Summer
league
Summer
league
MIL
CLE21:30
LAC
BRO22:00
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Un « vintage Kyrie » n’a pas suffi

NBA – Le lieutenant de Luka Doncic, qui a pris les choses en main avant et après l’expulsion du Slovène, a signé son meilleur match de la finale. En vain.

Kyrie IrvingSa tentative a fait rappeler à Mike Breen sur ABC son tir légendaire de 2016 face aux Warriors. Malheureusement pour Kyrie Irving et les Mavs, ce tir-ci, envoyé à une vingtaine de secondes de la fin de ce Game 3 face aux Celtics n’est pas rentré.

Le meneur texan venait de se créer de l’espace face à Al Horford avant de s’élever pour un shoot à reculons très compliqué depuis le côté droit du terrain, à 45°, comme sur le parquet de Golden State. Trop court.

Ce panier primé aurait ramené Dallas à un petit point de son adversaire. Au lieu de cela, Derrick White, puis Jayson Tatum se chargeront de clore les débats pour offrir à Boston une troisième victoire de suite. Et générer son lot de frustration pour l’artiste d’en face.

Auteur de 28 points en tout lors des deux premières manches, avec seulement 35% de réussite, Kyrie Irving a sérieusement fait décoller son compteur de points cette nuit. Dès la première possession, il a pris le dessus sur Jrue Holiday pour aller finir au cercle.

20 points en première période

Un geste annonciateur de sa très grosse première période : 20 points inscrits ! Parfois plus à la peine pour finir près du cercle, il a, à l’instar de sa formation, eu plus de mal à se montrer efficace dans le troisième quart-temps. Mais il a toutefois dû se montrer à nouveau dans l’ultime période, en particulier lorsque Luka Doncic s’est fait expulser.

« Je n’avais pas vraiment le choix. C’est regrettable que cette faute ait été sifflée. Luka a pris sa 5e et 6e faute en deux ou trois minutes (ndlr : en 30 secondes),  donc c’est dur. On devait toujours trouver un moyen de gagner. On a donné le meilleur de nous-mêmes, surtout en étant menés de 21 points. On aurait simplement pu lâcher l’affaire, mais on a continué à jouer et on a le sentiment de s’être donné une chance de gagner dans le final », juge l’arrière en rappelant l’écart initial, dans le 4e.

Son message passé à ses coéquipiers dans ce contexte ? « C’était un coup d’œil rapide. On est en finale NBA, je ne pense pas vraiment au fait de devoir dire à mes gars qu’on a encore une chance de gagner le match. » Une fois le Slovène sur le banc, il a répondu présent dès la possession suivante en marquant sur un tir à mi-distance pour ramener Dallas à un point (92-93) avec moins de quatre minutes à jouer.

Ses deux attaques de cercle suivantes, l’une terminée par l’obtention de deux lancers-francs, l’autre par un rebond offensif et un dunk de Dereck Lively II, a permis à Dallas de rester au contact. Idem sur son beau caviar à terre vers le même Dereck Lively II à une minute de la fin.

Une série à laquelle il veut mettre fin

« J’aurais clairement pu mieux faire pour les mettre en place par rapport à ce qui se préparait. Jrue (Holiday) me prenait tout terrain, ils savaient qu’ils allaient me mettre la pression, me priver du ballon… J’ai essayé de faire le bon choix et m’assurer que les gars étaient bien placés et leur faire comprendre qu’on a encore une chance de gagner ce match », dit encore l’arrière.

Le souci est que les Texans ne parviendront pas à stopper en défense les joueurs d’en face dans les possessions clés. Dallas et Kyrie Irving finissaient ainsi par rendre les armes malgré les 35 points (13/28 aux tirs dont 4/6 de loin) de ce dernier. « Kyrie a été excellent ce soir. C’était une performance vintage de Kyrie. Cela n’a pas suffi », pouvait résumer Jaylen Brown.

Son ancien coéquipier voit sa série de défaites consécutives face à Boston grimper à 13, mais entend bien y mettre fin lors du Game 4. « C’est une métaphore. On va rentrer chez nous, préparer les munitions, le bazooka, le calibre 50. Être prêt parce que quand on arrive au Game 4, on sait qu’on doit tirer et qu’on doit le faire avec agressivité. Personnellement, je vais rentrer chez moi, dépoussiérer mes outils et me préparer à un Game 4 difficile », prévient-il.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités