Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
TOR1:00
WAS
LAC1:00
MIA
BRO1:30
NYK
POR1:30

Les blogs de la rédaction

La « zone des champions » ou l’équilibre entre attaque et défense pour gagner

Par  — 

« L’attaque fait lever les foules tandis que la défense fait gagner les titres ». Tout le monde (ou presque) connait cette citation de Michael Jordan mais est-elle juste ? En fait, pas vraiment.

Bien sûr, il est impossible de remporter un titre sans défense mais les meilleures équipes sur le plan défensif sont rarement titrées. Au final, on se rend compte que les équipes qui remportent une bague sont celles qui ont un juste équilibre entre l’efficacité offensive et l’efficacité défensive*.

Un équilibre entre attaque et défense pour gagner

C’est ce que j’appelle la « zone des champions » et que je m’amuse à calculer tout au long de la saison. L’an passé, jour pour jour, je publiais le graphique des équipes représentant le meilleur équilibre entre attaque et défense. Y figuraient San Antonio, Oklahoma City, Miami et les Clippers.

Denver, Houston et New York n’étaient pas loin mais ce sont les grosses défenses, Indiana et Memphis, qui ont joué les trouble-fêtes en playoffs. Toutefois, en playoffs, leur manque de mordant offensif les a pénalisés.

Et cette année alors ? Et bien on retrouve toujours les mêmes : Miami, Oklahoma City, San Antonio et les Clippers. Ainsi qu’un petit nouveau : Houston.

zone

Quelques observations

– Il y a beaucoup plus d’outsiders que l’an dernier. Alors que seuls Denver, Houston et New York s’approchaient de la « zone » l’an passé, on retrouve cette année Toronto, Dallas, Phoenix, Portland, Golden State et… Minnesota.

– Le cas des Wolves est intéressant car, statistiquement, ils font partie des équipes à la fois solide défensivement et offensivement. Comment peuvent-ils alors n’être qu’à 50% de victoires et pas qualifiés pour les playoffs ? Sans doute parce qu’ils ont trop souvent raté leurs quatrièmes quart-temps alors qu’ils font partie des meilleures équipes de la ligue sur les trois premiers quart-temps.

– Indiana a progressé défensivement et, surtout, offensivement sur le début de saison. C’est sans doute ce point qui pourrait les aider en playoffs lorsqu’ils croiseront (sauf catastrophe) la route de Miami.

– Memphis a par contre beaucoup régressé défensivement tandis que Denver et New York ont connu une trajectoire assez similaire en perdant à la fois leur efficacité défensive et offensive. Pour les Grizzlies et les Nuggets, les changements de coaches et de nouvelles stratégies peuvent l’expliquer. Pour les Knicks, cette régression est par contre assez compliquée à comprendre.

*Pour rappel, l’efficacité offensive est le nombre de points inscrits par possession (ou pour 100 possessions, ce qui revient au même). L’efficacité défensive est donc le nombre de points encaissés par possession. C’est indépendant du rythme des équipes et cela montre la véritable valeur offensive et défensive d’une équipe.
+ d’articles de Dimitri Kucharczyk :

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *