Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Kyle Korver raconte la série d’évènements qui ont conduit au boycott des Bucks

L’ailier de Milwaukee est revenu en détails sur les évènements qui ont poussé les Bucks à ne pas vouloir jouer le Game 5 des playoffs face au Magic. Une pure réaction émotionnelle.

C’est lors d’une discussion sur le campus de son ancienne université, Creighton, que Kyle Korver est revenu en détails sur les circonstances du boycott des Bucks. Un évènement spontané engendré par l’émotion.

« On avait eu beaucoup de conversations. Quelques jours avant les coups de feu sur Jacob Blake, il y avait eu cette histoire de ce gamin blanc qui avait tiré sur des gens dans la rue. Notre équipe était vraiment secouée. Beaucoup de gens l’étaient mais comme ça venait de chez nous, les gars étaient vraiment touchés. Ils sentaient la douleur. Donc on est arrivés pour ce match et on essaie de se préparer pour un match de playoffs mais on n’est pas vraiment là mentalement. Et puis il y a eu une série d’évènements. Un de nos coachs, Darvin Ham, et je pense qu’il sera d’accord pour que je raconte l’histoire, a deux fils, qui ont la vingtaine et qui vivent à Milwaukee. Il pense à eux. C’est un grand gaillard, il avait joué à Texas Tech, il y avait explosé un panier. Un vrai gaillard, solide. Et il est en larmes. Il rentre dans le vestiaire et il crie quelque chose comme : ‘Des gamins dans la rue’. Il est vraiment touché. Les vestiaires étaient un peu étranges, ils avaient mis en place un petit coin pour les coachs, et il met tout à terre. Tout le monde sursaute. On était déjà sur les nerfs. J’étais assis sur ma chaise et des larmes ont coulé sur mes joues. J’ai regardé mon maillot, qui disait « Black Lives Matter » et je me suis demandé ce qu’on faisait. »

La suite, ce sont George Hill et Sterling Brown qui l’écrivent.

« Notre coéquipier, George Hill, a décidé de ne pas jouer. Et Sterling Brown, qui est en procès avec la ville de Milwaukee après avoir été arrêté et tasé sans raison, il essaie de provoquer des changements et il nous dit : ‘Je suis avec George’. Il nous dit qu’on n’a pas à les suivre si on ne le veut pas, mais que lui et George ne joueront pas. On est donc assis là et on leur dit : ‘Nous sommes tous avec vous’. Il ne restait que 13 minutes avant le début du match, tout va très vite. On s’est juste assis là en attendant que le chrono s’égraine. C’est toujours intéressant pour moi, en tant qu’homme blanc : que faire ? Comment est-ce que je peux aider, en tant qu’homme blanc ? Qu’est-ce que je dis, en tant qu’homme blanc, dans ces circonstances ? Eh bien, on se tient aux côtés des personnes marginalisées. Quand vous pouvez, vous aidez à faire entendre leurs voix, vous écoutez ce qu’ils ont en tête, leurs idées et vous trouvez des moyens d’aider. Et à ce moment-là, je suis avec vous. »

Mais après cette décision viscérale, Kyle Korver explique qu’il était important pour les Bucks d’agir pratiquement.

« On a discuté après coup et on s’est dit qu’on ne pouvait pas simplement faire l’impasse sur ce match pour retourner dans nos chambres afin de jouer aux cartes ou aux jeux vidéo. Que fait-on maintenant ? On est restés longtemps dans le vestiaire et on a fini par parler au gouverneur et au procureur général, qui nous ont dit que malgré toutes les manifestations à Milwaukee, les législateurs de l’Etat ne s’étaient pas réunis une seule fois pour parler d’éventuels changements. Malgré toutes les manifestations, malgré toutes les discussions, malgré toute la douleur, ils ne s’étaient pas réunis une seule fois. Mais qu’est-ce qu’on fait alors ? Comment on provoque du changement ? Et puis on a parlé à la famille de Jacob Blake et ses parents ont été incroyablement gentils et bienveillants. On tenait le téléphone en hauteur pour que tout le monde les voit et ils nous envoyaient de l’amour. Parce qu’à ce moment-là, aucune équipe NBA ne jouait, certaines personnes étaient probablement furieuses contre nous mais là, en écoutant sa famille, on s’est mis à pleurer. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, ou ce que sera notre plan, mais on sait qu’on est en train de faire ce qui est juste. C’est la bonne chose à faire. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Milwaukee Bucks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés