de tirer sa révérence, ou donnera des signes de faiblesse.

Restera désormais toutefois à recruter une rotation supplémentaire au poste d’ailier(-fort) et, peut-être, aux postes de meneur et de pivot. En l’état, et en partant du principe qu’Anthony Davis re-signera sous peu, l’effectif des hommes de Frank Vogel est actuellement composé de 11 joueurs, auxquels il faudra d’ores et déjà ajouter deux « two-way contracts » (Devontae Cacok et Kostas Antetokounmpo, comme l’an dernier ?).

Meneurs : LeBron James, Dennis Schröder.
Arrières : Wesley Matthews, Alex Caruso, Talen Horton-Tucker.
Ailiers : Kentavious Caldwell-Pope, Alfonzo McKinnie.
Ailiers-forts : Anthony Davis, Kyle Kuzma.
Pivots : Marc Gasol, Montrezl Harrell.

Dans l’idéal, conserver sur le banc Jared Dudley et Markieff Morris serait utile. Mais, tandis que le premier devrait sans doute accepter une offre au minimum salarial, le second peut prétendre à un salaire un peu plus élevé que le minimum et rien n’indique qu’il reviendra dans la Cité des Anges. En revanche, peut-être que DeMarcus Cousins – coupé en février pour cause de blessure – sera de la partie, bien qu’il figure sur le radar des Rockets.

Les Lakers sortent en tout cas en position de force de cette intersaison pas forcément facile à négocier et se trouveront en position idéale pour conserver leur titre et réaliser le doublé, l’an prochain. Gare cependant à l’excès de confiance, mais aussi à la fatigue, puisque certains joueurs n’ont eu que quelques semaines de repos.


Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Lebron James 18 32.7 49.7 41.2 71.3 0.7 7.3 7.9 7.4 3.7 0.9 0.4 1.3 25.2
Anthony Davis 16 32.6 52.3 34.9 73.6 1.9 7.0 8.9 3.6 1.8 1.4 1.9 1.7 21.8
Montrezl Harrell 18 24.9 63.1 0.0 74.2 2.7 4.3 7.1 1.1 1.1 0.5 0.6 2.2 13.7
Dennis Schroder 18 30.7 41.6 29.5 78.9 0.7 3.1 3.8 4.2 2.4 1.1 0.2 2.7 13.6
Kentavious Caldwell-pope 14 23.6 52.0 50.0 88.9 0.4 1.8 2.2 1.4 0.9 0.9 0.3 1.7 10.6
Kyle Kuzma 18 24.4 42.9 38.0 66.7 1.4 4.1 5.6 1.1 1.5 0.2 0.7 1.9 9.8
Talen Horton-tucker 14 16.0 42.9 27.6 86.4 0.5 1.8 2.3 1.9 1.1 0.9 0.4 1.9 7.1
Alex Caruso 13 17.8 44.4 54.5 75.0 0.4 2.0 2.4 2.2 1.1 1.2 0.2 1.3 5.3
Wesley Matthews 15 19.6 41.7 36.0 75.0 0.3 0.7 1.0 1.1 0.1 0.3 0.3 1.3 4.9
Markieff Morris 17 14.6 41.5 34.1 72.7 0.6 2.9 3.5 0.9 0.5 0.1 0.4 1.5 4.5
Marc Gasol 18 18.9 42.6 34.5 88.9 0.9 3.6 4.5 1.9 1.1 0.4 1.4 2.5 4.0
Quinn Cook 11 3.6 50.0 50.0 80.0 0.0 0.3 0.3 0.3 0.1 0.1 0.0 0.1 2.2
Alfonzo Mckinnie 10 3.3 66.7 75.0 100.0 0.3 0.4 0.7 0.0 0.1 0.0 0.0 0.2 2.1
Jared Dudley 6 3.6 100.0 100.0 0.0 0.2 0.8 1.0 0.2 0.0 0.0 0.0 0.0 0.5
Kostas Antetokounmpo 1 7.7 0.0 0.0 0.0 0.0 4.0 4.0 0.0 2.0 0.0 2.0 1.0 0.0

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi