Matchs
hier
Matchs
hier
LAL117
DEN107
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Nets et sans bavure… Timothé Luwawu-Cabarrot ne veut rien regretter

Dans la rotation grande ouverte des Nets, Timothé Luwawu-Cabarrot a établi un nouveau record en carrière à 26 unités. Il marque des points pour la saison prochaine…

Un premier panier plein de détermination fini main droite en partant vers sa gauche. Puis un deuxième en première intention dans la périphérie pour inscrire les quatre premiers points à son équipe, Timothé Luwawu-Cabarrot a donné le ton à Brooklyn face aux Bucks. Et pour cause, c’est lui qui termine carrément meilleur marqueur de son équipe face aux Bucks avec 26 points, un nouveau record en carrière au passage.

« J’ai laissé le jeu venir à moi »

« Il commence vraiment à prendre forme », déclarait Jacque Vaughn avant la bulle. « Pour un coach, sa capacité à défendre est forcément plaisante, surtout avec sa puissance, il peut défendre sur plusieurs postes. De tous les gars qui sont restés avec nous, c’est celui qui est le plus en forme. J’ai hâte de voir le travail qu’il a fait pour se préparer, pour le tester un peu quand on sera à Orlando. »

Le coach (intérimaire) l’avait appelé de ses voeux, et après trois matchs dans la bulle, Timothé Luwawu-Cabarrot répond parfaitement à ses attentes. Avec un deuxième match (sur trois) à 20 points ou plus, à 26 donc, TLC a mené les Nets à une victoire surprise face aux tout puissants Bucks de Giannis Antetokounmpo.

« Sans nos meilleurs scoreurs ici, il y a des opportunités à saisir pour tout le monde. J’ai laissé le jeu venir à moi, je ne voulais rien forcer. C’était un bon match pour moi et une grosse victoire pour l’équipe » a réagi le Français masqué. « On avait pour mission défensive de bien remplir la raquette et de ne pas se laisser battre en un-contre-un sur les extérieurs et je pense qu’on a bien réussi à le faire. On a pris les bonnes décisions sur les shooteurs aussi et on a su garder notre concentration pendant tout le match. C’est ce qui nous a permis de l’emporter. »

S’il a dû sortir pour six fautes avant le dénouement, l’ailier tricolore a tout de même réussi le meilleur match offensif de sa carrière NBA. À 8/12 aux tirs dont 5/7 à 3-points, Timothé Luwawu-Cabarrot a retrouvé l’adresse de sa première grosse perf, à 24 points (déjà à 8/12 aux tirs) face au Magic d’Evan Fournier.

Incisif et adroit de loin, l’ailier formé à Antibes a aussi ajouté la détermination et un engagement défensif de tous les instants. « Tim a été incroyable », commente Garrett Temple, auteur du tir de la gagne. « Le match précédent aussi. Honnêtement, à part les deux ou trois matchs de présaison, il a été vraiment très bon pour nous dans la bulle. On avait besoin qu’il soit agressif ce soir sans Caris, Joe et Jarrett. Il a été titularisé, il a pris les tirs qu’on lui a donnés, et il a très bien protégé l’accès au cercle. »

« Quand je joue, je me bats sur chaque possession pour ne jamais sortir déçu ou décevoir mes coéquipiers »

C’est ce qu’il faudra pour convaincre ses employeurs de prolonger son bail la saison prochaine. Et Timothé Luwawu-Cabarrot le sait bien, lui qui soulignait avant la bulle qu’il avait changé radicalement son approche du jeu.

« Je suis super concentré, j’ai la bonne énergie. Ce feu que je n’avais pas avant. J’adore ce que je fais, j’adore jouer ici. J’adore l’équipe et mes coéquipiers. Je ne veux décevoir personne. Et je ne prends rien pour acquis. J’ai enfin compris ça. Quand je joue, je me bats sur chaque possession pour ne jamais sortir déçu ou décevoir mes coéquipiers. C’est ce qui a le plus changé dans ma préparation, je suis prêt à me donner 100%. »

Replacé sur le poste 4, plus à l’intérieur lors des deux premiers matchs de classement, Timothé Luwawu-Cabarrot a pour le coup été titularisé en tant qu’ailier, sa position naturelle. Et il s’est régalé des espaces, lui qui se révèle avec davantage de prises d’initiatives en attaque, un jeu plus direct et franc du collier.

« Tim a commencé le match avec beaucoup d’agressivité », confirme son coéquipier Chris Chiozza. « Il a un peu galéré aux tirs, mais comme nous tous, durant les matchs d’entraînement après tant d’arrêt. Tim est un gars qui tire à 40% ou plus à 3-points donc on savait que ça allait finir par tomber dedans s’il continuait à tirer. Tous les jours, on lui dit de continuer à prendre ses tirs, de continuer à faire ses gammes et de garder confiance. »

Et maintenant, il fait partie des cadres de cette équipe (bis, certes) des Nets à Orlando. De quoi espérer un rôle à long terme avec les Nets de nouveau au complet la saison prochaine ? C’est un défi bien engagé en tout cas.

Surtout avec ses 19 points et 3 rebonds de moyenne, à 56% aux tirs dont 52% à 3-points qu’il affiche à Orlando.

Son match record à 26 points

Son match à 24 points

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brooklyn Nets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés