Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit | La quasi perfection selon Jrue Holiday

NBA – Avec 26 points à 11 sur 14 aux tirs, 11 rebonds et aucune balle perdue, Jrue Holiday a fait très mal aux Mavericks.

Jrue HolidayMême si Jayson Tatum et Jaylen Brown sont des superstars, les Celtics, c’est d’abord et avant tout un collectif, et c’est ce qui fait la différence après deux manches. Vainqueurs cette nuit 105-98 de la deuxième manche, Boston termine la partie avec six de ses huit joueurs à 10 points et plus, et le meilleur marqueur est cette fois Jrue Holiday avec 26 points à 11 sur 14 aux tirs, et 11 rebonds et 3 passes.

On retiendra surtout son 9 sur 10 à 2-points, au coeur de la raquette. Ou encore le fait qu’il est le premier joueur depuis Tim Duncan en 2013 à terminer une rencontre des Finals avec au moins 25 points et 10 rebonds sans perdre le moindre ballon. Il n’est que le 9e joueur à terminer une finale avec au moins 25 points et 10 rebonds à 75% aux tirs. Mais le premier sans perdre un ballon.

« Franchement, j’ai simplement profité des opportunités » répond Jrue Holiday à propos de ses 26 points et de son adresse aux tirs. « Je dirais que c’est beaucoup lié au travail de Jayson (Tatum). Ils le prennent à deux, et il a fait le bon geste. Je ne sais pas s’il termine avec un triple-double (ndlr : à un rebond près…) mais on lui doit tout ce soir dans notre façon de jouer, sa manière de nous trouver dans la raquette ou démarqués de loin. »

Une interception qui fait très mal

En attaque, le meneur All-Star a donc frôlé la perfection puisqu’il ne perd pas un ballon, mais il a aussi puni la défense par sa science du placement, à lire les déplacements de Jayson Tatum et de Jaylen Brown pour mieux piéger les Mavericks dans leur dos. Et que dire de sa défense et de ses actions décisives. Comme Derrick White, Jrue Holiday a assommé les tentatives de comeback des Mavericks dans le « money time ». Il y a cette interception sur Luka Doncic, mais aussi ce gros 3-points qui redonne 11 points d’avance alors que Dallas était passé sous la barre des 10 points.

« Il s’agit d’être régulier et de s’en tenir à notre plan de jeu » explique l’ancien meneur des Bucks à propos de ce 4e quart-temps, qui s’est transformé en « runs ». « On savait qu’ils allaient marquer des points. On savait qu’ils iraient sur la ligne des lancers. Il s’agit juste de rester solide et de ne pas dévier du plan de jeu. »

Auteur d’une seule interception, mais si décisive puisqu’elle se transforme en un 3-points de Derrick White, Jrue Holiday revient sur la défense des Celtics sur Kyrie Irving, limité à 7 sur 18 aux tirs.

L’hommage de Mazzulla au jeu de Jrue Holiday

« On lui montre simplement qu’on est là physiquement. On est plusieurs à se montrer devant lui. Mais dans le même temps, il faut être capable de se couvrir la ligne à 3-points » conclut ainsi l’ancien joueur des Bucks.

Au final, le plus bel hommage à la performance, voire à la saison, de Jrue Holiday, c’est Joe Mazzulla qui le délivre.

« Ce que les gens ne réalisent pas, c’est que chaque gars de notre équipe ne peut pas être à son meilleur niveau si Jrue ne fait pas ça » explique le coach de Boston. « Jayson facilite le jeu, Jaylen prend des décisions. Cela mène au jeu de Jrue, et à la façon dont ils nous défendent, nous devons faire plusieurs actions. Nous devons multiplier les actions. Je pense que Jrue a fait du bon travail, et les gars ont fait du bon travail en le trouvant. Jrue a fait du bon travail en s’attaquant sur le un-contre-un, mais aussi en ressortant le ballon pour forcer un nouveau « drive » ou en obtenant un tir ouvert. Et puis il y a ce qu’il fait en défense. Cela revient à dire que chaque membre de l’équipe s’efforce d’avoir un impact différent sur le jeu chaque soir. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →