Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers avancent malgré l’absence d’Avery Bradley

L’absence d’Avery Bradley, qui a fait l’impasse sur la compétition à Orlando pour rester avec sa famille, passe pour l’instant relativement inaperçue dans le parcours des Lakers.

À l’issue de la finale de conférence, certains se demandaient si les Nuggets auraient pu faire encore plus fort avec Will Barton. Et d’autres s’empressaient de rétorquer que les Lakers ont eux aussi dû composer dans ces playoffs sans l’un de leurs titulaires : Avery Bradley.

Le chien de garde a préféré rester avec son épouse et ses trois enfants cet été. Notamment auprès de son petit dernier, Liam, qui souffre de problèmes respiratoires. On s’interrogeait alors à l’époque sur la façon dont les Angelenos allaient compenser ce forfait, notamment sur le plan défensif.

Frank Vogel a récemment rappelé son importance pour l’équipe, et pas seulement de ce côté du terrain. Selon le coach, les Lakers sont restés « vraiment solides en défense », en référence à la 5e place des Lakers au « Defensive Rating » dans ces playoffs (107.8 points encaissés sur 100 possessions contre 106.1 en saison régulière).

« Mais (Avery Bradley) est un two-way player », poursuit le coach. « Ce qu’il a mis sur la table en attaque, en particulier les quatre à six dernières semaines (avant la suspension du championnat), a vraiment apporté une puissance de feu offensive. Et il est traditionnellement solide en playoffs. Il va certainement nous manquer pour toutes ces raisons. »

« KCP » et Alex Caruso à la rescousse

Auteur de quelques belles sorties offensives en février et mars dernier, Avery Bradley a été numériquement remplacé par J.R. Smith dans la « bulle ». Ce dernier n’a finalement quasiment pas été utilisé par Frank Vogel.

Le coach a préféré réintroduire, pour de bon, Kentavious Caldwell-Pope dans le cinq. « Il est l’un de nos meilleurs défenseurs à l’aile. La perte d’Avery Bradley l’a rendu, tout comme Alex Caruso, d’autant plus important. Il a joué un rôle exceptionnel pour nous, surtout de ce côté-là du parquet. »

Et pour ne rien gâcher, « KCP » se montre plus régulier et adroit dans ces playoffs en tournant à 10 points de moyenne avec un joli 42% de réussite derrière l’arc. Quant à Alex Caruso, on ne dira jamais assez à quel point il est utile aux Lakers, même sans produire de grosses statistiques.

Danny Green pense lui aussi que ce tandem, sans compter la montée en puissance de Rajon Rondo dans ces playoffs, a parfaitement compensé l’absence de l’homme aux deux mentions dans les équipes « All-Defensive NBA ». « Avery nous a apporté un autre scoreur agressif, il trouve son « pull-up », attaque le cercle et met beaucoup de pression sur la défense adverse avec sa vitesse. Mais nous avons beaucoup d’autres gars qui peuvent aussi le faire. Nous essayons de trouver et de placer les pièces au bon endroit. »

Au point de se qualifier pour la finale NBA sans avoir connu d’immenses difficultés durant ces premiers tours, tous remportés 4-1. Dès lors, DeMarre Carroll s’interrogeait par exemple si Avery Bradley récupérerait une bague de champion, en cas de titre des Lakers.

Le GM Rob Pelinka avait assuré à l’intéressé que ce serait le cas, mais l’arrière n’était pas certain de l’accepter…

Avery Bradley Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2010-11 BOS 31 5 34.3 0.0 50.0 0.1 0.4 0.6 0.4 0.7 0.3 0.5 0.0 1.7
2011-12 BOS 64 21 49.8 40.7 79.5 0.5 1.3 1.8 1.4 1.7 0.7 1.2 0.2 7.6
2012-13 BOS 50 29 40.2 31.7 75.5 0.6 1.6 2.2 2.1 2.6 1.3 1.4 0.4 9.2
2013-14 BOS 60 31 43.8 39.5 80.4 0.8 3.0 3.8 1.4 2.4 1.1 1.6 0.2 14.9
2014-15 BOS 77 32 42.9 35.2 79.0 0.6 2.5 3.1 1.8 2.3 1.1 1.4 0.2 13.9
2015-16 BOS 76 33 44.7 36.1 78.0 0.6 2.3 2.9 2.1 2.2 1.5 1.4 0.3 15.2
2016-17 BOS 55 33 46.3 39.0 73.1 1.2 4.9 6.1 2.2 2.6 1.2 1.6 0.2 16.3
2017-18 * All Teams 46 31 41.4 36.9 76.8 0.5 2.0 2.5 2.0 2.0 1.1 2.2 0.2 14.3
2017-18 * DET 40 32 40.9 38.1 76.2 0.5 1.9 2.4 2.1 2.0 1.2 2.3 0.2 15.0
2017-18 * LAC 6 28 47.3 11.1 100.0 0.5 3.2 3.7 1.8 2.0 0.8 1.3 0.2 9.2
2018-19 * All Teams 63 30 40.8 35.1 86.0 0.7 2.1 2.8 2.4 2.7 0.7 1.4 0.3 9.9
2018-19 * LAC 49 30 38.3 33.7 80.0 0.7 2.0 2.7 2.0 2.7 0.6 1.2 0.3 8.2
2018-19 * MEM 14 32 46.3 38.4 92.0 0.6 2.6 3.1 4.0 2.4 1.0 2.0 0.0 16.1
2019-20 LAL 49 24 44.4 36.4 83.3 0.4 2.0 2.4 1.3 2.2 0.9 1.0 0.1 8.6
Total   571 28 43.6 36.4 78.0 0.6 2.3 2.9 1.8 2.2 1.0 1.4 0.2 11.8

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés