Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jimmer Fredette : « Le jeu NBA a changé en ma faveur »

C’est devenu un marronnier depuis son départ en Chine en septembre 2016 : Jimmer Fredette espère revenir en NBA. Qu’en est-il de sa participation à « The Basketball Tournament » en ce moment ? Un moyen de faire une petite piqûre de rappel aux franchises de la grande ligue.

« C’est toujours sympa de jouer de nouveau devant des spectateurs américains. On ne sait jamais qui est dans le public » lâche-t-il dans les colonnes de Sports Illustrated. « Même si, pour l’instant, j’essaie juste de progresser en prenant du plaisir. Il me reste un an sur mon contrat en Chine, après ça je serai free agent et on verra ce qui se passe ici. »

« J’ai montré que je pouvais être un leader »

Étant donné qu’on ne se bouscule pas pour récupérer l’arrière côté américain, on peut s’attendre à ce qu’il honore vraiment sa dernière année de contrat chez les Shanghai Sharks. En tout cas, sa volonté de revenir n’est pas feinte au regard de son argumentaire de vente.

« J’ai pu montrer que je pouvais être un leader, capable de faire plein de choses différentes » estime l’arrière. « Certains soirs, je dois être le facilitateur et impliquer les autres, d’autres soirs je dois aussi prendre des rebonds, et la plupart du temps ils ont besoin que je score. Les gens ne voient que le scoring quand ils pensent à moi, mais j’essaie de progresser dans tous les aspect de mon jeu, pour devenir un meilleur joueur. »

Et plus que jamais, son jeu correspond à la NBA selon lui, bien davantage qu’au moment de son arrivée à Sacramento en 2011 avec son statut de star universitaire.

« Les choses ont changé depuis mon arrivée dans la ligue : le trois-points est aujourd’hui essentiel, avec des gars qui tirent de vraiment très loin pour donner de l’espace à leurs superstars. Il y a beaucoup de jeu en transition, beaucoup de circulation de balle, des choses que je sais très bien faire. Donc je pense que la NBA a changé en ma faveur. »

Finalement, ce ne sont pas les mots mais bien les paniers qui pourraient convaincre des dirigeants américains, et l’arrière les enfile actuellement : il a emmené son équipe vers la demi-finale de « TBT » avec ses 28 points à 10/17 aux tirs, 7 passes et 4 rebonds. Deux jours après une sortie à 41 points.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés