Summer
league
Summer
league
MIA
OKC0:00
HOU
DET0:30
MEM
DAL2:00
PHI
POR2:30
SAC
UTH4:00
LAL
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le jour où les Bulls ont mis fin à la folle série de 27 victoires d’affilée du Heat

NBA — Pourtant privés de Joakim Noah, les Bulls avaient terrassé le Heat, invincible depuis quasiment deux mois.

Du 3 février au 26 mars 2013, le Heat de LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh roule sur la ligue. Avant de défier, le 27 mars, des Bulls diminués par l’absence de Joakim Noah, leur meilleur joueur, Miami a enchaîné… 27 victoires d’affilée ! Tout simplement la deuxième plus longue série de l’histoire, derrière les intouchables 33 succès de rang des Lakers en 1971/72…

Les hommes d’Erik Spoelstra ne sont pas toujours rayonnants dans le jeu, mais ils font preuve d’une assise défensive et d’une puissance remarquables. Même malmenée, la formation floridienne trouve toujours des ressources, bien aidée par tout le talent de son trio de choc.

Mais contre une équipe de Chicago solidement coachée par Tom Thibodeau, Miami est dominé en première mi-temps. Il y a du retard à l’allumage, des ballons perdus et peu de rythme. Heureusement, LeBron James (32 points, 7 rebonds, 4 contres) tient la baraque dans le premier quart-temps.

« Le Heat aura fait l’histoire pendant 27 matchs, Chicago l’aura fait pendant 48 minutes. »

Puis en seconde période, épaulé par Dwyane Wade (18 points, 7 rebonds, 4 interceptions) et Chris Bosh (21 points, 4 contres), le « King » monte en puissance et les Bulls ne parviennent plus à afficher leur niveau de jeu du premier acte. Cependant, à l’image de Luol Deng (28 points, 7 rebonds, 5 passes), Carlos Boozer (21 points, 17 rebonds) ou Jimmy Butler (17 points), ils restent terriblement combatifs.

En fin de rencontre, LeBron James commence à s’agacer face à l’intensité physique des joueurs de l’Illinois et le Heat ne peut pas faire la différence dans les ultimes minutes, comme ce fut si souvent le cas pendant cette parenthèse enchantée de 27 victoires de rang. Au bout de l’effort, Chicago l’emporte donc 101-97 et, comme nous l’écrivions dans notre résumé de l’époque, « le Heat aura fait l’histoire pendant 27 matchs, Chicago l’aura fait pendant 48 minutes ».

« On saisira probablement mieux et plus tard dans nos carrières tout cela », constatera Erik Spoelstra après cette défaite. « C’est l’une des meilleures séries de l’histoire, on le sait », ajoutera LeBron James. « On n’a pas encore eu un moment pour comprendre ce que l’on a réalisé. On a été béni de faire partie de cette équipe et d’une telle série. »

Une équipe qui terminera championne cette année-là et, depuis, seuls les Warriors se sont approchés de cette série, avec « seulement » 24 succès consécutifs en début de saison 2015/16…

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités