Summer
league
Summer
league
CHI81
MIL76
NYK40
CHA47
BOS
MIA0:30
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Preview Playoffs 2024 | Minnesota Timberwolves (3) – Dallas Mavericks (5)

NBA Playoffs – Il n’en reste plus que deux à l’Ouest, les Wolves et les Mavs, pour briguer une place en finale NBA. Qui sortira vainqueur de ce duel plutôt inattendu ?

Pplayoffs : preview de la finale de conférence entre les Minnesota Timberwolves et les Dallas MavericksVingt ans après leur dernière apparition en finale de conférence, les Minnesota Timberwolves sont de nouveau présents à ce stade de la compétition. Portés par Anthony Edwards, bien épaulé par le duo Rudy Gobert – Karl-Anthony Towns à l’intérieur, pour ne citer qu’eux, les Wolves continuent leur progression dans ces playoffs et font taire au passage tous ceux qui avaient critiqué la venue du pivot de l’équipe de France.

Ils ont fait chuter le champion en titre, les Denver Nuggets, au tour précédent et arrivent à ce stade de la compétition avec une confiance décuplée. Face à eux se trouve une autre équipe avec le vent en poupe ! Car les Mavericks de la paire Luka Doncic – Kyrie Irving ont eux aussi créé « l’upset » au tour précédent en éliminant le Thunder, meilleure équipe de la conférence Ouest pendant la saison régulière.

Dallas effectue donc son retour en finale de conférence, deux ans après sa défaite en cinq matchs contre les Warriors en 2022. Les arrivées de Daniel Gafford et de P.J. Washington à la « trade deadline » ont changé la trajectoire de la franchise texane. Ces derniers ont trouvé une identité défensive et une cohésion derrière leur duo de superstars.

Depuis le début des playoffs, les Mavs n’ont toutefois pas rencontré une défense et un adversaire aussi imposant que les Wolves, et les Wolves n’ont pas fait face à un adversaire capable de fermer la raquette et d’attaquer sa base arrière comme les Mavericks. Si Luka Doncic et Anthony Edwards sont les têtes d’affiche, cette finale de conférence se jouera en défense et à travers le collectif de chaque équipe.

PRÉSENTATION DES WOLVES

Titulaires : Mike Conley, Anthony Edwards, Jaden McDaniels, Karl-Anthony Towns, Rudy Gobert
Remplaçants : Naz Reid, Nickeil Alexander-Walker, Kyle Anderson, Monte Morris, Jordan McLaughlin, TJ Warren, Luka Garza.
Absents : Jaylen Clark
Coach : Chris Finch

Les Wolves étaient sur un nuage au début de ces playoffs. Après un « sweep » autoritaire des Suns au premier tour, ils ont surpris tout le monde en allant gagner les deux premiers matchs du deuxième tour à Denver. Ils sont retombés sur terre en se retrouvant au bord de l’élimination après trois défaites de suite face aux Nuggets mais ont répondu en gagnant le Game 6 de 45 points et le Game 7 à Denver après avoir été de 20 points en deuxième mi-temps !

Anthony Edwards (28.9 points, 6.2 rebonds, 5.9 passes, 1.7 interception) et Karl-Anthony Towns (18.8 points, 9.8 rebonds) ont répondu aux attentes alors que leurs coéquipiers, Rudy Gobert (défenseur de l’année), Naz Reid (meilleur 6e homme), Jaden McDaniels (All-Defensive Second Team), et Mike Conley (Coéquipier de l’année), ont raflé un paquet de distinctions.

LE POINT FORT

 Une défense de fer. Meilleure défense de la ligue en saison régulière (108 points encaissés sur 100 possessions), les Wolves ont confirmé leur disposition depuis le début des playoffs. En onze matchs face aux Suns et aux Nuggets, ils ont limité leur adversaire sous la barre des 100 points à six reprises, y compris lors de leurs quatre victoires face à Denver. Menés par Rudy Gobert et Jaden McDaniels, les autres Wolves se sont mis au diapason. Anthony Edwards a éteint Jamal Murray lors de la deuxième mi-temps du Game 7, Mike Conley fait rarement des erreurs, Karl-Anthony Towns a été (quasiment) impeccable sur Kevin Durant et Nikola Jokic, et le banc mené par Naz Reid et Nickeil Alexander-Walker a également relevé le défi.

LE POINT FAIBLE

– Une attaque qui peut devenir stagnante. On l’a vu lors de leurs trois défaites face à Denver et lors de la première mi-temps du Game 7, les Wolves peuvent rapidement oublier de jouer collectif et de jouer en mouvement. Face aux prises à deux de la défense de Denver, Anthony Edwards a par moment été moins incisif et l’attaque de son équipe s’en est ressentie. Dallas possède une défense encore plus hermétique que celle des Nuggets, et les Wolves devront s’appliquer à faire bouger la balle et attaquer avec conviction pour ne pas faire les mêmes erreurs qu’Oklahoma City au tour précédent.

Anthony Edwards et les Wolves

PRÉSENTATION DES MAVERICKS

Titulaires : Luka Doncic, Kyrie Irving, Derrick Jones Jr, PJ Washington, Daniel Gafford
Remplaçants : Tim Hardaway Jr, Josh Green, Dante Exum, Dereck Lively II, Dwight Powell, Jaden Hardy…
Absents : Maxi Kleber
Coach : Jason Kidd

Les Mavs sont sur une pente ascendante depuis le début des playoffs. Ils ont enfin vaincu le signe indien pour éliminer les Clippers au premier tour, en dominant la série, en particulier les deux derniers matchs, grâce à une défense intransigeante. Face au Thunder, ils ont utilisé la même recette. Leur défense a ralenti le jeu fait de « drive & kick » d’Oklahoma City en bouchant l’accès au cercle.

Si Luka Doncic (27.3 points, 9.7 rebonds, 9.1 passes) et Kyrie Irving (21.1 points) sont les leaders incontestés de cette équipe, le Slovène, pas à 100% physiquement, n’est pas efficace depuis le début des playoffs (42% aux tirs, 30% à 3-points). Pour sa part, Kyrie Irving a été bien limité face au Thunder (15.7 points à 44%). Ce sont les seconds couteaux (Washington, Jones Jr, Gafford, Lively II) qui ont eu un apport déterminant pour venir seconder les stars.

LE POINT FORT

Une fondation défensive enfin solide. Lors des vingt derniers matchs de la saison régulière, les Mavs avaient la meilleure défense de la NBA (107.6 points encaissés sur 100 possessions). Ils ont continué sur leur lancée dans ces playoffs. Daniel Gafford et Dereck Lively II leur donnent 48 minutes de protection du cercle. Derrick Jones Jr. et P.J. Washington se sont transformés en « stoppeurs » des meilleurs extérieurs adverses. Et la paire Luka Doncic – Kyrie Irving a fait les efforts nécessaires pour ne pas compromettre la défense de leur équipe. Jason Kidd et son staff ont montré une capacité à innover, et les Clippers et le Thunder se sont cassés les dents sur le mur texan.

LE POINT FAIBLE

Un banc moins étoffé. Derrière leur cinq de départ et Dereck Lively II, les Mavs ont quelques points d’interrogation. Le reste de leur rotation est constitué de Tim Hardaway Jr, un shooteur fluctuant à la défense inexistante, de Dante Exum, un bon défenseur qui a perdu son tir extérieur, et de Josh Green, un bon défenseur avec une efficacité en dents de scie. L’absence de Maxi Kleber est également à souligner, même s’ils ont su s’en passer au tour précédent. La pression des Wolves devrait de toute façon forcer Jason Kidd à raccourcir sa rotation.

Playoffs : Luka Doncic et les Mavericks

LES CLÉS DE LA SÉRIE

– La bataille des airs. Depuis l’arrivée de Daniel Gafford et PJ Washington, les Mavericks sont très efficaces près du cercle, sur les offrandes de Luka Doncic qui a enfin des options sur le lob lors du pick-and-roll. Face à la taille des Wolves, les Mavericks pourront sans doute moins utiliser cette arme, alors que tout l’enjeu pour Dallas sera pourtant d’éloigner Rudy Gobert de la raquette, pour continuer à utiliser cette option.

Le duel à distance entre Jaden McDaniels et Derrick Jones Jr. Dans une série avec Luka Doncic, Anthony Edwards, Kyrie Irving, Karl-Anthony Towns ou encore Rudy Gobert, c’est l’apport de Jaden McDaniels et Derrick Jones Jr. qui pourrait être la clé de ce duel entre Wolves et Mavs. Les deux joueurs devront défendre sur Luka Doncic et Anthony Edwards, et ils seront libres en attaque. Peuvent-ils tenir le coup en défense, faire travailler la star adverse et éviter les problèmes de fautes ? Peuvent-ils punir les défenses adverses ? Les deux joueurs ont été déterminants lors du tour précédent, peuvent-ils récidiver ? S’ils flanchent, ça peut avoir un impact capital sur la stratégie de leur équipe.

SAISON RÉGULIÈRE

Minnesota 3-1

– 14 décembre : Dallas – Minnesota (101-119)
– 28 décembre : Minnesota – Dallas (118-110)
– 7 janvier : Dallas – Minnesota (115-108)
– 31 janvier : Minnesota – Dallas (121-87)

VERDICT

Minnesota 4-3. Dans cette partie d’échecs défensive, le Wolves ont un mince avantage. Luka Doncic va tester Jaden McDaniels et leur défense, Kyrie Irving peut prendre feu à tout moment, même si Anthony Edwards devrait lui mener la vie dure, comme il l’a fait avec Jamal Murray. Mais derrière les deux stars, peut-on envisager de nouveau de voir P.J. Washington et Derrick Jones Jr. prendre feu à 3-points ? Doit-on s’attendre au même impact de Daniel Gafford et Dereck Lively II face à l’expérience du trio Gobert – Towns – Reid ? Possible, mais peu probable. Côté Wolves, les certitudes semblent plus simples à entrevoir. Anthony Edwards a été efficace depuis le début des playoffs et a montré qu’il pouvait apporter d’autres choses quand son tir n’est pas au rendez-vous. La taille et la mobilité de Karl-Anthony Towns risquent de poser des problèmes aux Mavs. Derrière eux, Gobert et Conley (même si ce dernier risque d’être ralenti) font leur travail avec application, et le trio Reid – McDaniels – Alexander-Walker a répondu présent. Avec l’avantage du terrain en plus, ce sont les Wolves qui ont le plus de chances de représenter l’Ouest en finale NBA cette saison.

CALENDRIER

Game 1 : à Minnesota, mercredi 22 mai (2h30, dans la nuit de mercredi à jeudi)
Game 2 : à Minnesota, vendredi 24 mai (2h30, dans la nuit de vendredi à samedi)
Game 3 : à Dallas, dimanche 26 mai (2h00, dans la nuit de dimanche à lundi)
Game 4 : à Dallas, mardi 28 mai (2h30, dans la nuit de mardi à mercredi)
Game 5* : à Minnesota, jeudi 30 mai (2h30, dans la nuit de jeudi à vendredi)
Game 6* : à Dallas, samedi 1er juin (2h30, dans la nuit de samedi à dimanche)
Game 7* : à Minnesota, lundi 3 juin (2h30, dans la nuit de lundi à mardi)

* Si nécessaire.


Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités