Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR61
MEM66
SAC23
WAS17
BRO
ORL2:00
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pacers craquent sur la fin dans l’enfer du Madison Square Garden

NBA – Après avoir fait la course en tête pendant presque tout le match, les Pacers ont fini par lâcher prise face aux Knicks au terme d’un « money-time » sous haute tension duquel Jalen Brunson (43 points) et Donte DiVincenzo (25 points) sont ressortis en héros (121-117).

Pacers Knicks G1Le Game 1 de la demi-finale de conférence entre les Knicks et les Pacers aura tenu toutes ses promesses, avec un match spectaculaire où la tension et le suspense ont également été à l’honneur. Si Indiana a frôlé le match parfait, manquant de peu l’occasion de créer la sensation, c’est bien New York qui a assuré l’essentiel au terme d’un run d’exception en fin de match. Josh Hart, Donte DiVincenzo et surtout Jalen Brunson, auteur de 43 points, 6 rebonds et 6 passes décisives ont été les grands héros de la soirée.

Les Pacers ont déjà remporté une victoire en résistant à l’atmosphère hostile du MSG en première mi-temps. Les 3-points d’entrée de la paire Haliburton-Nembhard et l’entrée encore fracassante de TJ McConnell ont alors permis à Indiana de répondre aux offensives de Jalen Brunson, Josh Hart et OG Anunoby. À +3 après 12 minutes (24-27), les hommes de Rick Carlisle ont gardé le cap, entre les 3-points de Ben Sheppard, les passage remarqués de Myles Turner et Pascal Siakam et le 3-points de Tyrese Haliburton pour porter l’écart à +9 juste avant la pause (46-55) !

Obi Toppin met le feu !

Pas loin de craquer, New York a parfois tenu à un fil, comme lorsque Isaiah Hartenstein s’est fendu d’un 3-points de sa moitié de terrain au buzzer de la pause pour ramener miraculeusement les siens à -6 (49-55). Le pivot aurait pu se muer en héros de la soirée, à multiplier les actions décisives au retour des vestiaires aux côtés d’un Donte DiVincenzo également déchaîné ! Dans un duel qui a grimpé en intensité, les Pacers n’ont rien lâché pour autant, répondant à chaque offensive, par TJ McConnell ou un Obi Toppin intenable en fin de période. L’ailier a ainsi claqué six points avec un monumental dunk « between the legs » en contre-attaque qui a fait gronder le MSG, avant d’en remettre une couche en début de quatrième quart-temps d’un 3-points pour répondre à OG Anunoby (85-92).

Mais comme d’autres avant eux, les Pacers ont alors eu à gérer la révolte des hommes de Tom Thibodeau, poussés par toute une salle dans une ambiance folle. Il y a eu le dunk rageur de Josh Hart, le 3-points de Donte DiVincenzo et le floater de Jalen Brunson pour permettre aux Knicks de recoller au score, avec à chaque possession un MSG un peu plus bruyant. Pour refroidir l’assemblée, Indiana a alors pu compter sur Aaron Nesmith, auteur de deux paniers de suite dont un dunk monstrueux sur Mitchell Robinson (95-100). Insuffisant toutefois pour calmer les ardeurs des Knicks et de leurs fans…

L’enfer de Donte

Jalen Brunson et Josh Hart ont alors frappé chacun par deux fois avant que le meneur ne poursuive son festival avec un 3-points et deux lancers pour égaliser à 109-109 suite à une interception d’OG Anunoby. Ce dernier a enchaîné avec une nouvelle interception menant à un dunk en transition devant un Stephon Marbury possédé. Jalen Brunson a ensuite conclu un 9-0 d’un tir soyeux à mi-distance (113-109).

Mais le plus dur restait à venir, entre « challenges » demandés par les coachs, et la réaction des Pacers, repassés devant sur un panier d’Andrew Nembhard (113-115). Après l’égalisation de Jalen Brunson, le salut des Knicks est venu du 3-points de Donte DiVincenzo et des trois lancers de Jalen Brunson pour venir à bout de cette équipe d’Indiana, 121 à 117. Vivement le Game 2 !

CE QU’IL FAUT RETENIR

– Jalen Brunson dans l’histoire. Le meneur a encore été impérial ! On retiendra notamment son grand sang-froid en fin de match où il n’a presque rien raté avec 12 points dans le « money-time » et une passe décisive pour le 3-points crucial de Donte DiVincenzo. Il a encore affiché une résistance impressionnante à la pression pour terminer à 43 points, 6 rebonds et 6 passes décisives. Surtout, il est entré dans l’histoire des playoffs en devenant le quatrième joueur de l’histoire à enchaîner quatre matchs de playoffs à 40 points et plus, aux côtés de Jerry West (six en 1965), Bernard King (quatre en 1984) et Michael Jordan (quatre en 1993).

– Les regrets pour les Pacers. Il en fallait, du caractère, pour résister dans un pareil contexte, et les hommes de Rick Carlisle n’ont pas été loin de réussir leur coup. À l’arrivée, les Pacers pourront regretter deux faits de jeu dans la toute dernière minute qui ont plombé leurs chances de réaliser le « hold-up » parfait. Il y a d’abord eu cet écran illégal validé par les arbitres après le « challenge » de Rick Carlisle, estimant que Donte DiVincenzo en avait rajouté, à deux doigts du « flopping ». Puis la grosse boulette d’Andrew Nembhard qui a attrapé le bassin de Jalen Brunson avant la remise en jeu du ballon à 12 secondes de la fin, occasionnant un lancer-franc « gratos » en plus qui a compliqué la tâche des Pacers. Deux détails qui ont coûté très cher et ont mis à mal la bonne performance globale de Tyrese Haliburton et ses coéquipiers.

– Josh Hart dans ses œuvres. On a l’impression de se répéter avec ce joueur hors du commun, qui continue d’épater la galerie par son investissement, son agressivité et son engagement sans faille. Cette nuit, tout cela s’est concrétisé par une tripotée de moments forts à mettre à son actif, mais aussi de paniers importants, en fin de match notamment, comme lorsqu’il est allé chercher son propre rebond après un lancer manqué pour ajouter deux points de plus. Du Josh Hart dans le texte ! Au final, il a gobé 13 rebonds pour aller avec ses 24 points (à 9/13 au tir) et 8 passes décisives, délivrant encore une fois un match de mammouth !

New York / 121 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
O. Anunoby 42 5/14 3/7 0/0 0 9 9 4 1 2 2 0 +12 13 17
I. Hartenstein 36 5/9 1/1 2/2 2 4 6 4 4 0 1 0 +9 13 18
J. Brunson 44 14/26 1/4 14/14 1 5 6 6 2 0 4 1 +12 43 40
J. Hart 48 9/13 1/1 5/8 4 9 13 8 3 3 5 1 +4 24 37
D. DiVincenzo 44 10/17 5/9 0/0 0 3 3 1 5 0 2 2 +10 25 22
P. Achiuwa 4 0/0 0/0 1/2 0 1 1 0 0 0 0 0 -6 1 1
M. Robinson 12 1/1 0/0 0/0 1 1 2 1 3 0 0 0 -8 2 5
M. McBride 11 0/2 0/1 0/0 0 0 0 1 1 0 0 0 -13 0 -1
44/82 11/23 22/26 8 32 40 25 19 5 14 4 121 139
Indiana / 117 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
P. Siakam 37 8/16 1/3 2/4 2 4 6 5 4 1 1 0 -4 19 20
A. Nesmith 31 3/6 0/2 6/6 2 4 6 3 4 0 1 0 -16 12 17
M. Turner 35 8/16 2/6 5/6 1 1 2 3 4 1 1 1 -6 23 20
A. Nembhard 29 4/10 1/2 2/2 0 2 2 4 5 0 0 0 -13 11 11
T. Haliburton 36 2/6 2/5 0/0 0 2 2 8 0 4 3 0 -12 6 13
O. Toppin 19 5/7 2/3 0/0 0 6 6 3 2 0 0 1 +4 12 20
I. Jackson 13 4/6 0/0 0/1 2 3 5 1 0 0 0 3 +5 8 14
T.J. McConnell 22 9/16 0/1 0/0 0 1 1 3 2 3 1 0 +9 18 17
B. Sheppard 18 3/5 2/4 0/0 0 2 2 2 1 0 0 0 +13 8 10
46/88 10/26 15/19 7 25 32 32 22 9 7 5 117 142

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités