Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Anderson Varejao : entre les deux, son coeur balance…

anderson-varejaoAvec sa touffe reconnaissable parmi cent autres, Anderson Varejao devrait recevoir un accueil mitigé cette nuit à Cleveland. Après douze saisons au sein des Cavs, l’intérieur brésilien a dû faire ses valises en cours de saison pour la Baie. 

Un grand pro

Echangé pour faire de la place à Channing Frye, le vétéran n’a pas bronché. Il a accepté son sort, et le voilà désormais opposé à son ancienne équipe en finale NBA. Et avec un avantage de 2-0 avant de relancer le débat à la Q cette nuit… Une situation assez rocambolesque !

« Je n’aurais jamais pu imaginer un truc pareil, » concède-t-il dans USA Today. « C’est très étrange… Mais je fais maintenant partie des Warriors et je vais me battre pour cette équipe et tout faire pour aider à gagner le titre. »

Joueur de complément, Anderson Varejao est surtout connu pour ses coups de vice, et sa propension à « flopper ». Lors du premier match, Kevin Love en a fait les frais avec une superbe chute en arrière de l’intéressé pour provoquer la faute offensive. Sur le coup, LeBron a été voir l’arbitre pour lui souffler à l’oreille : « Je le connais bien, et c’est un flop ! »

« Quand on est bon, il nous arrive de bonnes choses » philosophe LeBron. « Dans tous les cas, il aurait été de la partie pour ces finales. Il a tant fait durant sa carrière. Il a beaucoup fait de sacrifices. C’est très bien pour lui et sa famille. »

Le cul entre deux chaises, avec la possibilité plausible – ce qui serait une première – d’enfiler une bague de champion NBA peu importe le résultat final, Anderson Varejao continue malgré tout d’agir en bon professionnel.

Que du respect chez les Cavs

Face à ses anciens coéquipiers, il est un peu l’espion idéal pour les Warriors. Et de leur côté, les Cavs n’ont que respect et louanges à son égard.

« Andy était un élément essentiel de notre équipe, » ajoute Tyronn Lue. « Il était le joueur le plus ancien pendant un bon moment, et il était une pièce majeure de ce qu’on a mis en place ces dernières années. C’était donc très difficile de se séparer de lui. Tout le monde, de notre côté, a le plus grand respect pour Andy. C’est une drôle de situation qu’il soit aussi en finale, mais chez l’adversaire. Mais nos gars sont restés proches de lui et ils le respectent énormément. »

Fidèle au poste, Anderson Varejao s’attend en tout état de cause à un accueil partagé. Joueur de l’ombre, il avait néanmoins beaucoup fait pour la ville de Cleveland, pendant plus d’une dizaine d’années où il y a vécu.

« Je suis persuadé que j’ai encore beaucoup de fans à Cleveland, des gars qui respectent ce que j’ai fait pour la ville, pour l’équipe. Je sais qu’il y aura évidemment d’autres fans qui me traiteront de traitre parce que je suis aux Warriors. Ce n’est pas que j’ai forcément voulu être un Warrior mais ils me voulaient. Ça fait partie du business, tout comme j’ai accepté le fait d’être échangé. Je n’ai pas de problème avec tout ça. »

Utilisé trois minutes en tout et pour tout par Steve Kerr sur les deux premières rencontres, on pourrait bien voir davantage le grand Brésilien à la tignasse folle sur le parquet de ses débuts. Ne serait-ce que pour mettre de l’huile sur le feu si les Cavs continuent à déjouer…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés