Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Bob Myers marqué par la soif de victoire de Pat Riley

Le président des opérations basket de Golden State n’a jamais oublié sa rencontre avec le président du Heat alors que les Warriors dominaient la ligue.

Assistant GM en 2011, GM puis président des opérations basket des Warriors, le dirigeant de 45 ans, triple champion NBA, a réalisé un parcours proche de la perfection jusque-là.

La saison perdue de Golden State en 2019-2020 lui a toutefois remis les pieds sur terre, en plus de lui permettre de faire le point sur ses ambitions personnelles après avoir vécu l’ivresse de la victoire.

« Ce que j’ai appris au cours de cette aventure, c’est de voir le positif et le négatif, » a-t-il confié à l’émission radio « The Morning Roast ». « Beaucoup de gens assis dans le même fauteuil que moi n’ont jamais atteint les finales NBA, n’ont jamais gagné un titre. J’ai l’honneur de pouvoir dire qu’on a obtenu le meilleur bilan de l’histoire… et qu’on a gagné 15 matchs la saison dernière. La chose qu’il faut garder à l’idée dans ce métier, c’est de faire de son mieux pour essayer de rester stable émotionnellement. Ce n’est pas facile ».

« Pat m’a regardé dans les yeux et m’a dit : Il n’y a rien de plus important que de gagner »

Tous les dirigeants en NBA n’ont pas le même recul. Alors que les Warriors étaient au sommet de la NBA, en plein milieu de leurs cinq finales consécutives, Bob Myers a alors pu s’en rendre compte lors d’un déjeuner avec Pat Riley, le compétiteur ultime, jamais loin pour se nourrir du sang de ses victimes vaincues au combat.

« Il y a quelques étés, lors de la Summer League à Las Vegas, je lui ai dit : « Pat, tu veux aller manger quelque chose ? » Nous nous sommes assis et je lui ai demandé son avis sur certaines choses. Pat m’a regardé dans les yeux et m’a dit : « Il n’y a rien de plus important que de gagner ». J’ai essayé de lui dire : « Et ta famille et ce genre de choses ? » Pat est un type formidable et il a une famille formidable, mais je pouvais presque dire que c’était une vraie lutte. Son désir de gagner est réel. Ce n’est pas une façade. Sa motivation, sa discipline, sa passion, c’est ancré au plus profond de lui. C’est incroyable. Dans ce travail, vous avez l’occasion de parler à des gens comme ça. C’est l’un des aspects du job que je préfère ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés