Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.08TOR1.75Pariez
  • BRO1.13LOS6.6Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

FAQ : Quel est le record du nombre d’interceptions sur un match ?

Larry Kenon a été le premier joueur à réussir 11 interceptions sur un match, le 26 décembre 1976. Kendall Gill l’a ensuite rejoint en faisant de même le 3 avril 1999.

Le record d’interceptions sur un match a été établi par Larry Kenon, joueur des San Antonio Spurs face aux Kansas City Kings, le 26 décembre 1976. L’ailier a ajouté ce soir là 29 points et 15 rebonds pour un succès 110-105 des Texans. Son record a tenu près de 23 ans avant d’être égalé par l’arrière-ailier Kendall Gill, alors joueur des Nets, face à Miami le 3 avril 1999. Il avait par ailleurs terminé en tête au classement des meilleurs intercepteurs de la NBA cette année là avec 2.7 interceptions par match !

En saison régulière, on dénombre en revanche 17 joueurs qui ont atteint la barre des 10 interceptions, dont Clyde Drexler et Alvin Robertson respectivement deux (1986 et 1996) et quatre fois (deux en 1986, puis en 1989 et 1990) : Jerry West (1973), Larry Steele (1974), Fred Brown (1976), Gus Williams (1978), Eddie Jordan (1979), Johnny Moore (1985), Fat Lever (1985), Ron Harper (1987), Michael Jordan (1988), Kevin Johnson (1993), Mookie Blaylock (1998), Michael Finley (2001), Brandon Roy (2009), Draymond Green (2017) et Lou Williams (2018).

Le record de playoffs pour Allen Iverson

Pour ce qui est des playoffs, un seul joueur détient le record du nombre d’interceptions sur un match, établi à 10, le 13 mai 1999 : Allen Iverson.

Ce soir-là, ses Sixers, sixièmes de leur conférence, affrontent le Magic de Penny Hardaway, pour la troisième rencontre du premier tour. Philadelphie est déjà allé chiper l’avantage du terrain dès le Game 1, mais a perdu le second en ne scorant… que 68 points.

On ne sait pas si cette performance défensive adverse va inspirer Allen Iverson. Mais dans ce Game 3, il coupe ligne de passe sur ligne de passe, comme il va le faire tout au long de sa carrière (2.2 steals en moyenne en carrière et trois titres de meilleur intercepteur).  Avec ses 33 points (14/28 au tir), 5 rebonds, 5 passes et donc 10 ballons volés, « AI » a ainsi été le principal artisan de cette victoire décisive qui a ensuite permis aux Sixers de remporter la série (3-1).

D'autres questions à découvrir...