Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Plus/minus : Luc Mbah a Moute rentre dans l’histoire d’une statistique méconnue

« J’ai regardé à nouveau et j’ai fait  » Wow « . » Luc Mbah a Moute n’a pas manqué d’être surpris en regardant la feuille de stats de cette nuit. Dans la victoire contre les Nuggets, l’ailier des Rockets a signé un match parfait à plus d’un titre : 13 points à 100% aux tirs (5/5), 4 rebonds, autant d’interceptions et un joli 20 d’évaluation. Mais le nombre le plus impressionnant de la ligne est… le +57 ! Ce différentiel, appelé plus/minus (+/-) signifie que lorsqu’il était sur le terrain, les Rockets ont scoré 57 points de plus que Denver. Colossal.

Durant la première période, il s’est plus ou moins calqué sur la cadence et l’écart de son équipe : +18 de différentiel personnel lors du premier quart-temps, puis +15 lors du second. Puis +11 dans le Q3, et enfin +13 dans l’ultime période. Pour résumer, Houston a passé un invraisemblable 93-36 aux Nuggets lorsqu’il était sur le terrain, soit… 26 minutes !

« Je crois que cela témoigne de ce qu’est notre équipe et notre façon de jouer, estime modestement le héros statistique. Lorsque ça colle entre nous, on fait beaucoup de bonnes choses. Ce qui fait que individuellement, chaque joueur est bien. »

Son +57 est tout simplement historique dans une statistique empruntée au départ à la NHL. Depuis la saison 2000-2001 et le début du recensement fait à chaque match par Basketball Reference, jamais un joueur n’avait réalisé une telle performance. Trois joueurs avaient déjà atteint ou passé la barre symbolique du + 50 : Joe Smith (+52) et Wally Szczerbiak (+50), lorsqu’en novembre 2001, les Wolves collaient 53 points (127-74) aux Bulls, et Jared Jeffries (+50), lors d’une victoire comparable, un an plus tard, des Wizards de Michael Jordan face aux Celtics.

Selon Basketball Reference, il est possible de calculer le plus / minus des joueurs NBA à partir de 1974, date de la prise en charge des contres et des interceptions. Le site a ainsi calculé les saisons de joueurs les plus prolifiques au niveau de ce + / -. Le Top 10 actuel est largement dominé par plusieurs joueurs en activité dont, sans surprise LeBron James. Mais ce dernier a été dépassé l’an passé.

Meilleur +/- sur toute une saison

1 – Russell Westbrook 15,55 (2016-2017)

2 – LeBron James 12,99 (2008-2009)

3 – Michael Jordan 12,56 (1988-1989)

Ce qui signifie que l’an passé, durant toute la saison, à chaque fois que Russell Westbrook était sur le parquet, le Thunder scorait 15 points de plus que son adversaire. Vous avez dit « dépendance » ? Et à l’échelle d’une carrière alors ? On retrouve deux des trois cités, avec un invité « surprise ».

Meilleur +/- en carrière

1 – LeBron James 9,15

2 – Michael Jordan 8,09

3 – Chris Paul 7,58

Saison après saison, cette statistique a pris un peu plus d’importance chez les franchises NBA. Au point que des outils encore plus complets ont été mis en place. ESPN a recours au « real plus-minus » (RPM). Le média estime en effet que le « + / – » classique a un défaut : la stat d’un joueur dépend pour beaucoup des partenaires avec qui il joue sur le terrain.

Ainsi un joueur moyen, comme Mbah a Moute par exemple, peut se retrouver avec un fort ratio, non pas forcément parce qu’il joue bien et apporte à l’équipe. Mais parce que ses coéquipiers sont performants quand il est en jeu.

Le RPM veut ainsi isoler la performance de chaque joueur, indépendamment des autres, et calcule plus précisément combien le joueur apporte et « coûte » à son équipe (il y a ainsi un RPM offensif et défensif). Ainsi l’année dernière par exemple, Russell Westbrook était loin d’être le n°1 aux RPM puisqu’il n’était que 9e, loin derrière LeBron James.

Bref, tous les moyens sont bons pour calculer l’impact d’une superstar, ou non, sur les autres, et même des role player comme le prouve la performance de Mbah A Moute.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés