Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Comme Giannis Antetokounmpo, Alexandre Sarr ne veut pas être rangé dans une case

Draft 2024 – Promis à la première place, Alexandre Sarr répond à des questions sur ses modèles, sur Victor Wembanyama, et sur la perspective de jouer à Atlanta.

Alexandre SarrDepuis cette année, la NBA a décidé d’enlever les postes dans les All-NBA Defensive Teams et les All-NBA Teams. Le basket a évolué, et la polyvalence des joueurs, mais aussi les systèmes de jeu, ont globalement ôté toute pertinence aux cinq postes existants : meneur de jeu, arrière, ailier, ailier-fort et pivot. Justement, c’est sur ça que souhaite insister Alexandre Sarr, à qui Stadium demande ses modèles.

« En grandissant, j’ai beaucoup regardé Kevin Durant et Giannis (Antetokounmpo). Parce que ce sont des joueurs qui peuvent faire à peu près tout sur le terrain et qui ne se laissent pas enfermer dans une case » explique l’intérieur français, avant d’évoquer ce qu’il va mettre en avant lors des entretiens à venir avec les franchises. « Je pense que mon éthique de travail est une chose qui parle d’elle-même. C’est quelque chose qui est vraiment important désormais parce que c’est ce qui vous permet d’insister et d’aller de l’avant. »

Impatient de jouer avec l’Equipe France

Il y a un an, c’est Victor Wembanyama qui était sélectionné à la première place de la Draft. Avec Alexandre Sarr, la France pourrait signer un doublé historique. Qu’en pense-t-il ? « Le basket français a parcouru beaucoup de chemin, et le fait d’avoir potentiellement autant de jeunes joueurs français en NBA est vraiment excitant pour notre équipe nationale dans les années à venir. Je suis impatient de voir à quoi ressemblera notre équipe » répond-il, avant d’éluder toute comparaison avec « Wemby ». « Je pense que chaque joueur est différent. Je ne crois pas que me comparer à quelqu’un d’autre ait vraiment du sens. Je pense qu’il a suivi sa propre voie. J’ai mon propre chemin. Il a fait ce qu’il avait à faire. Mais maintenant, c’est à mon tour de faire la même chose. »

Enfin, le favori pour la première place de la Draft revient sur ses premières déclarations sur les Hawks, et Atlanta, une ville qu’il connaît déjà bien puisqu’il a joué dans la ligue Overtime Elite, située à Atlanta.

« Il y a encore beaucoup d’inconnues à ce sujet, et donc je ne me projette donc pas trop. On ne sait jamais ce qui peut arriver… Je me concentre sur ce que je fais au quotidien, et bien sûr, c’est passionnant. Vous savez, Atlanta est une ville formidable. J’y suis déjà allé, et j’ai donc l’impression de savoir ce que c’est que d’y vivre. »

Et bientôt peut-être d’y jouer…

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités